Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 15:54

Après le roi Macron, c'est son maire du Palais, Edouard Philippe, qui a pris la parole devant l'Assemblée nationale.

Le Premier ministre du monarque républicain a présenté plus en détail les mesures que compte mettre en oeuvre le nouveau pouvoir libéral.

De l'ensemble de ces mesures, nos journalistes n'ont retenu que des sujets secondaires, voire des thématiques populaires. Une nouvelle façon de détourner l'attention de la population, des salariés en particulier, et de montrer au public que le gouvernement est sympa, différent.

Ainsi, on a beaucoup entendu parler d'une réforme du baccalauréat, de la nouvelle campagne contre l'autisme qu'appuie la très humaine reine-mère, de l'obligation de vaccination ou de la hausse du prix du paquet de tabac.

Dans ces sujets, aucun ne concerne un sujet majeur pour l'économie et la société française : rien sur l'impôt, rien sur les services publics, rien sur la réforme du Code du travail !

Pourtant, Edouard Philippe à annoncer un ensemble de pistes qui confirment que le gouvernement entend imposer une nouvelle cure d'austérité aux services de l'Etat et aux services publics, avec toujours l'objectif absurde et idolâtré des 3 % de déficit des budgets publics.

La suppression de l'Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) est un grand rêve de la Droite, une exigence des classes bourgeoises les plus aisées. Macron et Philippe vont enfin satisfaire cette exigence en ne laissant que l'aspect immobilier dans le calcul de l'impôt payé par les plus riches.

Avec la réforme du Code du travail, qui entend vider celui-ci de ce qui fait son intérêt, l'encadrement des règles du marché de l'emploi pour protéger les salariés, le gouvernement Philippe montre clairement qu'il roule pour les classes sociales les plus favorisées, celles qui possèdent de solides patrimoines et qui profiteront de la pression mise sur les salaires et les emplois par la casse du Code du travail.

La baisse de certains taux de l'Impôt sur le revenu, compensé par une hausse de la CSG, amène doucement notre système d'impôt à ne plus tenir compte du revenu du citoyen, un vieux rêve des plus riches !

Les médias, qui appartiennent quasiment tous à des grands groupes économiques, ne font que présenter la réalité de manière tronquée, orientée, de manière à masquer les grands objectifs du gouvernement Macron - Philippe.

Les Français, échaudés par les mensonges d'une gauche sociale-libérale qu'ils viennent de lourdement sanctionner, n'ont pas cédé à la campagne médiatique en faveur d'Emmanuel Macron avant la campagne électorale : seule une minorité d'entre eux à voter pour le candidat libéral au premier tour de la Présidentielle et c'est encore pire pour les candidats de son organisation politique lors des Législatives.

En clair, quoi qu'en disent les médias, c'est bien un Président et un gouvernement faibles qui tentent aujourd'hui d'en finir avec la justice sociale, en profitant de l'effet de surprise, de l'été et du soutien des grands médias.

Les militants syndicaux, communistes et progressistes doivent en avoir conscience et aller rapidement au contact des travailleurs et des citoyens pour commencer le nécessaire travail d'éveil politique qui mènera à un mouvement social d'ampleur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires