Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 09:14

Les Britanniques ont choisi : le Royaume-Uni va quitter l'Union Européenne.

Sans revenir sur les raisons du vote des citoyens britanniques en faveur du Brexit, des raisons pas toujours bonnes, le choix du Royaume-Uni a entraîné une terrible onde de choc en Europe et sur les marchés financiers.

Sortir de l'Europe est donc possible. Quoi qu'en disent les européistes béats !

Le sommet qui vient de s'achever, avec la dernière participation de David Cameron, futur ex-premier ministre d'un futur ex-pays de l'Union, essaie déjà de tourner la page.

Deux raisons à cela :

  • Une raison économique : l'incertitude sur les contours de l'Union européenne sont des freins aux investissements économiques dans une économie où ce sont les marchés financiers qui décident et non les peuples et leurs représentants ;
  • Une raison de politique interne : il faut vite faire oublier le choix britannique à l'heure où le rejet de l'Union européenne pèse lourdement dans de nombreux pays européens.

François Hollande et nombre de politiciens partisans d'une économie mondiale libéralisée cherchent à conserver l'orientation actuelle de la construction européenne, sans retenir de conclusions du vote britannique ni des opinions publiques de leurs propres pays.

Comme on l'a vu avec le Traité Constitutionnel Européen en 2005, nos "élites" politiques, droite et sociaux-démocrates confondus, sont capables de passer outre le vote de leurs propres citoyens : vote du TCE par les parlements français et hollandais malgré la victoire du Non après des peuples de ces pays, organisation d'un deuxième référendum en Irlande pour invalider le premier référendum qui avait vu la victoire du NON,... Certains politiciens britanniques manigancent déjà contre le référendum du Brexit : majorité qui ne respecterait pas le vote du peuple, nouveau référendum (Tiens ! Tiens !...), etc.

Aujourd'hui, après le Brexit, François Hollande et Angela Merkel parlent de "relancer le moteur franco-allemand", les dirigeants européens veulent réfléchir à l'après-Brexit le plus rapidement possible... mais sans modifier l'orientation de l'Union européenne !

Que pourrait-on attendre d'autres de la part de dirigeants politiques qui ne font finalement que gérer l'Europe selon les directives des lobbies financiers et industriels ? Ces politiques, formés à gérer plus qu'à penser, fonctionnent comme les dirigeants des multinationales qui ne font que traduire en actions opérationnelles les choix stratégiques de leurs actionnaires.

Depuis sa création, dans les années 50, l'Europe est un outil au service du capital (financier et industriel) pour contourner les peuples et détruire les réglementations sociales et fiscales nationales, pour créer également un marché unique capable de rivaliser avec les Etats-Unis dans la guerre économique mondiale entre puissances capitalistes.

En plus de soixante ans d'intégration européenne, l'Europe ne s'est pas "renforcée" économiquement et socialement, bien au contraire ! Ses puissantes industries se sont évaporées sous l'autel de la concurrence internationale et les emplois avec ! Mais ceux qui possédaient ses industries ne sont pas ruinés, à la différence des salariés licenciés et des territoires sinistrés du Nord ou de la Lorraine par exemple, ils ont placé leurs billes ailleurs, dans d'autres branches, dans la spéculation.

Cette Union européenne est-elle réformable ?

Y répondre c'est se demander si on peut transformer une bombe atomique en instrument de paix ?

Comme l'analysait parfaitement Karl Marx, la structure d'un Etat est le reflet de sa structure économique et social, l'Etat servant les intérêts de la classe sociale dominante.

L'Union européenne, après la CECA ou la CEE, est l'émanation des Etats donc des élites sociales et économique européennes.

Mettre l'Europe au service des peuples, de l'emploi, du développement durable, c'est tout bonnement changer de modèle européen, faire tomber les accords qui ont fondé cette Europe pour en poser d'autres, radicalement différents.

Cette Europe là n'est pas à sauver !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires