Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 08:38
Nationalité et date d’entrée sur le territoire ne sont plus recensées dans Base élèves, a décidé le ministère de l’Éducation. Mais l’inquiétude demeure chez les opposants.

Une annonce sans tambour ni trompette, qui devrait néanmoins rencontrer un écho sous les voûtes scolaires. Le ministère de l’Éducation a décidé de supprimer les champs relatifs à l’origine des enfants dans le fichier Base élèves, logiciel de gestion en ligne développé dans les écoles depuis 2005. Les items concernant la nationalité des enfants, mais également leur date d’entrée sur le territoire français et leur culture et langue d’origine disparaîtront purement et simplement du questionnaire que les directeurs d’écoles ont à charge de remplir. Selon une note d’information qui devait leur être communiquée à partir d’hier, les modifications nécessaires à cette transformation seront effectuées d’ici à la fin du mois. Tous les fichiers d’ores et déjà remplis sont considérés comme nul et non avenus.

Un outil de contrôle nuisible

 

Soulagement, donc. « Je suis très heureux que nous soyons enfin écoutés, réagissait, à chaud, Faride Hamana, président de la FCPE. Les -informations portant sur la nationalité des élèves n’avaient rien à voir avec l’enseignement et pouvaient par ailleurs prêter à confusion. » François Nadiras, de la LDH de Toulon, pionnière dans la bataille, se disait pareillement satisfait, tout en notant que « ce n’est pas l’obéissance à la loi qui a sauvé la démocratie ». Même sentiment côté SNUIPP-FSU, lequel se félicitait de cette décision et relevait « qu’elle n’est pas étrangère à la mobilisation des personnels ».

Fin de la guerre ? Pas encore. Car Base élèves est aussi interrogé de par sa nature même, à l’heure où la multiplication des fichiers interpelle l’éthique. Où le débat d’idées devient brûlant.

Logiciel mis en ligne sur  Internet et accessible via des mots de passe, Base élèves  recense l’état civil des élèves, leur inscription à l’école mais également leur parcours scolaire, redoublement, absentéisme et suivi psychologique. Un outil de gestion, visant à rendre plus efficace le pilotage de la scolarité des enfants et l’élaboration de statistiques, assure le ministère. Un fichage susceptible de marquer les enfants durant toute leur scolarité, s’inquiètent, quant à eux, les sceptiques qui redoutent des utilisations possibles du fichier, si ce n’est dans l’immédiat, du moins dans l’avenir. « La traçabilité des élèves pose problème quand elle ne leur permet pas de recommencer de zéro dans un établissement », explique Alain Gerber, responsable de SUD éducation Savoie. Quid du temps de conservation des données, donc ? Et surtout, qu’en est-il

de la possibilité de croiser ces - informations avec d’autres administrations, telles celles de la CAF - qui peut désormais supprimer les allocations familiales en cas d’absentéisme répété - voire de la police ? Le Code de l’éducation l’interdit. Mais la loi sur la prévention de la délinquance, votée en mars 2005, soit quelques mois après le lancement de l’expérimentation de Base élèves, l’autorise. Les - organisations continuent donc d’exiger un moratoire, le temps de poser toutes les - garanties. Et notent que la - suspicion ne cessera qu’au prix d’une extrême clarté sur ce dossier.

(1) Sa généralisation est prévue pour la rentrée 2009.

Marie-Noëlle Bertrand

L’information, rendue - publique par France Info et confirmée par les services - ministériels, réjouit ceux qui s’inquiètent de ce dispositif Base élèves (l’Humanité du 1er octobre). À mesure que celui-ci se déployait (1), les questions liées à l’origine des enfants étaient singulièrement décriées, notamment vis-à-vis des enfants de familles sans papiers. Nombreux étaient ceux qui voyaient dans cet outil de contrôle un instrument nuisible aux enfants étrangers. Nous ne sommes pas des - délateurs, s’alarmaient en substance de nombreux directeurs d’écoles qui avaient pris le parti de la désobéissance - civile - malgré les pressions (lire ci-dessous) - en ne remplissant pas les champs précités.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires