Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 15:29

Les Retraites

La retraite qu’est ce que c’est : C’est le transfert de richesses de ceux qui produisent vers ceux qui ne produisent plus. Comme le dis FITOUSSI on peut imaginer n’importe qu’elle ingénierie financière le principe de base restera toujours le même, c’est du simple bon sens.

Donc le niveau des retraites dans un pays donné, dépendra, avant tout de la richesse produite par ce pays, que l’on mesure par le PIB, et bien sûr du nombre de retraités. Par contre compte tenu des gains énormes de productivité durant ces dernières décennies, et de la croissance de ces gains dans celles qui viennent, le niveau des retraites sera de moins en moins dépendant du nombre d’actifs, thème favori de la propagande du MEDEF de la droite et de la social démocratie.

Le Produit Intérieur Brut ( PIB) (Tous les chiffres cités sont des donnés INSEE).

En 2004 le PIB de la FRANCE était de 16 000 milliars d’euros nous diront 16 Giga euros

Avec en taux moyen de croissance annuelle de 2,5% le PIB double en 23 ans.

Donc en 2027 le PIB de la France passera à 32 G. euro

En 2004 la part des retraites dans le PIB était de 12,5%, c’ets à dire que les retraites absorbaient :
16x 12 ,5 %= 2 G .euros,  laissant au reste de la nation 14 G. euro à se partager.

En 2027 le PIB de la France passera à 32 G. euro

Les projections économiques estiment la part des retraites à cette époque entre 16,5 et 18,5% du PIB.

Retenons la valeur haute : 18,5%. Donc en 2027 les retraites "consommerons"
32x 18,5% = 6 G. euros du PIB
Laissant au reste de la nation 26 G. euro à se partager.

ANNEES :
 
2004
PIB En GIGAEUROS : 16
PIB Pour RETRAITE : 2
PIB restant pour la nation : 14
 
2027
PIB En GIGAEUROS : 32
PIB Pour RETRAITE : 6
PIB restant pour la nation : 26
 
Un GIGA euros = 1000 milliards d’euros

Peu importe le nombre d’actifs qui produiront cette richesse. En face de ces chiffres irrécusables ( et je ne suis pas le seul à avoir fait ce calcul) comment peut-on raconter que l’on ne pourra plus payer les retraites dans le futur, et que les prochains retraités doivent dès à présent cotiser à des systêmes de retraite capitalistes s’ils veulent avoir une retraite correcte.

C’est une escroquerie pure et simple.

Revenons au PIB. Chaque année, l’augmentation de la richesse produite entraine l’augmentation de la masse monétaire, et il devrait en découler , logiquement, une augmentation des rémunérations de ceux qui la créent. Sur cette augmentation de rémunération, une partie devrait être consacrée à la protection sociale en général, et le problème des retraites et de l’assurance maladie seraient ipso facto résolu.

C’est donc bien d’un point de vue macroéconomique, un seul et unique problème de répartition de la richesse créée qui conditionne le niveau, disons, de la protection sociale en général. Et cette répartition est de plus en plus favorable aux dirigeants des grandes sociétés et à leurs actionnaires.

Voici une révélation particulièrement édifiante sous la plume de Eric TREGUIER parue dans le magazine financier « CHALLANGE N° 88 de juillet 2007 » : « Jamais depuis qu’ils sont scrutés par CHALLENGE les 500 principaux détenteurs de capital « familial » de notre pays n’avaient vu leur fortune progresser aussi vite. En un an leur poids dans l’économie est passé de 200 à 250 milliards d’euros. Ces fortunes représentent désormais 15% du PIB, contre 6% il y a une décennie. Sur cette période le patrimoine professionnel des 500 a triplé et a progressé six (6) fois plus vite que la richesse nationale »

On peut se livrer au calcul simple suivant : en 2006 des salaires représentaient environ 52 % du PIB. Ainsi ces 500 plus grosses fortunes accaparent à elles seules une masse de richesse équivalente à près de 30% des salaires perçus par 24 millions de salariés.

Il n’est pas besoin de connaître quoi que ce soit en économie pour comprendre qu’il y une formidable concentration de la richesse à un pôle de la société, et que ceux qui détiennent cette fantastique richesse (dont fait partie SARKOZY il ne faut jamais l’oublier, et Mme LAGARDE qui émarge à 600 000 euros par an ) matraquent quotidiennement leur éternel mensonge, dans les médias à leur solde, à savoir qu’il n’y a plus d’argent pour payer les retraites.

Du pognon il y en a, il y en a même beaucoup, et c’est en allant le prendre où il se trouve que l’on pourra sans aucune difficulté, payer de bonnes retraites à 60 ans et assurer une protection sociale de haut niveau à l’ensemble des français.

A suivre une contribution sur la Sécu

De : bourson lucien
mardi 2 octobre 2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires