Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 10:16

Alors que le combat pour sauver le Code du travail commence, le gouvernement annonce déjà une réforme des régimes de retraite pour le printemps.

L'automne sera chaud. Pas sur le plan climatique mais sur le plan social !

Alors que le gouvernement libéral d'Edouard Philippe entame tout juste un bras de faire avec le monde du travail pour briser les règles qui protègent les salariés, voilà qu'il annonce déjà vouloir s'attaquer aux régimes de retraite pour supprimer les régimes dits "spéciaux" et arriver à un système unique "à points".

D'évidence, il faut s'attendre à un nivellement par le bas : les régimes spéciaux seront liquidés et alignés sur un régime général qui sera certainement, lui aussi, tirer vers le bas.

L'argument sera encore celui de la démographie : allongement de l'espérance de vie et diminution du nombre de salariés par rapport au ombre de retraités.

Ce qu'on oublie de dire, c'est que l'espérance de vie n'est qu'une moyenne qui ne reflète pas les différences notables entre catégories sociales et entre les pénibilités différentes d'un métier à l'autre ! C'est tout le sens des régimes spéciaux !

Par ailleurs, l'argument démographique ne tient pas par rapport à l'argument économique : la hausse des qualifications en France et de la productivité par salarié a permis à notre pays de voir s'envoler son Produit National Brut ces dernières décennies !

En clair, moins de salariés produisent beaucoup plus de richesses à l'échelle nationale ! La question est donc de savoir qui a bénéficié de cette accroissement des richesses produites par les travailleurs en France ?

Les chiffres sont clairs : depuis la Libération, et particulièrement depuis le tournant libéral des années 80, la part des richesses produites en France qui reviennent au travail (salariés, indépendants, paysans) a fortement diminué tandis que la part qui va au Capital (actionnaires, banques) s'est fortement accrue.

Résoudre le problème des retraites, comme celui du financement de la Sécu, c'est poser la question de la répartition des richesses en France ! Travaille t-on pour le bien commun ou pour l'enrichissement d'une minorité ?

Casser le Code du travail comme casser les régimes de retraite, c'est continuer à détruire un modèle social français qui faisait la part belle aux travailleurs au goût de ceux qui défendent les intérêts des milieux de la finance et de la spéculation.

L'heure est d'autant plus à la mobilisation. Les rendez-vous à venir doivent mobiliser encore plus largement les travailleurs.

A chacun de nous de faire un travail d'information et de mobilisation intense pour réussir la prochaine journée de mobilisation interprofessionnelle : jeudi 21 septembre !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires