Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 10:58

La Conférence sociale de François Hollande ressemble de plus en plus à une grande messe où les syndicats devraient prendre leurs consignes de la part du gouvernement.

La CGT a fait connaître bien avant cette conférence qu'elle ne souhaitait pas cautionner cet événement.

Les médias, toujours prêts à taper sur l'un des derniers syndicats revendicatifs, font un lien avec le mouvement social d'Air France et qualifient cette absence de la CGT de mouvement d'humeur contre l'inculpation de certains de ses militants.

Bien entendu, la vérité est bien éloignée de cette lecture antisyndicale des événements. Déjà l'an dernier, la question s'était posée et le syndicat avait finalement participé à cette conférence sociale malgré le mécontentement d'une grande partie de sa base. Avec le changement de leader, il semble bien que la balance ait cette fois penchée dans l'autre sens.

Cette absence de la CGT, bien plus symbolique et médiatique que les critiques du premier secrétaire de FO, a provoqué la grogne des responsables socialistes, François Hollande en tête.

Voilà tout ce petit monde accuser, de manière à peine voilée, la CGT d'être une organisation qui n'est que dans l'opposition ! Le PS rejoint en cela la droite, qui passe son temps à taper contre l'un des contre-pouvoirs de la démocratie : le syndicalisme ouvrier.

Il est à ce sujet assez clair que l'argument de non-représentativité des syndicats est purement opportuniste : jamais cet argument n'est utilisé par la droite pour qualifier les organisations patronales, le MEDEF en tête, ni même les partis politiques, qui rassemblent encore moins d'adhérents à eux tous que la seule CGT !

Dans ce concert anti-CGT actuel, la palme revient encore une fois à François Hollande lui-même qui affirmait, concernant la CGT, qu'il était "commode de ne jamais s'embêter à signer le moindre accord".

Et bien non ! un syndicat n'est pas là pour signer n'importe quoi simplement parce que le chef de l'Etat le souhaite.

En démocratie, les contre-pouvoirs ont un sens et un rôle même si notre pays souffre particulièrement de la faiblesse de certains d'entre eux : des médias dans les mains des grands groupes économiques qui orientent l'information, un syndicalisme qui souffre de sa division, une justice dénigrée par la police et certains milieux politiques conservateurs, etc.

Un accord doit être signé s'il est bon pour les travailleurs et pour la France. La CGT s'en souvient.

Dans le passé, nombre d'accord ont été signés, souvent avec l'aval des socialistes et des partis de la classe bourgeoise. On ne peut pas dire qu'ils aient tous été de bons accords même si, à l'époque, médias et partis politiques dominants affirmaient le contraire !

Souvenons-nous de Daladier signant l'annexion de la Tchécoslovaquie par l'Allemagne nazie en 1938 pour "préserver la paix" ! Un bon accord ?

Souvenons-nous des pleins pouvoirs votés par la classe politique française, députés socialistes compris, en 1940 alors que les députés communistes étaient en prison ou cachés ! Un bon accord ?

Souvenons-nous des accords de Maastricht en 1992, du Traité Constitutionnel Européen, en 2005, ou du Traité de Lisbonne, en 2007, tous défendus par les "grands" partis de droite, par le PS, les Verts et les grands groupes médiatiques ! De bons accords ?

La propagande du système, à grands coups de médias et de pseudo-experts, tente de marteler dans les esprits qu'il n'existe pas d'alternative aux politiques libérales actuelles et à l'austérité, que les syndicats réalistes sont ceux qui acceptent de capituler devant les exigences toujours plus fortes des actionnaires et des marchés financiers.

Cette conférence sociale sera un progrès le jour où elle ne servira pas de tribune au patronat, par le biais de son syndicat, le MEDEF, pour exiger toujours plus de reculs sociaux et d'efforts de la part des salariés. Ce jour-là, gageons que la CGT reviendra y siéger.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires