Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 17:50
Le gouvernement s’accroche à ses prévisions, réservant ses mauvais coups sur la TVA pour après les municipales. Le détail des recettes montre les ravages des cadeaux faits aux riches.

Le gouvernement n’en démord pas. Le projet de loi de finances pour 2008, en discussion depuis hier soir à l’Assemblée nationale, est un « budget sincère ». Il repose sur des hypothèses de croissance « réalistes et incontestables », a répété le ministre Éric Woerth, devant les députés. Sans convaincre des parlementaires qui ont l’oeil rivé sur les prévisions d’experts aux chiffres moins optimistes que ceux du gouvernement (1,8 % à 2 % contre 2,25 %), lui-même ayant fait le deuil du point supplémentaire prétendument attendu du « paquet fiscal » voté cet été.

Baisse historique de l’ISF

Loin d’une simple querelle de chiffres, ce décalage accrédite l’existence d’un plan tenu secret par le gouvernement d’ici aux élections municipales, de réajustement en cours d’année des comptes publics, plombés par les cadeaux fiscaux faits aux riches. Un budget bis qui ferait payer aux Français, par l’augmentation de la TVA et de la CSG, les 9 milliards d’euros que coûteront en 2008 le paquet fiscal voté en juillet et les nouvelles largesses contenues dans la loi de finances. Ce projet a été momentanément mis en sommeil par le gouvernement. Mais, certains dans la majorité reviennent à la charge sur ce sujet, comme le sénateur Jean Arthuis (UDF), qui plaide pour une hausse immédiate de cinq points de la TVA, représentant 50 milliards de dépenses pour les ménages, en remplacement des cotisations patronales dans la sphère marchande.

Les choix inégalitaires

Le rapport de la commission des Finances de l’Assemblée est très instructif sur les choix inégalitaires du gouvernement. Pas question de revenir sur les cadeaux déjà votés. Il y aurait pourtant beaucoup d’argent à prendre de ce côté. Grâce à eux, le produit global de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) pour 2008 sera en recul pour la première fois depuis six ans, à 4,2 milliards d’euros contre 4,42 milliards cette année, au lieu de la « progression spontanée » de 10 % attendue sans les mesures d’allégements du paquet fiscal. tva-sociale.jpgEn dépit des exonérations successives votées depuis cinq ans et d’un taux moyen ridiculement bas (0,43 %), le rendement de l’ISF a en effet progressé fortement ces dernières années (+ 19,7 % en 2006 puis + 5,7 % en 2007). Cela s’explique par l’accroissement gigantesque des fortunes, beaucoup plus rapide que la croissance ou les salaires (+ 24 % en 2006 et + 17 % en 2007 des valeurs boursières ; + 15 % et + 10 % des valeurs mobilières) et par l’augmentation concomitante du nombre de redevables à l’ISF (de moins de 400 000 en 2005 à 560 000 estimés en 2008, soit + 42 %).

Les baisses d’impôt sur le revenu (IR) qui se concentrent sur les plus hautes tranches amputent aussi les recettes fiscales de l’État. Acquitté par 54 % des ménages, l’IR ne rapportera ainsi que 60 milliards d’euros en 2008, un produit qui serait de « plus de 90 milliards d’euros sans les allégements mis en oeuvre depuis 1999 », selon le rapport. Ces 60 milliards sont à rapprocher des 135 milliards de TVA qui seront payés au même taux par tous les ménages, y compris les non imposables…

Enfin, les allégements de cotisations sociales à la Sécu accordés aux entreprises et pris en charge par l’État augmenteront fortement en 2008, atteignant 27 milliards d’euros (contre 21 en 2007) inclus le volet « heures supplémentaires » du paquet fiscal. Un record dans ce domaine.

Sébastien Crépel, "LHumanité" de mercredi 17 octobre 2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires