Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 12:34

Emmanuel Macron marquera à jamais l'image du quinquennat de François Hollande.

Le Président normal qui devait s'attaquer au monde de la finance a pris comme ministre de l'économie un technocrate venu du monde des banques d'affaires.

Emmanuel Macron fait, à son ministère, ce qu'il a fait toute sa vie : enrichir les banques et les spéculateurs. Un homme au service d'une classe sociale, peu préoccupé des difficultés des classes populaires et moyennes.

Cette semaine, on le découvre nostalgique de la monarchie, ce qui, somme toute, est assez cohérent pour ce défenseur des beaux quartiers.

Dans une interview au magazine "le 1", qui parait aujourd'hui, il déclare "La démocratie comporte toujours une forme d'incomplétude, car elle ne se suffit pas à elle-même". Tiens donc ? "Il y a dans le processus démocratique et dans son fonctionnement un absent. Dans la politique française, cet absent est la figure du roi, dont je pense fondamentalement que le peuple français n'a pas voulu la mort" Le voilà historien, spécialiste de la Révolution !
Et de continuer : "La Terreur a creusé un vide émotionnel, imaginaire, collectif : le roi n'est plus là ! On a essayé ensuite de réinvestir ce vide, d'y placer d'autres figures : ce sont les moments napoléonien et gaulliste, notamment." Et Pétain, peut-être ?
"Le reste du temps, la démocratie française ne remplit pas l'espace. On le voit bien avec l'interrogation permanente sur la figure présidentielle, qui vaut depuis le départ du général de Gaulle. Après lui, la normalisation de la figure présidentielle a réinstallé un siège vide au coeur de la vie politique. Pourtant, ce qu'on attend du président de la République, c'est qu'il occupe cette fonction. Tout s'est construit sur ce malentendu. » Heureusement, Macron est là pour nous expliquer ce que notre subconscient nous cache !

Royaliste aujourd'hui, Emmanuel Macron s'est essayé à la démagogie hier.

Déconfit par la résistance du peuple grec et de son gouvernement aux diktats des marchés financiers et de leurs gouvernements, le ministre de Hollande fait dans l'amalgame pour brouiller les pistes et cracher sur les Grecs.

Pour répondre au soutien médiatisé de Marine Le Pen au vote Non des Grecs, plutôt que dénoncer la récupération par l'extrême droite de ce vote, Emmanuel Macron préfère qualifier le Front national de « forme de Syriza à la française, d’extrême droite ».

Comme d'autres à droite, il fait un parallèle entre extrême-droite et gauche radicale, certainement selon le bon vieux discours démagogique qui affirme que les extrêmes se rejoignent. Ce qui est valable pour les sphères ne l'est pas pour les surfaces planes !

Sur le fond, c'est un peu comme mettre sur le pied d'égalité la milice de Vichy et la résistance communiste entre 1940 et 1944 !

A l'image de ses actes et de sa Loi, Emmanuel Macron représente l'archétype du technocrate coupé du peuple, sûr de sa supériorité intellectuelle sur le "petit peuple", méprisant vis-à-vis de ce qui échappe à son schéma de pensée, formaté durant ses études et son passage en banque d'affaire.

Avec de tels cadres, le Parti ex-socialiste n'est pas prêt de recoller les morceaux avec ses électeurs populaires et les militants qui l'ont quitté ces trois dernières années : ils ne font même plus l'effort de cacher leur dérive à droite derrière un semblant de discours social !

Après la loi de surveillance généralisée mise en place par ce gouvernement, ne manque plus que le rétablissement de la monarchie pour que les critiques d'Emmanuel Macron sur "l'incomplétude" de la démocratie ne soient satisfaites.

Un pays sans règles sociales, vendu au capital international, via l'Europe et le TAFTA, où les citoyens sont surveillance et la démocratie sous contrôle d'un homme fort, monarque ou tyran, voilà donc le modèle de société prônée par les nouveaux dirigeants du PS ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires