Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 10:18

"Ras-le-bol de ce ministre !". Martine Aubry y a été fort contre Emmanuel Macron !

Revenant sur les attaques de l'ancien banquier d'affaire Emmanuel Macron contre les 35 heures et le statut des fonctionnaires, l'ancienne ministre et toujours maire de Lille a eu des mots très durs contre l'actuel ministre de l'économie et, indirectement, contre le premier ministre Manuel Valls.

Qu'est-ce qui motive donc cette sortie de la part d'une personnalité du PS qui s'était faite très discrète depuis des mois ?

Si on ne peut qu'être d'accord avec les critiques formulées contre le très libéral ministre de François Hollande, le bilan passé de Martine Aubry au gouvernement et son soutien officiel à la motion majoritaire au dernier congrès du PS, au côté des soutiens à Valls, nuancent ses critiques, ou, plus précisément, jettent un doute sur la réalité des désaccords politiques entre Martine Aubry et la politique gouvernementale actuelle.

Si certains médias y voient une résistance d'un courant socialiste "traditionnel" (comme si c'était un défaut), d'autres (ou les mêmes, d'ailleurs !), y décernent une posture médiatique après la défaite de son poulain à la tête de la puissante fédération du Nord et avant des élections régionales qui s'annoncent dangereuses pour le PS, notamment en Nord-Picardie.

On pourrait dire qu'il y a un peu des deux.

A l'origine des 35 heures, Martine Aubry ne peut que modestement apprécier les critiques formulées par Emmanuel Macron, critiques qu'on entend habituellement dans la bouche des grands patrons du syndicat MEDEF ou dans la bouche de leurs porte-paroles politiques, à droite.

Parallèlement, une partie du PS continue de vanter les mérites des services publics et de la solidarité (le "Care" si cher à Martine !) bien que ce parti ait constamment saboter les entreprises publiques et diminuer les recrutements dans les services publics quand il se trouvait au pouvoir.

Cet écart entre discours et acte, proche de la schizophrénie, est la principale cause du rejet du PS, et plus généralement de la politique, par les électeurs.

Alors que le Parti socialiste perd des militants, déçus par la politique libérale de Hollande et Valls, et que sa base électorale se détourne de lui, un certain nombre de cadres historiques sont tentés de freiner cette dérive. Martine Aubry fait-elle partie de cette minorité ou essaie t-elle de capitaliser les déçus du PS avant une campagne des Régionales qui s'annonce désastreuse pour ce parti ?

En tout cas, la fuite des militants et des électeurs de gauche risque de favoriser, à nouveau, une montée d'une droite de plus en plus réactionnaire (on le voit sur l'économie comme sur les réfugiés) et son aile d'extrême-droite.

Il semble bien difficile de créer, en France, une dynamique alternative à gauche, capable de démolir la pensée unique défaitiste et libérale qui inonde les esprits depuis trente ans. Diffiile mais pas impossible !

C'est à ce rassemblement que doivent oeuvrer tous ceux qui, politiquement, syndicalement ou ailleurs, s'énervent de voir fondre les valeurs de solidarité et de fraternité qui ont constitué les bases de notre société républicaine depuis l'après-guerre et qui ont permis, un temps, à notre pays de proposer une situation de quasi plein emploi et d'avantages sociaux importants à son peuple.

Le chantier est immense.

Les socialistes sincères ont certainement plus à apporter au sein de ce travail pour le rassemblement de la gauche de transformation sociale que dans des combats internes au Parti socialiste qui n'ont jamais permis de freiner, depuis les années 80, sa dérive vers la sociale démocratie et aujourd'hui vers le social-libéralisme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires