Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 10:18

15 000 djihadistes ont rejoint ces derniers temps les rangs de DAESH en passant par la Turquie.

Cette semaine, le gouvernement syrien a abandonné des territoires au profit de DAESH, préférant replier son armée autour de Damas pour protéger les zones urbaines. Des djihadistes étrangers sont récemment venus rejoindre l'Etat Islamique sur le front de Damas en arrivant, avec armes et bagages, de la Turquie.

Depuis des mois, le gouvernement islamo-conservateur de Erdogan et son parti, l'AKP, soutiennent les rébellions islamistes de Syrie : frontières poreuses aux allées et venues des djihadistes étrangers et de leurs armes, bombardements de troupes syriennes près de la frontière turque, refus durant des semaines de laisser passer des renforts vers l'enclave kurde de Kobané, proposition de zone d'exclusion aérienne en Syrie au profit des rebelles,... les faits parlent d'eux-mêmes.

Les élections législatives qui viennent de se dérouler en Turquie vont-elles changer la donne ?

Avec un profond recul, qui le prive de majorité au Parlement, l'AKP va devoir faire des alliances. Avec 41 % des voix et 258 sièges, l'AKP perd près de 10 points et 69 élus ! Or, avec 550 députés au Parlement, il faut 276 élus pour être majoritaire.

L'AKP devra trouver des soutiens chez les nationalistes du MHP (16 % des voix et 81 députés), ou auprès de la gauche laïque du CHP (25 % des voix, 132 députés). La dernière hypothèse est fort peu probable.

Dans tous les cas, des concessions vont devoir être faites et les inquiétudes concernant la poussée de l'islamisme radicale aux portes de la Turquie vont peser, notamment dans les zones frontalières de la Syrie où la présence de bases arrières islamistes inquiètent nombre d'habitants.

Par ailleurs, l'entrée d'un parti kurde au Parlement est historique pour plusieurs raisons.

Historique car c'est officiellement en tant que parti kurde que le HDP entre au Parlement. Ses 25 élus sortants avaient été élus sous l'étiquette "indépendant" la fois précédente.

Historique par l'ampleur du succès : 13,5 % des voix et 79 députés.

Historique car le score du HDP ne tient pas qu'au seul vote kurde mais au soutien dont a bénéficié ce parti de la part d'électeurs turcs partout dans le pays.

Son programme, particulièrement progressiste et laïc a convaincu des centaines de milliers d'électeurs, inquiets de l'autoritarisme et des politiques antisociales du premier ministre et de son gouvernement. Des conflits sociaux ont fait l'actualité ces dernières semaines en Turquie, notamment une longue mobilisation dans le secteur automobile.

Enfin, dans un pays de tradition laïque, l'intrusion du religieux dans les affaires de l'Etat et la position turque sur le conflit syrien a également pesé.

Dès lors, sans majorité absolue, l'AKP et son premier ministre vont devoir transiger avec d'autres forces.

Pas sûr que l'actuelle politique turque en faveur des rebelles islamistes en Syrie ne souffre pas de cette nouvelle situation.

C'est tout ce qu'on peut espérer pour le peuple syrien et pour la tranquillité de la Région.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires