Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 14:24

L'image du corps de ce petit enfant syrien échoué sur une plage turque constitue l'horrible incarnation de cette crise humanitaire qualifiée de "crise des migrants".

Aydan, son frère et sa mère, sont ainsi morts en voulant rejoindre une île grecque, porte d'entrée d'une Europe que des centaines de milliers de réfugiés syriens voient comme seule échappatoire à une guerre civile sans fin et à des camps de réfugiés sommaires et sans avenir.

C'est aussi pour fuir la guerre en Libye que des centaines de milliers de Libyens et de travailleurs africains vivant dans ce pays, cherchent également à rejoindre l'autre côté de la Méditerranée.

L'horreur des milliers de morts enregistrés ces derniers mois, noyés pour la plupart, montre l'amplification d'un phénomène nouveau en Europe, l'exode pour cause de guerre de la part de familles confrontées à un seul choix : fuir ou mourir.

Il ne s'agit plus, en effet, d'immigration économique ou de quelques réfugiés politiques fuyant l'oppression mais de vrais mouvements de population comme l'Europe en a connu pendant et après la seconde guerre mondiale ou lors des guerres qui ont suivi l'explosion de la Yougoslavie.

Pour une entrée massive de civil extra-européens, il faut remonter aux boat-people vietnamiens ou cambodgiens durant les années 70. 120 000 réfugiés avaient alors été accueillis en France.

Cette tragédie humaine et les morts par milliers qui en découlent sont à mettre au compte des guerres qui secouent la Libye et la Syrie depuis 2011. La déstabilisation de pays autrefois riches a entraîné un exode massif de population, essentiellement dans les pays voisins. Ainsi, 4 millions de syriens ont dû quitter leur pays pour se réfugier essentiellement en Turquie, au Liban et en Jordanie.

Ces guerres sont alimentées par l'Europe et les Etats-Unis qui ont renversé Kadhafi et cherchent à renverser El Assad. Les conséquences dramatiques de ces choix, ce sont les civils qui les vivent.

Milices, gangs, groupes islamistes,... Le chaos politique et militaire est total.

Le soutien des Occidentaux à certains belligérants et le refus obstiné de négocier avec le pouvoir syrien, ainsi qu'un conflit afghan sans fin, ne font qu'accentuer la gravité des crises que connaissent ces pays, donc le drame humain à l'origine de l'afflux massif de réfugiés que connait l'Europe.

Face à des drames de guerre, l'accueil de civils menacés est un devoir humain et moral.

Ceux qui, à l'image d'un Gilbert Collard qui, hier, en réponse à une question sur le drame du petit Aydan, détournait le sujet en faisant l'amalgame migrants-terroristes, ne font que cacher leur haine pour des étrangers et leur absence d'humanité.

Il n'y a pas d'autres solutions aujourd'hui qu'accueillir ceux qui fuient la guerre comme nos grands parents ont été accueillis en 1940, en fuyant les bombardements allemands.

Mais cette solution ne peut être que transitoire. Autant pour ces réfugiés, qui n'ont pas demandé à partir, que pour l'économie européenne, il faut dès à présent s'attaquer réellement aux causes des guerres qui secouent ces pays pour permettre un retour dans leurs foyers de ces réfugiés.

Pour cela, la diplomatie doit remplacer les luttes d'influence en Syrie, Libye ou Afghanistan.

Nos gouvernements doivent faire la chasse aux financements clandestins des islamistes, notamment du marché noir du pétrole qui doit bien finir dans les pompes à essence quelque part ?

Nos gouvernements doivent aussi couper les sources d'approvisionnement en armes et munitions aux belligérants.

Enfin, nos gouvernements doivent s'entendre pour défendre l'idée d'une transition pacifique dans ces pays.

Personne ne peut croire qu'il est possible d'arrêter la fuite de centaines de milliers de civils en posant simplement des barbelés à nos frontières.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires

Amaddio 04/09/2015 21:16

nos arrières grands parents sont venus d'Italie ou d'Espagne pour reconstruire notre pays. A çette époque pas d'alloc pas de rsa ni aucun problème avec les religions extrémistes. Les migrants de l'époque n'étaient pas confronté au chômage comme actuellement.

Andrée Oger 17/09/2015 15:50

Effectivement ! Mais n'oublions pas que nombre de républicains espagnols ont été parqués dans des camps en 1939, quand le fascisme l'a emporté en Espagne. Une situation qui rappelle la Syrie actuelle où c'est un fascisme religieux qui pousse les populations à l'exode.