Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 08:44

Dérive vers l'extrême droite et la xénophobie ou volonté de créer de la polémique sur les peurs pour cacher ses responsabilités dans les crises humanitaires actuelles ?

Si le FN défend logiquement des positions xénophobes, les positions adoptées par la droite française sur la question de l'accueil des réfugiés montre la rupture historique entre les partis qui la représente aujourd'hui, les Républicains comme l'UDI et la tradition démocrate-chrétienne et gaulliste issue de la Résistance.

Ces dernières semaines, c'est la foire à l'amalgame ! L'utilisation du terme "Migrant", par la presse et la droite, sème la confusion entre immigrés économiques et réfugiés de guerre, ces dizaines de milliers de personnes, souvent des familles, fuyant la guerre.

Pire ! Des politiciens de l'aile droite du parti Les Républicains font monter la tension en parlant d'islamistes infiltrés parmi ces réfugiés. La droite hongroise, elle, joue sur la peur des "maladies" dont elle accuse les réfugiés d'être porteurs. A chacun sa méthode de stigmatisation.

Certains maires de droite vont jusqu'à refuser de prendre sur leurs communes des réfugiés non chrétiens. Et pourquoi pas parquer les musulmans dans des camps avec mirador ? Voilà une idée qui ne devrait pas déplaire aux plus radicaux à droite !...

Cette honteuse démagogie tente de détourner l'attention des Français, et leur potentielle solidarité, du drame humain qui pousse des familles avec enfants à quitter leur pays et à traverser, avec tous les dangers que cela représente, la mer et les Balkans, pour trouver refuge dans des pays qu'ils espèrent en paix.

Car, ce qui pousse ces gens sur les routes, ce n'est pas l'envie de profiter d'un quelconque système d'aide sociale français (ou allemands) mais bien la guerre.

En Syrie, cette guerre a déjà coûté la vie à des dizaines de milliers de civils. Femmes, enfants et vieillards compris. Qui n'aurait pas envie de fuir le danger d'une mort imminente, pour lui et sa famille ?

Ce drame humain, c'est celui qu'ont connu des millions de Français en 1914 puis en 1940. C'est celui de millions de citoyens soviétiques, lors de l'avancée de la Wermacht en 1941. C'est celui de millions d'Allemands, à la fin de la guerre, lors du redécoupage des frontières au profit de la Pologne.

Que ce serait-il passé pour ces gens si les politiciens de l'époque avaient décidé de les considérer comme des potentiels délinquants ou des porteurs d'épidémies ?...

Les réfugiés, fruits des guerres semées par l'Occident

La démagogie et la stigmatisation de ces réfugiés cherchent donc à éluder les raisons de ces mouvements massifs de population. Et pour cause !

Depuis des décennies, l'Occident, derrière les Etats-Unis, manipule les oppositions dans les pays arabes et musulmans, suscite des guerres, arme les plus radicaux et pousse au renversement de gouvernements qui lui résistent.

L'Afghanistan progressiste des années 80, balayée par les Talibans, a ouvert le bal. L'Iraq moderne est revenue au Moyen-Âge après deux guerres du Golfe, la Libye riche et pétrolière a sombré dans le chaos avec le renversement de Kadhafi, la Syrie laïque et industrielle est désormais menacée de tomber aux mains des pires islamistes après 4 ans de guerre civile.

A chaque fois, l'argument de la démocratie nous a été servi là où les intérêts économiques et politiques des pouvoirs occidentaux et des multinationales étaient menacés.

Pour reprendre la journaliste américaine Diana Johnstone, "..Malgré tout, et en pratique, la plupart des gens vivent mieux sans voter que sans toit sur la tête, ou sans tête du tout.»"

Aujourd'hui, ces peuples n'ont ni droit de vote, ni toit sur la tête. Et certains n'ont plus de tête du tout.

Ces politiciens qui se déchirent sur le droit d'accueil des réfugiés veulent faire oublier leurs responsabilités dans cette situation.

Aux peuples de faire renaître le meilleur d'eux-mêmes, de tendre la main à ceux qui sont menacés dans leur vie même, et d'exiger de leurs dirigeants qu'ils arrêtent d'ajouter de l'huile sur le feu pour trouver des solutions qui permettent à ces civils de retrouver leurs pays et leurs proches.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires