Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 08:51

Bourrage de crâne et lavage de cerveau permanents sur France Info comme dans l'ensemble des médias.

France Info diffuse tous les jours, à 8 h 10 et 11 h 10, un programme sensé décrypter l'actualité économique et intitulé "Décryptage éco". Le programme et son journaliste, Vincent Giret, ne font que répéter inlassablement tous les poncifs des milieux financiers à la gloire du libéralisme et contre l'Etat et les dépenses sociales.

Trop de dépenses publiques, trop de réglementation, trop de paperasse, pas assez de libertés pour les entreprises, "l'archaïsme" de nos services publics ou de certains syndicats,... émissions après émissions, ce sont les messages de la Bourse de Paris qui sont relayés à l'antenne.

C'est ainsi que, début juillet, les émissions programmées ont pour thème :

- "Le rocardisme est un modernisme" (5 juillet) : ou comment justifier la dérive libérale d'une partie du PS sous Mittérand et appuyer indirectement Valls et Macron ;

- "Privatisation des aéroports de Nice et Lyon : la fausse polémique" (6 juillet) : ou comment expliquer que l'Etat est un mauvais gestionnaire d'entreprises et que le privé, c'est quand même mieux !

- "Pas assez de capital-risque pour nos start-up : le cri d'alarme de Jean Tirole" (7 juillet) : ou comment dénoncer les "blocages" administratifs en France et vanter les mérites des fonds de pension, ceux-là même qui spéculent sur les entreprises et ont contribué au krach financier de 2008 tout en causant la ruine de millions de retraités américains !

Tous ces sujets, comme vous le voyez, sont clairement des plaidoyers en faveur de la mondialisation capitaliste et d'une libéralisation de l'économie dont on sait qu'elle ne profite pas aux peuples mais à une minorité économique d'actionnaires et de grands patrons. La "croissance économique" qui sert d'argument aux libéraux est vide de sens si la question de la répartition des richesses n'est pas abordée. Ce dont se gardent bien les serviteurs médiatiques du Capital !

Vincent Giret est aussi journaliste au Monde, cet ancien journal de "centre-gauche" passé, comme le PS, dans le camp libéral.

Si c'est de lui dont nous parlons aujourd'hui, c'est parce qu'il illustre de manière assez évidente la pensée unique que véhiculent nos médias, à longueur de reportages, d'émissions ou d'articles. Une pensée unique au service des groupes financiers qui possèdent les médias ou au service d'Etats, donc de gouvernements, officiellement acquis au libéralisme. L'indépendance de la presse et le pluralisme sont des mirages comme le sont la concurrence et la liberté de choisir sa marque de lessives ou de dentifrices alors qu'elles appartiennent à une poignée de grands groupes.

Le Monde est ainsi détenu majoritairement par le trio de patrons Pierre Bergé, Xavier Niel (groupe Free) et Matthieu Pigasse (de la banque d'affaire Lazard). Une évolution qui fait dire, en 2013, à l'ancien directeur du journal, Jean-Marie Colombani, que Le Monde "n'est plus indépendant du pouvoir économique".

Presse écrite, radio ou télévision, la sphère médiatique relaie aujourd'hui un message libéral présenté comme évident, coulant de source, et ridiculisant ou diabolisant tout discours, toute pensée, qui irait dans le sens d'une remise en cause des privilèges accordés aux actionnaires et aux banques ces trente dernières années.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires