Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 15:19
Editorial d’Igor Zamichiei, secrétaire national de l’UEC 

Malgré les nombreuses déclarations d’intention du gouvernement, force est de constater que la loi relative aux libertés et responsabilités des universités a été élaborée à toute vitesse, sans véritable concertation avec la communauté universitaire.

Elle a été votée en procédure d’ ”urgence” pendant l’été alors que les étudiants étaient au travail ou en vacance et que la grande majorité des syndicats jugeait le texte de loi “inacceptable”.

Cette loi n’est pas nouvelle. La droite avait déjà essayé de faire passer un texte similaire, la loi dite de modernisation universitaire, en 2003. Mais la mobilisation des étudiants avait fait reculer le gouvernement. L’asservissement de l’université au marché que nous propose la droite avec cette loi, comme avec la précédente, aura de graves conséquences. Voilà pourquoi nous avons lutté en 2003 et voilà pourquoi nous voulons aujourd’hui l’abrogation de la loi Pécresse.

Cette loi, vous le constaterez par vous-même en lisant ce livret, est dangereuse pour le service public d’enseignement supérieur et ne résout en rien les difficultés que nous vivons au jour le jour. Nicolas Sarkozy dit vouloir en finir avec l’idéologie de 1968 mais l’image qu’il donne de cette période, comme celle de la décadence d’une société de loisirs, est une image fantasmée. Ce n’est pas la réalité qu’il décrit. Les évènements de 1968 ont réellement permis des avancées, notamment du modèle universitaire (université pluridisciplinaire, gratuité de l’enseignement supérieur, représentation étudiante, libertés politiques et syndicales...), sur lesquelles Sarkozy aimerait bien revenir.

- Cette loi place l’université au service des besoins du marché.
- Cette loi affaiblit la démocratie universitaire.
- Cette loi organise la casse de la fonction publique.

Le but de la droite avec cette loi est double : confisquer le savoir pour conserver son pouvoir et soutenir l’économie capitaliste. Pour cela, elle réserve ses meilleurs formations à une élite et adapte l’Université aux seuls besoins du marché. Mais cette politique va contre les besoins humains réels : elle prive la majorité des individus de la possibilité d’être citoyen à part entière et renforce la précarité que trop d’entre-nous vivent.

S’il faut une loi pour réformer l’Université, il faut d’abord s’accorder sur les missions de l’enseignement supérieur. Il faut que la communauté universitaire ait la possibilité de débattre de la meilleure réforme.

OUI, il y a besoin de réformer l’Université pour résoudre les problèmes actuels qui sont bien réels : l’échec scolaire, l’insertion professionnelle des étudiants, le manque de moyens financiers et humains. Mais cela ne peut se faire qu’en renforçant le caractère public de l’enseignement supérieur et en le démocratisant.

Ce livret a pour but de permettre à chacun de se faire une idée de la loi qui vient d’être votée. Pour nous, il temps de s’informer et de construire ensemble une mobilisation populaire qui débouche sur l’abrogation de cette loi et sur une réforme de l’Université répondant aux besoins des étudiants !

devise-d-empire-olivox.jpg 
La loi Pécresse
Décryptage

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires