Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 15:35

Quelle est la différence entre PS et Droite ? Aucune argumente le FN. Et Manuel Valls lui donne des arguments.

S'agit-il de sauver des régions menacées par le FN d'une catastrophe politique et économique ou s'agit-il de sauver un maximum d'élus socialistes ? En tout cas, l'idée de Manuel de Valls de fusionner les listes PS et les listes de droite dans les régions où le FN est en position de gagner ne constitue aucunement une réponse à la crise politique que connait la France.

Alors que le FN construit toute sa stratégie de dédiabolisation sur l'argument que ce parti constitue la seule alternative à une sorte de complot géant de la part d'un "système" qui regrouperait tout le monde sauf lui et le peuple français, l'idée même de fusionner des listes socialistes et de droite aux élections régionales conforte l'idée que droite et gauche, ce serait pareil. En clair, Manuel Valls donne du grain à moudre au FN et à son discours sur l'UMPS.

En tout cas, ce que confirme cette proposition de Manuel Valls, c'est une vision politique qui tourne le dos à l'Histoire sociale de la France, à la réalité d'une lutte des classes qui démontre que l'organisation sociale et politique d'un pays sert avant tout la classe sociale dominante.

Pour Valls, s'il est concevable de s'allier avec la droite, c'est parce que le courant réformiste dont il est issu au sein du PS ne considère plus que la société est au service du capitalisme et que le rôle d'un parti se réclamant du socialisme est de s'attaquer à cette société de l'intérieur, concept de base du réformisme.

Il n'y a donc plus que des différences de valeurs entre droite et gauche pour Valls et les sociaux-libéraux, des différences sur le mariage pour tous ou la fin de vie, mais une même analyse de l'économie, fataliste, laissant les mains libres à un marché et à une concurrence internationale devenus surpuissants grâce, justement, à cette démission d'une partie de la gauche et à la confusion qu'elle entraîne parmi les classes populaires sur l'existence d'une alternative au capitalisme.

Fusionner avec la droite, pour les socialistes, serait donc reconnaître qu'ils ne sont qu'une alternance au sein du système capitaliste et non pas une alternative à ce système ou à ses dérives.

L'extrême-droite à beau jeu de jouer sur la confusion que sème ainsi la classe politique entre gauche et droite pour se donner le rôle d'une alternative qu'elle n'a jamais représenté. Elle constitue uniquement une autre vision du capitalisme, repliée sur ses frontières nationales et rejetant toute diversité, y compris au sein de ses frontières. Une vision de la France et de la société inadaptée au monde d'aujourd'hui et porteuse de conflits et de violence par le message de rejet qu'elle porte en elle.

Oui, il faut faire barrage à l'extrême-droite et à ses idées !

Non, la fusion des listes contre le FN n'est pas une bonne idée !

Combattre l'extrême droite aujourd'hui, c'est montrer qu'il existe une différence entre la gauche et la droite, qu'il existe une porte de sortie à la crise sans fin de ce système capitaliste.

Le Parti socialiste refuse aujourd'hui d'être cette alternative et préfère se noyer dans le conformisme des idées dominantes des grandes écoles économiques libérales.

Avec le Front de Gauche, le parti communiste, lui, n'abandonne pas le combat pour changer la société, pour créer les conditions d'un retour du plein emploi et d'une croissance durable, car il continue de prôner des politiques qui ne s'attaquent pas aux hommes et aux étrangers, mais aux règles mêmes d'un capitalisme mondialisé qui transforme les êtres humains en variables d'ajustement de politiques qui visent uniquement la rentabilité financière des actions et des bourses.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires