Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 11:24

Omniprésente en 2015, d'élections en vague d'attentats, la fille de Jean-Marie Le Pen et compagne du numéro 2 du FN s'absente un mois des médias et... dégringole dans les sondages. La popularité du FN est bien le fruit d'une campagne médiatique bien orchestrée !

24 % de bonnes opinions, c'est encore beaucoup. Mais c'est déjà 3 points de moins qu'en décembre dernier.

Il semble bien que la côte de popularité de Marine Le Pen soit corrélée à ses passages médiatiques. Un lien qui donne raison à ceux qui dénonce l'omniprésence du FN dans les médias ces derniers mois.

Car, le FN a beau continuer de jouer la victime d'un ostracisme médiatique, la réalité montre l'inverse : le FN est bien traité par les médias, voir particulièrement choyé. C'est ainsi que certains ont fini par se poser la question des attentions toutes particulières de BFM à l'égard du FN, alors que la chaîne d'information permanente invitait les caciques du parti d'extrême droite tous les quatre matins.

Et il suffit que n'éclatent plus les bombes et que les médias ne tendent plus micros et caméras à l'égérie frontiste pour que sa cote de popularité perde 3 points.

Le FN cherche en interne une stratégie pour convaincre une majorité de Français de lui céder les clefs du pouvoir. Une recherche qui risque d'être complexe alors qu'un sondage publié aujourd'hui indique que 56 % des Français considèrent toujours le FN comme un danger pour la démocratie.

Peut-être qu'une bonne guerre et une défaite française l'aiderait un peu ? C'est comme ça que la France a connu son seul passage sous tutelle d'extrême-droite. C'était en 1940 avec la capitulation signée par le Maréchal Pétain et la mise en place d'un gouvernement de Collaboration avec le nazisme.

Autre solution : demander un nouveau coup de pouce aux médias ?

Une hypothèse toujours valable car, depuis 2008, le capitalisme connait une crise de fonds qu'il se révèle incapable de dépasser, pris dans ses contradictions entre nécessité de subvenir a minima aux biens primordiaux des populations et sa raison d'être : l'enrichissement d'une classe réduite de possédants (les "capitalistes" : banquiers, actionnaires) et sa garde rapprochée (hauts cadres, classe politique pro-capitaliste, médias,...).

L'extrême-droite a servi de tout temps de soupape de sécurité pour éviter l'effondrement du système, localement ou mondialement. On se souvient du fascisme et du nazisme soutenus par les grands patrons des années trente en réaction à la montée du communisme (après la victoire de la Révolution russe), des dictatures militaires de l'après-guerre en Grèce (les "Colonels"), en Espagne (Franco soutenue par Hitler et Mussolini puis par... les Etats-Unis et l'Europe), au Portugal (Salazar), au Chili (Pinochet), au Brésil, au Paraguay (Stroessner), en Indonésie (1 million de communistes assassinés !), etc.

Ailleurs, le capitalisme et ses régimes "démocratiques" n'hésitent pas à soutenir l'insoutenable et à mener des guerres (sous couvert de démocratie, bien sûr) pour renverser des gouvernements qui n'obéissent pas aux règles du commerce international : Cuba (1961 : échec de "la baie des Cochons"), la Grenade (1982), l'Iraq (1991), la Libye (2011),..

Enfin, quand les états capitalistes n'y vont pas directement, ils soutiennent les pires réactionnaires pour mener à bien le travail de sape d'un régime indésiré : l'Afghanistan des années 80 (régime communiste) et la Syrie actuelle (régime laïque) ont ainsi été les premières victimes de forces obscurantistes se revendiquant d'un islam radical (Al Qaïda, Etat Islamique) qui, aujourd'hui, se retournent contre leur créateur.

Plus proche, l'Ukraine a connu une fausse révolution populaire, menée avec le soutien officiel de l'Occident et de ses médias. Un gouvernement pro-russe, corrompu mais légalement élu, a été renversé au profit d'un gouvernement pro-occidental, lui aussi corrompu... et complètement contrôlé par des forces nationalistes et publiquement néo-nazies. La boucle est bouclée.

La France, comme le reste de l'Europe, souffre non pas d'un manque de libéralisme ou de compétitivité. Elle souffre d'un capitalisme mondialisé qui soumet notre société aux règles mortelles de la concurrence entre travailleurs du monde entier. Quel objectif de compétitivité en France permettra de rivaliser avec des pays pauvres où règne le travail des enfants et une absence de règles de salubrité et de sécurité au travail ?

C'est bien le capitalisme mondialisé qui est en cause dans cette crise aggravée depuis 2008 !

C'est au modèle économique qu'il faut s'attaquer !

En dénonçant les "étrangers", les immigrés ou les migrants, comme responsables de tous les maux de la France, l'extrême-droite permet au système de trouver une voie de défoulement pour des millions de Français qui ne trouvent plus de solutions ou d'explications à l'effondrement du modèle social français. Faillite d'une certaine gauche, la nôtre, et trahison des héritiers de Mittérand.

L'extrême-droite n'est pas une menace pour le système lui-même. C'est la dernière carte de ce système pour assurer sa survie, un système prêt à sacrifier sa classe politique et les libertés fondamentales des citoyens si nécessaires.

Marine Le Pen et ses acolytes n'est donc une menace que pour nos libertés individuelles.

C'est toute la contradiction des médias dominants, coincés entre la nécessité de promouvoir cette solution de secours du capitalisme et crainte de perdre ce qui permet leur existence, la liberté d'expression.

Comme Al Qaïda en son temps, ou comme Hitler avant, il se pourrait bien que la créature et les forces qu'elle représente échappe à ses créateurs. Pour le plus grand malheur de ceux qui y voyait une alternative à un système décrédibilisé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires