Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 10:27

Réchauffement climatique inexorable ?

Malgré les alertes des scientifiques, les travaux des experts climatiques du GIEC et les premières conséquences réelles du réchauffement climatique, nos gouvernements tardent à prendre des mesures efficaces et rapides pour inverser, ou du moins freiner, ce réchauffement climatique. L'article du site actu-environnement, ci-dessous, a de quoi nous alerter !

Cette lenteur des décideurs gouvernementaux va de pair avec l'inertie des pouvoirs publics sur les nombreuses sources de pollutions qui, aujourd'hui, entraînent cancers et maladies graves, allergies, baisses de la fertilité, chez les Humains, et une baisse dramatique de la biodiversité dans la nature (déforestation intensive, sur-pêche,...).

Le poids des lobbies agro-industriels ou des groupes pétrochimiques, pour ne citer qu'eux, contribue à ralentir la réaction de la société toute entière.

L'argent, moteur de l'économie capitaliste, et les intérêts égoïstes des actionnaires des multinationales, sont des arguments dominants face à la survie de l'humanité et au maintien d'un écosystème riche et vivable. On le voit avec le lobbying de Monsanto pour sauver le glyphosate (Roundup) ou les magouilles des constructeurs automobiles pour échapper aux normes antipollutions. On voit le pire arriver avec le discours révisionniste du gouvernement Trump sur la réalité du réchauffement climatique.

Et la question se pose : peut-on changer de politique industrielle et de politique des transports sans s'attaquer au modèle économique en place ?

Remplacer la primauté de l'argent par la priorité à l'Humain d'abord, comme l'exigent les communistes, est le socle qui permettra de réorienter toute la construction économique vers une société plus équitable, plus juste et plus durable.

Solidaire

-------------------------------------

Climat : une année 2016 record et des perspectives inquiétantes pour l'avenir

L'année 2016 a encore battu de nombreux records en matière climatique, confirme l'Organisation météorologique mondiale. Les premiers mois de 2017 sont dans la lignée, laissant craindre des bouleversements majeurs.

Les années se suivent et les bilans météorologiques sont toujours plus alarmistes. L'année 2016 n'échappe pas à la règle : elle "restera dans les annales", estime l'Organisation météorologique mondiale (OMM) qui a publié, ce 21 mars, sa déclaration annuelle sur l'état du climat mondial.

Le constat est sans appel : "Température moyenne record, banquise exceptionnellement réduite et poursuite inexorable de la hausse du niveau de la mer et du réchauffement des océans"... Cette déclaration sera présentée aux Etats membres de l'Organisation des Nations unies et à la communauté des climatologues lors d'une réunion de haut niveau sur le climat le 23 mars à New-York.

Hausse des températures et du niveau de la mer

S'appuyant sur les données des différents centres mondiaux d'analyse du climat et des services météorologiques et hydrologiques nationaux, l'OMM revient sur les phénomènes climatiques de l'année passée. "Ce compte rendu confirme que l'année 2016 est la plus chaude qui ait jamais été enregistrée : la hausse de la température par rapport à l'époque préindustrielle atteint, chose remarquable, 1,1°C, soit 0,06°C de plus que le record précédent établi en 2015. Cette augmentation de la température moyenne s'inscrit dans la logique des autres changements intervenant dans le système climatique", note Petteri Taalas, son secrétaire général. Un phénomène de chaleur constante a été observé sur l'immense majorité des terres immergées. Sous les hautes latitudes, des températures annuelles moyennes supérieures de 3°C ou plus à la normale ont été enregistrées, sur le littoral russe, en Alaska, dans l'extrême nord-ouest du Canada et sur les îles de la mer de Barents et de la mer de Norvège.

La température de surface de la mer moyenne a également battu des records, notamment dans les premiers mois de l'année. La banquise n'a jamais été aussi petite depuis 1979, avec un maximum saisonnier de 14,52 millions de km2 ... "Le niveau moyen de la mer s'est élevé de 20 cm depuis le début du XXème siècle, essentiellement du fait de l'expansion thermique des océans et de la fonte des glaciers et des calottes glaciaires", note l'OMM. L'épisode El Niño 2015/2016 serait responsable de cette hausse.

Des phénomènes extrêmes

L'année a également été marquée par des phénomènes extrêmes, amplifiés par l'épisode El Niño. "En début d'année, une grave sécheresse sévissait en Afrique australe où, pour la deuxième année consécutive, les précipitations de la saison des pluies estivale (octobre 2015 –avril 2016) étaient un peu partout inférieures de 20 à 60% à la normale". Début 2017, le nombre de personnes en état d'urgence était estimé à 18,2 millions par le Programme alimentaire mondial... A l'opposé, en Chine, les précipitations ont atteint des records, avec 16% de précipitations de plus que la normale et des crues exceptionnelles.

Canicules et chaleur extrême ont pour leur part touché l'Afrique australe, l'Asie, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. Une vague de chaleur tardive a été enregistrée dans de nombreuses régions d'Europe centrale et occidentale pendant la première quinzaine de septembre.

Climat : "Nous avançons désormais en territoire inconnu"

"L'augmentation constante de la puissance de calcul des ordinateurs et le fait que nous disposions de données climatologiques portant sur de longues périodes nous permettent aujourd'hui de mettre clairement en évidence le rapport de cause à effet entre le changement climatique anthropique et un large éventail de phénomènes extrêmes à fort impact, en particulier les vagues de chaleur", souligne l'OMM. L' épisode El Niño, particulièrement "puissant" en 2016, a accentué ce réchauffement.

Le début de l'année 2017 reste alarmant : vague de chaleur en Arctique, tempêtes sur l'Atlantique... "Alors même que le puissant Niño de 2016 s'est dissipé, nous assistons aujourd'hui à d'autres bouleversements dans le monde que nous sommes bien en peine d'élucider : nous touchons ici aux limites de notre savoir scientifique concernant le climat et nous avançons maintenant en territoire inconnu", avertit le directeur du Programme mondial de recherche sur le climat, David Carlson.

La fonte de la banquise et les changements dans l'Arctique bouleversent les régimes de circulation océanique et atmosphérique, "ce qui se répercute sur les conditions météorologiques dans d'autres régions du monde par le biais des ondes du courant-jet, ce courant d'air rapide qui contribue à réguler les températures".

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 09:50

Les médias ont-ils joué à se faire peur aux Pays-Bas ?

Avec 12,6 %, le Parti d'extrême-droite hollandais (PVV) connait certes une croissance de 2,5 points, mais ce parti est loin d'une quelconque possibilité de prendre le contrôle du pays !

Devant lui, 2 partis : les libéraux (20,6 %) et les chrétiens-démocrates (12,7 %). L'autre parti de la majorité de droite fait même jeu égale avec l'extrême-droite. Le D66 fait, en effet, 12,6 % des voix.

En clair, on est très loin du risque annoncé d'un nouveau pays européen, après la Hongrie, basculant vers le brun ! L'extrême-droite représente seulement 1 électeur sur 8. Pardon ! 1 votant sur 8 ! !...

Le Front National, qui comptait sur "l'exemple" hollandais pour tirer son score, en est pour ses frais !

Le parti raciste, anti-musulman et anti-réfugiés hollandais connait une victoire à la Pyrrhus : un gain électoral qui cache une défaite politique.

Espérons que le peuple français inflige une même défaite à l'extrême-droite française ! Et à son aile modérée représentée aujourd'hui par le noyau dur des Républicains autour de François Fillon.

L'avenir de la France et de sa jeunesse ne se situe pas dans un repli identitaire et une nostalgie d'une France idéalisée, mais, au contraire, dans la construction d'une politique alternative autour d'une réindustrialisation de notre économie qui s'appuiera sur des services public forts et une politique environnementale tournée vers la transition énergétique.

L'exemple du scandale Renault prouve qu'il faut tourner la page d'un développement économique basé sur le moindre coût social et environnemental.

L'avenir se situe vers un modèle économique nouveau, celui que portent les communistes et le Front de gauche, celui que porte Jean-Luc Mélenchon aux Présidentielles.

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 09:42

Nous reprenons ci-dessous un article du journal des Yvelines 78actus.

Les attaques dont sont victimes régulièrement les élus communistes de la part de groupuscules fascistes ou du FN et les agressions contre des locaux du PCF ou ses militants de la part de l'extrême-droite, démontrent que les communistes et leur parti sont les seuls ennemis reconnus de l'extrême-droite.

Comme dans les années 30, les fascistes s'attaquent d'abord aux communistes et au syndicalisme pour faire taire les forces qui organisent le mieux la résistance idéologique du peuple contre leurs idées de haine et de dilution des luttes sociales et politiques.

Comme dans les années 30, la droite "républicaine" glisse dangereusement vers les idées d'extrême-droite, par conviction ou pour une illusoire stratégie électoraliste.

Espérons que les travailleurs ne seront pas dupes longtemps des discours pseudo-antisystème du FN et qu'ils comprendront que la défense de leurs intérêts, sociaux et moraux, passe d'abord par leur unité, au-delà de leurs secteurs d'activités (public ou privé, production ou services) et de leurs différences culturelles ou religieuses.

En attendant, nous apportons notre plein et entier soutien au maire de Limay, commune voisine de Mantes-la-Jolie !

Solidaire

-----------------------------------------------------

Le maire de Limay, Éric Roulot (PCF), a porté plainte contre le site Internet Riposte Laïque pour « incitation à la haine raciale » suite à deux articles le concernant
 
Le maire PCF de Limay attaque en justice le site facho Riposte Laïque
 
Éric Roulot (PCF), le maire, a déposé plainte contre Riposte Laïque pour « incitation à la haine raciale ». L’élu attaque en justice ce site Internet controversé, qui se revendique informatif, suite à deux articles parus les 16 juin et 21 juillet derniers. 
Deux articles mis en cause 
Dans le premier, la plateforme classée à l’extrême droite accuse l’édile de clientélisme à travers son soutien à Marwan Barghouti, homme politique et chef de groupe armé palestinien incarcéré en Israël. Elle estime aussi qu’il n’a pas affiché autant de sollicitude vis-à-vis des deux policiers tués à Magnanville. 
Le second article évoque l’agression au couteau d’une famille par un Limayen, l’été dernier, dans un village de vacances des Hautes-Alpes. Et fait le rapprochement entre ce terrible fait divers et le dispositif de vacances sociales de la municipalité. 
Des articles signés Alice Chambord, « citoyenne du Mantois ». Une enquête est en cours pour identifier qui se cache derrière ce pseudonyme. 
« La totalité du contenu des articles est erroné. Les propos tenus sont racistes », affirme Éric Roulot, dont les frais d’avocat sont financés par la protection fonctionnelle, c’est-à-dire par la collectivité. 
« Officine d’extrême droite » 
Qualifiant Riposte Laïque « d’officine d’extrême droite », le maire, qui s’est porté partie civile, indique qu’il n’est « pas le seul élu communiste » à subir les foudres de la fachosphère. « Il leur paraît suspect que l’on traite les gens d’égal à égal quelle que soit leur couleur de peau ou leur opinion religieuse, ajoute-t-il. Je suis en guerre contre l’extrême droite et je veux que ce type d’article ne puisse plus être rendu public. » 
Sur le site, on a comptabilisé dix-huit publications critiquant la politique d’Éric Roulot. La dernière, publiée le 16 janvier, fait état de cette plainte, réitérant et argumentant les propos tenus dans les deux contributions mises en cause. Riposte Laïque revendique au total trente-huit plaintes déposées à son encontre. 
78actus
Repost 0
Published by Solidaire - dans Autour du canton
commenter cet article
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 11:12

Réduite pour certains à une "Fête des mères" élargie, la journée du 8 mars est d'abord, comme le 1er mai, un temps de lutte social et politique pour l'égalité des Droits des Femmes dans une société bien souvent rétrograde et machiste.

L'article ci-dessous, de Nicolas Maury, nous rappelle que cette journée est issue du mouvement communiste et que la lutte pour l'émancipation des femmes est indissociable de la lutte pour l'émancipation de toute l'Humanité.

Comme le disait Marx : "la Femme est le prolétaire de l'Homme". Et comme le dit le "Manifeste du Parti communiste" (de Marx et Engels, en 1848) : "Prolétaires de tous les pays : unissez-vous !".

Alors, Femmes de tous les pays et Hommes qui avez compris que le progrès des droits des Femmes sont des progrès pour toute la société : en avant pour défendre les droits sociaux et politiques des Femmes en France et dans le monde !

Egalité salariale, droit à l'éducation et au choix professionnel, contraception gratuite et accessible, droit à l'avortement, lutte contre le machisme et les violences faites aux Femmes, droits dans l'entreprise (congés maternité,...), ... les combats sont encore nombreux.

Solidaire

--------------------------------------------

La création d’une "Journée du droit des femmes" a été proposée pour la première fois en 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes, par les communistes Clara Zetkin et Alexandra Kollontaï, et s’inscrivait dans une perspective révolutionnaire

 
 
Conférence internationale des femmes de 1921, avec Clara Zetkin et Alexandra Kollontaï
Conférence internationale des femmes de 1921, avec Clara Zetkin et Alexandra Kollontaï
 
Ce n’est qu’à partir de 1917, avec la grève des ouvrières de Petrograd (Saint Pétersbourg), et l’impulsion de Lénine en 1921, que la tradition du 8 mars se met en place. Après 1945, la Journée internationale du droit des femmes devient une tradition dans le monde entier. 

C’est la journaliste allemande Clara Zetkin et la russe Alexandra Kollontaï, qui ont lancé l’idée d’une Journée des femmes 

Directrice de la célèbre revue Die Gleichheit (L’égalité), qu’elle a fondé en 1890, Clara Zetkin (1857-1933) organise les conférences internationales des femmes socialistes de Stuttgart (1907) et de Copenhague (1910) où elle impose son point de vue et est élue secrétaire. 

C’est à Copenhague, en 1910, lors de la seconde conférence internationale des femmes socialistes, qu’elle propose, avec l'aide d'Alexandra Kollontaï (PSDOR) d’organiser une "Journée des femmes" en vue de servir à la propagande pour le vote féminin. La conférence réunit une centaine de militantes, venues de 17 pays. Elles adoptent aussitôt cette proposition, inspirée des manifestations d’ouvrières qui se sont déroulées aux Etats-Unis en 1908 et en 1909. Le 8 mars 1914, les femmes réclament le droit de vote en Allemagne. Elles l’obtiennent le 12 novembre 1918.
 
Clara Zetkin, Alexandra Kollontaï et l'origine communiste de la Journée internationale du droit des femmes
Clara Zetkin, militante féministe, pacifiste et communiste 

« Où sont vos maris, vos fils ? Pourquoi doivent-ils s’entre-tuer et détruire avec eux tout ce qu'ils ont créé ? Qui bénéficie de ce cauchemar de sang ? Tout juste une poignée de profiteurs de guerre. Puisque les hommes ne peuvent plus parler, c'est à vous de le faire. Travailleuses de tous les pays en guerre, unissez-vous ! » 

Clara Zetkin est emprisonnée en 1915 en raison de ses convictions pacifistes. En 1916, elle joue, avec Rosa Luxemburg, un rôle essentiel dans la création du parti communiste allemand. La révolution allemande de novembre 1918 (qui permet le renversement du régime impérial du Kaiser) permet au mouvement féministe d'obtenir le droit pour les femmes de voter et d'être élues. Clara Zetkin adhère au Parti communiste d'Allemagne (KPD), créé en décembre 1918 autour de la Ligue spartakiste. Elle est ensuite députée du KPD de 1920 à 1933. 

En 1920, élue au Reichstag, Clara Zetkin assiste à la montée du nazisme en Allemagne. 

Le 30 août 1932, à 75 ans, elle est chargée, en sa qualité de doyenne du Reichstag, de prononcer le discours d’inauguration du Parlement où dominent les chemises brunes. Elle lance un vibrant appel à lutter contre le nazisme. Ce sera sa dernière manifestation publique. 

En exil à Moscou, elle meurt le 20 juin 1933. 

Elle participe au congrès de Tours, le 18ème congrès de la SFIO, et y joue un rôle décisif dans la victoire du courant révolutionnaire et l'adhésion à la IIIème Internationale. Son arrivée (clandestine, car interdite de territoire par les autorités françaises) et sa présence est décisive sur l'issue du congrès. Par ses discours et son action, elle convainc les délégués de la nécessité de l'adhésion à la nouvelle internationale.
 
Alexandra Kollontaï, au centre, assise à gauche de Lénine lors d'une session du conseil des commissaires du peuple
Alexandra Kollontaï, au centre, assise à gauche de Lénine lors d'une session du conseil des commissaires du peuple
Alexandra Kollontaï, marxiste, féministe et première femme ministre et ambassadrice 

Alexandra Mikhaïlovna Kollontaï (en russe : Александра Михайловна Коллонтай), née le 31 mars (19 mars) 1872 à Saint-Pétersbourg et morte le 9 mars 1952 à Moscou. 

Comme beaucoup de révolutionnaires marxistes (socialistes ou communistes), Alexandra Kollontaï condamne le féminisme de son époque, le considérant comme « bourgeois », puisqu'il détourne la lutte des classes en affirmant qu'il n'y a pas qu'une domination économique, mais aussi une domination des genres. Mais elle travaille cependant à l'émancipation de la femme dans le combat communiste ; elle déclare ainsi : « La dictature du prolétariat ne peut être réalisée et maintenue qu’avec la participation énergique et active des travailleuses. » 

« Lors des conflits et des grèves, la femme prolétaire, opprimée, timide et sans droits, d’un coup apprend à se tenir debout et droite [...] La participation au mouvement ouvrier rapproche l’ouvrière de sa libération. » 

L'action d'Alexandra Kollontaï, en tant que commissaire du peuple (ministre), et de ses consœurs leur permet d'obtenir le droit de vote et d'être élues, le droit au divorce par consentement mutuel, l'accès à l'éducation, un salaire égal à celui des hommes, des congés de maternité et l'égalité de reconnaissance entre enfants légitimes et naturels. Le droit à l'avortement est obtenu en 1920 — il sera limité en 1936 par Staline, puis rétabli après la mort de ce dernier. 

Alexandra Kollontaï devient ambassadrice de l'Union soviétique en Norvège en 1923 et remporte d'immenses succès diplomatiques (elle mène les négociations pour les deux armistices entre l'URSS et la Finlande, en 1940 et en 1944, et pour l'armistice avec la Roumanie en 1944) et commerciaux (en récupérant l'or que l'ancien chef du gouvernement provisoire de la Russie, Aleksandr Kerenski, avait transféré en Finlande).
 
Clara Zetkin, Alexandra Kollontaï et l'origine communiste de la Journée internationale du droit des femmes
 
« 8 mars, jour de rébellion des ouvrières contre l’esclavage de la cuisine ». Affiche soviétique représentant une ouvrières qui tend la main à une femme écrasée par les tâches domestiques (et par une icône religieuse) pour la libérer.
Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 09:29

... enfin, ils pourraient le faire !

Une manifestation de "soutien" à François Fillon organisée dimanche au Trocadéro à Paris ? Si ! Si !...

Le candidat de la droite dure perd de plus en plus de soutiens dans son camp mais il refuse toujours de se retirer de la campagne présidentielle.

Bien qu'ayant à moitié reconnu ses torts il y a quelques semaines, François Fillon est désormais parti dans une stratégie à la Berlusconi, celle qui consiste à accuser les juges d'être politisés et les accusations d'être le fruit d'une manipulation du gouvernement. Il n'en est pas encore au point de parler des "juges rouges", comme le faisait Berlusconi, mais nous n'en sommes pas loin tout de même !

Plus à droite, le Front National est lui aussi empêtré dans un scandale d'emplois fictifs, au détriment du parlement européen dans son cas.

Là aussi, la stratégie est de ressortir le vieil argument du complot. De la part de l'extrême-droite, on est habitué.

Wallerand de Saint-Just, l'avocat du FN, n'hésite pas, lui, à attaquer frontalement les juges et leur déontologie en mettant en avant des chiffres fantaisistes sur le taux de syndicalisation des juges. Il laisse par là transparaître toute la haine de l'extrême-droite pour le syndicalisme.

Marine Le Pen, elle, refuse tout bonnement d'aller aux convocations de la police, estimant, comme Fillon, être au dessus des lois "le temps de la campagne".

Au travers des propos et attitudes du FN, c'est bien la vraie vision de la société portée par le FN qui ressort, celle d'une France où juges et policiers n'auraient aucun droit d'organisation et où le syndicalisme serait combattu, le mouvement ouvrier muselé. Par le passé, lorsque l'extrême droite a été au pouvoir en France, dans les années 40, c'est ce qui est arrivé avec l'interdiction des syndicats et la création de "corporations" regroupant patrons et travailleurs de chaque secteur économique. Une négation de la lutte des classes, c'est-à-dire des intérêts opposés qui existent entre, d'un côté, les employeurs et actionnaires (les "capitalistes") et, de l'autre, les salariés et travailleurs indépendants (le "prolétariat").

On a donc un François Fillon qui refuse de répondre à la justice, qui dénonce des juges aux ordres et un procès politique, et une Marine Le Pen qui refuse de répondre à la justice, qui dénonce des juges aux ordres et un procès politique.

François Fillon appelle ses troupes à manifester en sa faveur, donc contre la Justice, ce dimanche au Trocadéro à Paris.

Vu leurs intérêts communs, Marine le Pen et le FN devraient s'associer à François Fillon et aux Républicains dans cette campagne nauséabonde et antirépublicaine contre la Justice. En poussant un peu leur marche, certains pourraient être tentés d'aller jusqu'à prendre le palais Bourbon, comme en rêvent les nostalgiques de 1934 ?

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 10:24

Voici un article du Huffington Post qui témoigne des magouilles auxquelles s'adonne le Front National !

Aujourd'hui en difficulté face aux accusations de détournements de fonds européens avec les faux emplois d'attachés parlementaires, et après le scandale de financement des campagnes électorales via la société Riwall, Marine Le Pen joue à nouveau la carte de la victime d'un "complot". Une spécialité de l'extrême-droite depuis le supposé complot "judéo-maçonnique" que voyaient les partis d'extrême-droite dans les années 30.

Pour l'instant, ce discours de victime semble convaincre les électeurs FN. La vérité finira bien par éclater et les Français comprendront alors que le FN est une voie de garage qui aura permis au système capitaliste de détourner la colère populaire durant deux décennies.

Solidaire

----------------------------------------------------

Gaël Nofri, conseiller de Marine Le Pen pendant l'élection présidentielle de 2012 et désormais en rupture, a dénoncé ce dimanche 26 février "un système de corruption généralisé au FN" au sujet du financement des campagnes de 2012

 
 
Un ex-conseiller de Marine Le Pen dénonce "un système de corruption généralisé" au FN
 
"En 2012, j'ai eu une rupture nette avec Marine Le Pen sur deux questions: un système de corruption généralisé que cette affaire avait révélé, et l'alliance du FN avec les identitaires à Nice", a indiqué à l'AFP ce conseiller municipal niçois désormais dans la majorité du président LR de région, Christian Estrosi. 

"J'attends, je gueule tout l'été" 

Il confirmait là un témoignage livré à Mediapart et Marianne au sujet de son emploi comme "conseiller aux services publics" pour la présidentielle de 2012, qui lui vaut, selon des sources judiciaires, d'être cité dans l'enquête qui a valu au FN son renvoi en correctionnelle. 

"En septembre 2011, je signe un contrat de campagne avec Marine Le Pen, qui m'a proposé de travailler avec elle. En 2012, on me dit: 'il y a un problème, il faut passer sur un contrat avec le Parlement européen'. Je refuse", raconte celui qui a ensuite dirigé la campagne européenne de Jean-Marie Le Pen dans le Sud-est en 2014. 

"En mai 2012, mon contrat s'arrête. Je vais pour m'inscrire au chômage. On me dit que les cotisations n'ont pas été versées. Je me dispute alors avec Marine Le Pen", poursuit-il. 

"C'est là qu'on me dit que Nicolas Crochet", expert-comptable du FN renvoyé lui aussi en correctionnelle, "allait m'envoyer un contrat pour me régulariser. J'attends, je gueule tout l'été", continue Gaël Nofri. 

"En rupture totale" avec Marine Le Pen 

"En septembre, Crochet me donne le contrat, je vois que ce n'est pas un contrat de campagne mais de conseil dans son cabinet d'expertise comptable. J'assume, je signe après cinq mois sans salaire ni chômage", confirme Gaël Nofri à l'AFP, alors qu'il dit n'avoir "jamais mis les pieds" dans ce cabinet. 

"J'interroge Marine Le Pen par SMS, Louis Aliot au téléphone, ils ne me répondent pas. A partir de ce moment-là, je suis en rupture totale" avec Marine Le Pen, confirme-t-il, racontant avoir rencontré les enquêteurs en septembre 2014 pour leur "apporter des éléments". 

Dans cette affaire, le FN est soupçonné d'avoir mis en place, via des kits de campagne fabriqués par Riwal, une escroquerie au préjudice de l'Etat, qui rembourse les frais de campagne, et ce par le biais notamment de surfacturations. Le parti, des dirigeants et des proches de la présidente du FN sont renvoyés en correctionnelle. 

Huffington Post
Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 10:50

Il se disait encore au dessus du clivage gauche-droite il y a quelques jours mais le ralliement de François Bayrou puis l'accord avec le leader du MODEM, clarifient les choses. Emmanuel Macron est désormais officiellement à classer dans les candidats de droite à la présidentielle !

En effet, comment le positionner autrement maintenant qu'il s'allie avec le leader d'un parti de droite, certes modéré, mais qui fait alliance localement et nationalement avec la droite de Sarkozy, Fillon et Juppé ?

Le programme de Macron (en tout cas, son embryon de programme !) parle déjà de supprimer plus de 100 000 fonctionnaires en 5 ans ! Une proposition qui entre parfaitement dans la vision libérale de l'économie qu'il a défendue au côté de Valls quand il était au gouvernement.

Certes, Macron est moins à droite que Fillon ou Le Pen, sur sa vision de la société seulement, car, pour le reste, il est, comme les deux autres, un ardent défenseur du système capitaliste. Fillon c'est la vision conservatrice du capitalisme mondialisé. Le Pen étant la vision nationaliste et conservatrice du capitalisme.

Macron, ancien banquier d'affaires, qui rallie les éléments les plus à droite du Parti socialiste, et qui vient de s'allier avec la droite centriste, est donc bien un candidat du capitalisme mondialisé, celui du courant libéral, économiquement et sociétalement !

L'alternative Macron est un nouveau mirage aux alouettes.

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 11:08

Trump aux Etats-Unis, Orban en Hongrie ou Erdogan en Turquie,... la violence des discours et la haine s'emparent des pouvoirs.

Une rhétorique du «nous contre eux» dans un monde «de plus en plus divisé et dangereux». C'est, selon Amnesty International, l'une des principales menaces auxquelles a dû faire face le monde en 2016.

Et le résultat, c'est une montée des tensions sociales et raciales, un recul des libertés individuelles.

Même la France est montrée du doigt avec la prolongation continue d'un état d'urgence qui permet aux autorités policières de violer les libertés individuelles. Seuls 0,3 % des décisions prises dans le cadre de l'état d'urgence ont débouché sur une enquête judiciaire pour terrorisme, révèle Amnesty International. Et nombre des assignés à résidence ont perdu leur emploi, ce qui ne fait qu'accroître leur isolement social !

Et que dire de la montée des idées nauséabondes d'une Marine Le Pen ?

Face à une classe politique en pleine déliquescence (Fillon, Macron, PS) et à une Europe devenue une machine folle au service de la finance, seul le discours néo-fasciste de l'héritière de la maison Le Pen trouve grâce aux oreilles de près d'un quart des électeurs !

Pourtant, l'Histoire a connu d'identique soubresauts, dans des périodes de crise économique et politique profonde, en Italie dans les années 20, en France et en Allemagne dans les années 30, en Espagne ensuite. On connait le bilan des régimes d'extrême-droite : Mussolini, Hitler, Pétain ou Franco, ne restent pas, dans l'Histoire, comme des vecteurs de démocratie et de progrès social !

Dans tous ces pays, l'extrême-droite a d'abord chercher à éliminer ses plus durs adversaires, les communistes, avant de détruire le système démocratique et les libertés.

Espérons que les travailleurs, en France comme ailleurs, comprendront vite qu'ils n'ont rien à gagner que la guerre et l'emprisonnement intellectuel en soutenant des démagogues d'extrême-droite.

L'Histoire et l'économie le prouvent, la seule alternative au libéralisme, nouveau nom du capitalisme, c'est l'économie socialiste, qui met l'intérêt commun de la société avant l'intérêt particulier d'une poignée de super-riches.

Aujourd'hui plus que jamais, le peuple de France aurait besoin d'un Parti communiste puissant, fier de son héritage et de ses valeurs.

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 09:54

Après Fillon, une autre candidate de la droite, celle de la droite extrême, connait aussi ses scandales de faux assistants parlementaires (lire l'article du Figaro ci-dessous).

Espérons que les électeurs qui sont prêts à voter FN comprennent qu'ils n'ont rien à tirer d'un parti qui, hormis ses propositions racistes et nationalistes, se complaît dans des pratiques identiques à celles de la droite classique ! Outre ce scandale, il y aussi la condamnation du FN pour d'autres emplois fictifs d'attachés parlementaires à Bruxelles (pour grassement payer des cadres du FN !) et la collusion entre le FN et des banques russes proche de Poutine.

Solidaire

-------------------------------------------------

La candidate FN à la présidentielle a employé fictivement son garde du corps, Thierry Légier, comme assistant parlementaire. Elle aurait également produit un faux contrat de travail au nom de Catherine Griset, amie et collaboratrice de longue date.

 
Poussée par la publication d'un rapport confidentiel de l'Office européen de lutte contre la fraude (Olaf) dévoilé ce jeudi par Mediapart et Marianne, Marine Le Pen a fini par avouer. La présidente du Front national a en effet reconnu devant les enquêteurs de l'Organisme anti-fraude de l'Union européenne avoir salarié fictivement son garde du corps Thierry Légier comme assistant parlementaire. L'objectif: «régulariser des salaires et charges» non réglés. 

La candidate FN à la présidentielle et eurodéputée «a reconnu d'une part que les bulletins de salaire établis sur la période d'octobre à décembre 2011 pour un montant de 41.554 euros n'ont jamais été payés au bénéficiaire indiqué, Thierry Légier, et que d'autre part elle ne l'avait pas employé pendant ces trois mois», indique ce rapport transmis en juillet au président du Parlement européen, qui évalue le préjudice financier de l'UE à 340.000 euros. L'eurodéputée aurait ainsi voulu «obtenir du Parlement la régularisation de dépenses de salaires et charges antérieures qui n'avaient pas été payées par ce dernier», indiquent ces extraits.
Marine Le Pen reconnaît avoir salarié fictivement un assistant parlementaire
 
 
Pourtant, la candidate FN niait depuis plusieurs semaines ces accusations. Thierry Légier «a travaillé quelques heures pendant quelques mois (...) dans le cadre de mes activités parlementaires», avait affirmé Marine Le Pen le 9 février sur France 2. Interrogée sur ces trois mois de contrat, elle a confirmé cette «régularisation». 

Un faux contrat de travail pour une assistante parlementaire 

Au-delà de Thierry Légier, l'Olaf s'est également intéressée au cas de Catherine Griset, amie et collaboratrice de longue date de la présidente du FN. Toujours selon ces extraits, «Mme Le Pen a fait employer par le Parlement européen Mme Catherine Griset sur un poste d'assistante parlementaire accréditée à Bruxelles alors qu'elle était son assistante personnelle au siège de son parti en France depuis décembre 2010». Un assistant parlementaire accrédité doit être employé «sur l'un des trois lieux de travail» (Bruxelles, Strasbourg, Luxembourg) du Parlement européen, et est «tenu de résider» à proximité. 

De son côté, le bureau de presse de l'Olaf a indiqué, concernant Thierry Légier, que «l'enquête a révélé que la députée a produit un contrat de travail purement fictif concernant l'un de ses assistants». Concernant Catherine Griset, elle ne fournissait «en réalité pas d'assistance directe dans les locaux du Parlement européen à sa députée comme requis par les règles en vigueur, mais vivait dans les environs de Paris et exerçait une activité auprès du parti», a-t-on indiqué de même source. 

Le Parlement européen devait commencer mi-février à recouvrer effectivement les sommes versées pour Thierry Légier et Catherine Griset, en amputant de moitié la paye de Marine Le Pen. Le parquet de Paris a ouvert mi-décembre une information judiciaire pour abus de confiance et recel, escroqueries en bande organisée, faux et usage de faux et travail dissimulé.  

Le Figaro
Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 14:21

Les événements d'Aix, après d'autres, nous rappellent à tous que la tentative de banalisation du Front National amène avec elle une banalisation des idées d'extrême-droite et des valeurs de haine, de racisme et de violence que porte ce courant idéologique.

Si le discours "mesuré" de Marine Le Pen peut attirer vers le FN des électeurs déboussolés par l'alignement idéologique des partis "traditionnels" (européanisme béât, libéralisme comme seule perspective économique, abandon des classes populaires et des banlieues,...), le Front National abrite dans ses rangs des courants qui ne renient aucunement leur filiation avec l'OAS, les intégristes catholiques ou les nostalgiques de Pétain ou d'Hitler. Des courants qui se renforcent au fur et à mesure qu'augmente l'audience politique et médiatique du Front National.

Le Front National ne sera jamais un parti comme les autres.

Le Front National ne sera jamais un parti démocratique, ni républicain. Ses valeurs, son rôle historique, sont ceux des forces d'extrême-droite : détourner la colère des classes populaires victimes de la crise capitaliste et de la crise politique qui en découle, vers une opposition entre composantes du peuple de France et l'accès au pouvoir d'un régime fort et nationaliste qui remette en cause massivement les droits sociaux des travailleurs (syndicalisme, droit des femmes, pluralité,...).

Solidaire

-------------------------------------------------------------------

Communiqué de la section du PCF Pays d'Aix

 
 
Nouvelle attaque de l'extrême-droite contre le local du PCF d'Aix-en-Provence
 
A nouveau, le siège du PCF d’Aix à été la cible de groupuscules d’extrême droite. 

Dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 février, sa porte a été obstruée par un amoncellement de cartons et de matériels de chantier, rappelant la tentative d’incendie qui avait déjà motivé le dépôt d’une plainte. 

Des autocollants racistes signés de l’Action française sur la porte à côté de la boite aux lettres cassée et de la sonnette arrachée complètent le tableau. 
Ces nouvelles dégradations interviennent quinze jours après la marche d’extrême droite aux flambeaux organisée dans les rues d’Aix à l’occasion de l’accession d’Hitler à la chancellerie d’Allemagne et en l’honneur de Guillaume de Provence célébré pour avoir « chassé les Maures de la Provence ». Le PCF avait demandé aux autorités préfectorales son interdiction au regard des idées de haine portées par les organisateurs et les antécédents de violences (pour mémoire : une tentative d'incendie de local du PCF en pays d'Aix, une agression de militants jeunes communistes, la perturbation de rassemblement de militants des droits de l'homme, l’irruption dans une conférence à l'IEP puis des menaces de mort sur un parlementaire socialiste et des coups portés à son collaborateur, des menaces à l’égard des jeunes communistes…). 

Il regrette vivement l’autorisation de cette marche qui a créé un climat d’impunité pour les groupuscules d’extrême droite débouchant aussitôt sur de nouvelles violences. 

C’est pourquoi le PCF appelle l’ensemble des organisations progressistes, partis, syndicats, associations, qui s’étaient rassemblés le 19 mars 2016 contre les violences d’extrême droite à demander ensemble la dissolution des groupes violents.

Le PCF déposera plainte et demande aux autorités -qui disposent de suffisamment d’éléments pour identifier et poursuivre les auteurs- que cesse l’impunité à Aix-en-Provence.
Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article