Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 09:36

L'ancien banquier d'affaires, ministre d'un gouvernement libéral, se croit attendu par les Français.

C'est l'histoire d'un mec, comme aurait dit Coluche, qui rêve d'être président de la République tous les matins en se rasant. Avant lui, Sarkozy l'a fait et il y est bien arrivé ? Après tout... Pourquoi pas lui ?

Emmanuel Macron, donc, c'est l'histoire d'un mec qui a une longue carrière de banquier d'affaires. Le genre de profil que l'on imagine parfaitement dans un gouvernement Juppé ou Sarkozy, moins dans un gouvernement de gauche. Le fait est que le gouvernement actuel de Manuel Valls présente toutes caractéristiques d'un gouvernement de droite au niveau de ses choix politiques : Loi Macron, CICE, Loi Nôtre, Loi El Khomri,....

Ce positionnement plutôt à droite, Emmanuel Macron refuse de l'afficher. Comme beaucoup de carriéristes qui se rêvent des avenirs exceptionnels, Emmanuel Macron préfère s'afficher ni de gauche, ni de droite. Un choix stratégique dicté par l'idée d'un rejet des politiciens par les Français. Sauf que, les Français ne rejettent finalement pas ce clivage gauche/droite, mais plutôt une classe politique, qui se dit de gauche ou de droite et qui mène la même politique depuis trente ans, qui annonce des lendemains heureux et qui a pour bilan l'échec économique et social que l'on connait aujourd'hui !

Ce positionnement "au dessus des clivages" irrite au Parti "socialiste" et au gouvernement. L'affichage de gauche de ce parti et de ses dirigeants est aujourd'hui leur seule marque de différenciation avec l'UDI ou le MODEM.

Mais c'est aussi le seul vrai argument d'Emmanuel Macron : je suis jeune, je suis "beau", j'ai un beau costume et je suis au dessus des clivages politiques que vous rejetez.

Son programme ? Bien malin qui peut en parler !

Cependant, son parcours professionnel et ministériel ainsi que ses propos contre les 35 heures ou les syndicats nous indiquent déjà que la ligne politique du futur candidat Macron est clairement libérale. Rien de nouveau donc !

L'ambitieux personnage a choisi de créer un mouvement à sa gloire, "En Marche !".

Là aussi, rien de nouveau ! Giscard d'Estaing avec l'UDF, Chirac avec le RPR ou Mittérand avec le PS ont fait peu ou prou la même chose avant lui.

Il est assez amusant de voir avec quelle candeur complice les médias reprennent avec un joyeux étonnement l'annonce du nombre d'adhérents avancé par ce mouvement : 50 000 ! C'est presque plus que le Parti "Socialiste" et plus que le Front National et cela en quelques mois seulement ! A qui veut-on faire croire un tel bobard ? Aux Français, d'évidence.

Emmanuel Macron serait-il, pour une partie du monde de la finance et des affaires, un potentiel recours face à la poussée du Front National ? Un homme de paille que l'on met en avant en espérant qu'il cristallise une dynamique électorale capable de l'amener au second tour des Présidentielles ?... La couverture médiatique, importante et toujours bienveillante, tend à confirmer cette hypothèse.

Comme le dit un passage célèbre de "L'Internationale" : "il n'y a pas de sauveur suprême, ni dieu, ni césar, ni tribun".

Emmanuel Macron se croit l'âme du sauveur suprême de la France. Les médias tentent de nous le vendre comme ça.

La réalité, c'est que le parcours d'Emmanuel Macron et ses propos ne le classent pas dans un virtuel positionnement "ni à gauche, ni à droite" mais bien dans une tradition politique libérale, terriblement traditionnelle et consensuelle sur l'échiquier politique actuel.

Emmanuel Macron et son micro-mouvement sont clairement des représentants du milieu de la finance et d'une petite bourgeoisie qui vit bien la mondialisation et la casse du cadre social de l'Etat-Nation. Une force de droite supplémentaire à rajouter entre un PS social-libéral, un MODEM, chrétien-libéral, et un parti Les Républicains, libéral-conservateur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires