Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 15:12

L'actualité se télescope : pendant que le gouvernement tente toujours de passer en force sur la Loi El Khomri, ou "Loi de casse du droit du travail", le directoire de Renault passe en force pour imposer une rémunération extravagante du patron Carlos Ghosn.

Pour les Français, rien à faire ! C'est toujours Non !

Dans un sondage paru aujourd'hui, 74 % des Français se déclarent toujours opposés à la Loi El Khomri en discussion actuellement à l'Assemblée Nationale.

Même si le sondage ne précise pas pour quelles raisons les personnes interrogées sont opposées à cette loi, on peut y voir certainement le fruit du travail d'information et de mobilisation mené sur le terrain par les syndicats ouvriers, par les associations et syndicats de jeunes, et par les forces politiques de gauche dont le Parti communiste.

Aujourd'hui, malgré quelques concessions, ce texte reste fondamentalement néfaste pour les salariés, ne serait-ce que par la primauté des accords d'entreprises sur les accords de branches. La loi El Khomri prévoit toujours qu'une entreprise peut imposer à ses salariés des conditions de travail et des accords sociaux moins bons que les accords négociés pour la branche d'activité à laquelle est rattachée l'entreprise.

Nombre de salariés ont compris qu'il s'agissait de faire pression sur leurs maigres avantages sociaux en introduisant une nouvelle forme de concurrence déloyale entre les entreprises sur le plan social franco-français.

On comprend pourquoi le seul syndicalisme partisan de la Loi soit le syndicalisme patronal, MEDEF en tête !

Du libéralisme français au libéralisme mondial : tout dans le dos des citoyens !

En même temps que la fronde anti-Khomri s'ancre en France, voilà qu'est ressorti le dossier des négociations sur l'accord transatlantique de libéralisation des échanges (TAFTA) !

Un retour surprise pour un dossier que tentent vainement de dénoncer tous les progressistes depuis des années. Les déclarations vindicatives de certains dirigeants européens face aux exigences américaines a amené les grands médias à en parler... quelques jours.

Pourtant, comme la Loi El Khomri, les négociations sur le TAFTA sont porteuses de lourds dangers pour l'Europe. Sur le plan de l'emploi, mais aussi sur le plan de la sécurité sanitaire comme de la protection de l'environnement ! En effet, ces négociations posent comme préalable que les lois nationales (et européennes) ne doivent pas entraver le commerce entre l'Amérique du Nord et l'Europe : peu importe comment sont produites les marchandises, elles doivent circuler ! C'en est fini de l'interdiction du bœuf aux hormones, du poulet lavé à l'eau de javel, de l'interdiction de certains procédés chimiques dans les procédés industriels ou dans la composition des produits !...

Cet accord, s'il venait à être signé par les gouvernements européens, serait un cheval de Troie pour détruire nos industries chimiques ou agroalimentaires, mais aussi nos services.

On se demande ce qui justifie cette poussée de sang de la part de nos gouvernements ?

Depuis des années, ne sont-ils pas en train de négocier cet accord dans le dos de leurs citoyens et, même, dans le dos de leurs parlements ? En effet, ne l'oublions pas, si on connait les grandes lignes idéologiques de l'accord de libre échange TAFTA, on n'en connait pas la teneur car les documents sont uniquement accessibles aux chefs de gouvernements qui ne doivent pas en divulguer le contenu ! ! Et certains osent encore parler de démocratie ?

Renault : ils foulent même les droits des actionnaires !

Avec l'affaire Carlos Ghosn, patron de Renault, on atteint le summum de la caricature du capitalisme !

Malgré le vote négatif des actionnaires, le Conseil d'administration de Renault a validé la rémunération du PDG à plus de 7,2 millions d'euros. Cumulé à sa rémunération de PDG de Nissan, Carlos Ghosn touche ainsi 15 millions d'euros par an.

Pour quel travail et quel résultat ?

Alors que le gouvernement entend pousser le simple salarié vers plus de précarité et vers un nouveau recul de ses droits sociaux, le grand patronat et les gros actionnaires continuent d'accumuler des richesses et des privilèges démentiels.

Pendant que la droite dans les départements fait la chasse aux fraudeurs aux allocations sociales, ces quelques milliers de personnes en France qui, volontairement ou non, truandent la société de 100 à 500 euros par mois, quelques autres milliers de personnes, tout en haut de l'échelle sociale, et quelques grosses entreprises, truandent la société de plus de 60 milliards d'euros cumulés, comme le laissent entrevoir les scandales des Panama papers et du Lux Leaks.

Même si les partisans et les artisans du système, le capitalisme pour le nommer, tentent de gommer les notions de classes sociales, jouent la confusion entre droite et gauche, arment les extrémistes, de droite en Europe ou islamistes ailleurs, la réalité économique est toujours là pour montrer que notre monde est riche, immensément riche, et que notre pays demeure l'un des plus riches sur cette planète.

Toutes les politiques menées depuis trente ans, qui ont accompagné l'explosion du chomâge et de la précarité, permettent de maintenir le peuple en état de peur, peur de sombrer socialement, peur du voisin, de l'étranger, peur de se rebeller et de se faire repérer.

Aujourd'hui, refuser la loi El Khomri, le TAFTA ou le salaire du PDG de Renault, c'est refuser cette société, ce système capitaliste qui enfonce le monde dans le chaos, la pauvreté et la crise écologique, pour maintenir aux affaires une classe sociale réduite de quelques milliers de privilégiés et tous ceux qui les servent, dans les médias, en politique ou au sommet des entreprises.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires