Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

7 août 2007 2 07 /08 /août /2007 17:30
Chez Knorr, dans le Bas-Rhin, les 500 salariés ont le sentiment de n’être plus que des « numéros ».

« Les gars, ils sont blasés, témoigne Léa Vaché, déléguée CGT dans une des deux usines Knorr de Duppigheim (Bas-Rhin). Les annonces de 20 000 suppressions d’emplois chez Unilever, ça ne les étonne pas du tout… Quand tu vois qu’ils n’arrêtent pas de licencier, tu penses forcément à un moment ou l’autre que ça va te tomber dessus. Pour le moment, on ne sait rien, en fait, mais les salariés sont déjà bien démotivés par des années de pressions du même type. On n’a plus l’impression de travailler pour une entreprise pour laquelle on compte, on n’est plus que des numéros. »

Deux mois après l’annonce de la délocalisation à Potsdam (Pologne) du centre de recherche et de développement Knorr en Alsace, la trentaine de salariés concernés par le transfert continuent de batailler contre cette perspective qui pourrait bien condamner à terme les deux sites locaux de production (500 salariés au total). « Tout est stoppé pour le moment à cause des vacances, relate la syndicaliste. Nous, on fait des produits aseptiques, c’est assez compliqué, mais le jour où ils auront mis au point les process en Pologne, on peut penser qu’ils ne vont pas se gêner pour délocaliser… À terme, c’est sans doute ce que la direction d’Unilever vise. Pour le moment, on nous a certes renouvelé il y a quatre ans le parc de machines dans l’usine, mais elles sont en location et donc rien n’empêche de prendre les bécanes pour les monter en Pologne. »

Sur le fond, comme ses cousins sur les autres sites en France ou aux Pays-Bas, Léa Vaché conteste la pertinence du plan annoncé jeudi dernier du point de vue industriel. « C’est de la poudre aux yeux pour la Bourse, dénonce-t-elle. Avec les diverses externalisations, les usines marchent moins bien qu’avant : maintenant, quand on a un problème informatique, on doit appeler un numéro et ça met parfois plusieurs jours pour se régler… On casse l’outil de travail comme ça ! Et avec les 20 000 emplois supprimés, qui va produire les richesses d’Unilever ? Une fois de plus, les résultats ne seront pas au rendez-vous, j’en suis sûre… »

Propos recueillis par T. L., "L'Humanité" du lundi 6 août.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires