Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 09:16

Le nuage de fumée médiatique se dissipe et laisse apparaître l'âpreté du programme libéral d'Emmanuel Macron et de sa majorité.

Malgré une campagne acharnée des médias privés en faveur d'Emmanuel Macron puis en faveur de son parti, les élections 2017 ont marqué la rupture grandissante entre une classe politique à la solde des multinationales et des marchés financiers et une population qui ne sait plus vers qui se tourner pour sortir notre pays de la spirale des régressions sociales et économique dans laquelle nous sommes depuis les années 80.

L'abstention aura été l'élément révélateur de cette rupture entre le peuple et ceux qui sont sensés le représenter.

Emmanuel Macron n'aura ainsi rassemblé que moins d'un électeur sur quatre au premier tour de la Présidentielle si on se réfère aux électeurs inscrits sur les listes électorales. Son élection au second tour tient pour beaucoup à la volonté de nombreux électeurs de faire barrage à la candidate d'extrême-droite.

Les résultats des Législatives ont également montré le paradoxe apparent entre une majorité pléthorique en faveur du camp libéral (En Marche, MODEM et Républicains "constructifs") et une absence de soutien populaire envers cette majorité. Ainsi, à la veille du second tour des Législatives, 61 % des Français souhaitaient que Emmanuel Macron n'ait pas de majorité absolue au Parlement. Malheureusement, le système électoral français permet à une minorité électorale d'obtenir une majorité parlementaire. Les médias privés y ont beaucoup contribué cependant, à coup d'informations démobilisatrices pour inciter les électeurs à ne pas voter : l'élection était déjà jouée en faveur du camp Macron bien avant le vote, selon eux !

Deux mois après l'élection présidentielle, un mois après les Législatives, les sondages ne font que conforter cette absence d'adhésion du peuple français aux choix et orientations du nouveau président et de sa majorité. Selon un sondage de l'institut YouGov publié aujourd'hui, ce sont seulement 36 % des Français interrogés qui ont une opinion favorable d'Emmanuel macron et 37 % qui ont une opinion favorable de son premier ministre, le Républicain Edouard Philippe.

Ce sont donc à peine plus d'un Français sur trois qui soutiennent l'équipe au pouvoir un mois à peine après son arrivée !

Même si, on l'a vu, Macron ne bénéficiait pas, à son élection, de la vague de soutien populaire annoncée par les médias, ces quelques semaines au pouvoir auront confirmé les craintes de ses opposants et entamé la confiance de ses partisans : recul des droits du travail, hausse de la CSG, baisse des APL, cadeaux fiscaux aux plus riches, baisse des dotations aux collectivités locales,... la liste est déjà longue en si peu de temps !

A l'image de Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron et son équipe tentent de faire passer un maximum de réformes impopulaires avant qu'une quelconque riposte sociale et politique ne se mette en place.

Dès à présent, nous relayons l'appel à la mobilisation lancé par la CGT pour le mardi 12 septembre.

La grève générale et les manifestations massives sont les seuls moyens qu'ont aujourd'hui les travailleurs pour défendre leurs droits et leurs revenus. Il ne faut pas compter sur un parlement composé d'une majorité de députés amateurs, véritables marionnettes au service de leur gourou libéral.

Pour sa part, le Parti communiste vous donne rendez-vous les 8, 9 et 10 septembre pour le grand rendez-vous politique et festif que représente la Fête de l'Humanité au Parc du Bourget. Il y sera également de riposte, sur le plan politique.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires