Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 11:02

Les 11 et 18 juin prochain, les électeurs français renouvelleront leurs 577 députés.

Les sondages actuels laissent entrevoir un excellent score des candidats libéraux et de centre-droit de la coalition En Marche - Modem avec 29,5 % des voix. Derrière eux, la droite (Républicains + UDI) serait à 22 %, l'extrême droite à 18 %.

Les candidats de la France Insoumise et les candidats communistes recueilleraient 13,5 % des voix.

Il reste 10 jours pour mobiliser les électeurs de gauche, éclairer les salariés et les électeurs des milieux populaires sur les enjeux de ce scrutin et rallier un maximum de voix aux candidats présentés ou soutenus par le Parti communiste, le Front de Gauche ou la France Insoumise !

Une guerre éclair contre les droits des travailleurs

Le silence des médias sur les enjeux de ce scrutin permet aux candidats libéraux du mouvement En Marche d'espérer obtenir une confortable majorité à l'Assemblée nationale avant l'été, une majorité qui bénéficiera du soutien des députés de droite et du syndicat patronal MEDEF, pour entamer une réforme brutale de la législation qui protège les salariés : le Droit du Travail.

Alors que le gouvernement reçoit actuellement les partenaires dits "sociaux", syndicats de salariés et syndicats patronaux, c'est le silence le plus complet sur le contenu de la réforme qu'entend mettre en oeuvre le gouvernement du républicain Edouard Philippe.

Pourquoi ce silence ?

Tout bonnement parce que les objectifs visés par Emmanuel Macron sont incompatibles avec les attentes des Français en termes de protection de leur avenir et de celui de leurs enfants !

C'est ce que le programme présidentiel du candidat Macron laissait augurer : une attaque violente et rapide, pendant l'été de préférence, pour démanteler la protection actuelle des salariés au bénéfice des entreprises. C'est notamment le cas sur les montants des indemnités dont peuvent bénéficier les salariés en cas de licenciement économique ou de licenciement abusif.

Une forte hausse de la CSG

La Contribution Sociale Généralisée, belle arnaque inventée par un autre premier ministre issu du Parti socialiste (Michel Rocard), devait être temporaire. Elle est devenue permanente et va servir aujourd'hui de moyen au gouvernement pour pomper dans les revenus des salariés et des retraités, pour alléger les impôts des plus riches.

C'est aussi un enjeu de cette campagne législative : qui doit-on ponctionner ? Les salariés et les bas revenus, comme d'habitude ? Ou les grandes richesses, les exilés fiscaux et autres fraudeurs de l'impôts ? Avec Macron, les riches et les grandes entreprises dormiront tranquilles, d'où le soutien dont bénéficient les candidats d'En marche de la part du patronat.

Derrière, c'est notamment le financement de notre système de santé et de la Sécurité sociale qui est à nouveau en danger !

Une politique étrangère militariste et alignée sur la ligne des Etats-Unis

On l'a déjà vu avec le voyage du nouveau président au Mali ou ses propos lors de la visite de Vladimir Poutine, hier, à Versailles : la politique étrangère de la France restera inchangée sous Macron, dans la droite ligne de l'OTAN et des positions de Washington !

La France ne sera pas un ardent défenseur des peuples contre leurs régimes et contre les interventions étrangères sur leur sol. Elle continuera d'attiser le feu en Syrie, notamment, ou de soutenir les régimes qui contribuent au financement des mouvements terroristes islamistes (Al Qaïda ou DAESH), Arabie Saoudite ou Qatar en tête.

Ce faisant, notre pays restera en première ligne face aux attaques terroristes, sans contribuer à en éteindre les foyers, faute de politique pour en résoudre les causes et en réduire les financements.

Les 11 et 18 juin, prolonger le vote des Présidentielles

Avec 13,5 % des voix attendus en faveur des candidats issus des formations qui ont mené campagne pour Jean-Luc Mélenchon, on est encore loin des 19,2 % enregistré par le candidat de la gauche alternative il y a quelques semaines.

C'est pourtant en envoyant un fort contingent de députés communistes ou insoumis à l'Assemblée nationale que les salariés, les retraités et les petits indépendants pourront voir leurs intérêts défendus face aux puissances de la finance et de l'économie libérale mondialisée. Le "potentiel" est de 100 à 200 députés !

C'est d'autant plus possible qu'il faut regarder les résultats par circonscription électorale (au nombre de 577 évidemment !) et non au niveau national : beaucoup de circonscriptions peuvent mettre nos candidats en position de force au premier tour avec 25, 30 ou 35 % des voix !

Chacun, à son niveau, peut contribuer à gagner des voix pour nos candidats : en parlant à ses proches, en distribuant des tracts dans les boîtes aux lettres ou au porte-à-porte, en collant des affiches, etc.

Contactez-nous ! Aidez-nous à gagner un maximum de voix pour les candidats de la résistance populaire et de l'insoumission aux lois de l'argent !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires