Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 10:27

Réchauffement climatique inexorable ?

Malgré les alertes des scientifiques, les travaux des experts climatiques du GIEC et les premières conséquences réelles du réchauffement climatique, nos gouvernements tardent à prendre des mesures efficaces et rapides pour inverser, ou du moins freiner, ce réchauffement climatique. L'article du site actu-environnement, ci-dessous, a de quoi nous alerter !

Cette lenteur des décideurs gouvernementaux va de pair avec l'inertie des pouvoirs publics sur les nombreuses sources de pollutions qui, aujourd'hui, entraînent cancers et maladies graves, allergies, baisses de la fertilité, chez les Humains, et une baisse dramatique de la biodiversité dans la nature (déforestation intensive, sur-pêche,...).

Le poids des lobbies agro-industriels ou des groupes pétrochimiques, pour ne citer qu'eux, contribue à ralentir la réaction de la société toute entière.

L'argent, moteur de l'économie capitaliste, et les intérêts égoïstes des actionnaires des multinationales, sont des arguments dominants face à la survie de l'humanité et au maintien d'un écosystème riche et vivable. On le voit avec le lobbying de Monsanto pour sauver le glyphosate (Roundup) ou les magouilles des constructeurs automobiles pour échapper aux normes antipollutions. On voit le pire arriver avec le discours révisionniste du gouvernement Trump sur la réalité du réchauffement climatique.

Et la question se pose : peut-on changer de politique industrielle et de politique des transports sans s'attaquer au modèle économique en place ?

Remplacer la primauté de l'argent par la priorité à l'Humain d'abord, comme l'exigent les communistes, est le socle qui permettra de réorienter toute la construction économique vers une société plus équitable, plus juste et plus durable.

Solidaire

-------------------------------------

Climat : une année 2016 record et des perspectives inquiétantes pour l'avenir

L'année 2016 a encore battu de nombreux records en matière climatique, confirme l'Organisation météorologique mondiale. Les premiers mois de 2017 sont dans la lignée, laissant craindre des bouleversements majeurs.

Les années se suivent et les bilans météorologiques sont toujours plus alarmistes. L'année 2016 n'échappe pas à la règle : elle "restera dans les annales", estime l'Organisation météorologique mondiale (OMM) qui a publié, ce 21 mars, sa déclaration annuelle sur l'état du climat mondial.

Le constat est sans appel : "Température moyenne record, banquise exceptionnellement réduite et poursuite inexorable de la hausse du niveau de la mer et du réchauffement des océans"... Cette déclaration sera présentée aux Etats membres de l'Organisation des Nations unies et à la communauté des climatologues lors d'une réunion de haut niveau sur le climat le 23 mars à New-York.

Hausse des températures et du niveau de la mer

S'appuyant sur les données des différents centres mondiaux d'analyse du climat et des services météorologiques et hydrologiques nationaux, l'OMM revient sur les phénomènes climatiques de l'année passée. "Ce compte rendu confirme que l'année 2016 est la plus chaude qui ait jamais été enregistrée : la hausse de la température par rapport à l'époque préindustrielle atteint, chose remarquable, 1,1°C, soit 0,06°C de plus que le record précédent établi en 2015. Cette augmentation de la température moyenne s'inscrit dans la logique des autres changements intervenant dans le système climatique", note Petteri Taalas, son secrétaire général. Un phénomène de chaleur constante a été observé sur l'immense majorité des terres immergées. Sous les hautes latitudes, des températures annuelles moyennes supérieures de 3°C ou plus à la normale ont été enregistrées, sur le littoral russe, en Alaska, dans l'extrême nord-ouest du Canada et sur les îles de la mer de Barents et de la mer de Norvège.

La température de surface de la mer moyenne a également battu des records, notamment dans les premiers mois de l'année. La banquise n'a jamais été aussi petite depuis 1979, avec un maximum saisonnier de 14,52 millions de km2 ... "Le niveau moyen de la mer s'est élevé de 20 cm depuis le début du XXème siècle, essentiellement du fait de l'expansion thermique des océans et de la fonte des glaciers et des calottes glaciaires", note l'OMM. L'épisode El Niño 2015/2016 serait responsable de cette hausse.

Des phénomènes extrêmes

L'année a également été marquée par des phénomènes extrêmes, amplifiés par l'épisode El Niño. "En début d'année, une grave sécheresse sévissait en Afrique australe où, pour la deuxième année consécutive, les précipitations de la saison des pluies estivale (octobre 2015 –avril 2016) étaient un peu partout inférieures de 20 à 60% à la normale". Début 2017, le nombre de personnes en état d'urgence était estimé à 18,2 millions par le Programme alimentaire mondial... A l'opposé, en Chine, les précipitations ont atteint des records, avec 16% de précipitations de plus que la normale et des crues exceptionnelles.

Canicules et chaleur extrême ont pour leur part touché l'Afrique australe, l'Asie, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. Une vague de chaleur tardive a été enregistrée dans de nombreuses régions d'Europe centrale et occidentale pendant la première quinzaine de septembre.

Climat : "Nous avançons désormais en territoire inconnu"

"L'augmentation constante de la puissance de calcul des ordinateurs et le fait que nous disposions de données climatologiques portant sur de longues périodes nous permettent aujourd'hui de mettre clairement en évidence le rapport de cause à effet entre le changement climatique anthropique et un large éventail de phénomènes extrêmes à fort impact, en particulier les vagues de chaleur", souligne l'OMM. L' épisode El Niño, particulièrement "puissant" en 2016, a accentué ce réchauffement.

Le début de l'année 2017 reste alarmant : vague de chaleur en Arctique, tempêtes sur l'Atlantique... "Alors même que le puissant Niño de 2016 s'est dissipé, nous assistons aujourd'hui à d'autres bouleversements dans le monde que nous sommes bien en peine d'élucider : nous touchons ici aux limites de notre savoir scientifique concernant le climat et nous avançons maintenant en territoire inconnu", avertit le directeur du Programme mondial de recherche sur le climat, David Carlson.

La fonte de la banquise et les changements dans l'Arctique bouleversent les régimes de circulation océanique et atmosphérique, "ce qui se répercute sur les conditions météorologiques dans d'autres régions du monde par le biais des ondes du courant-jet, ce courant d'air rapide qui contribue à réguler les températures".

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires