Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 08:56

La polémique née des propos d'Eva JOLY sur l'intérêt d'un défilé militaire dénote de deux conceptions différentes deu 14 juillet : fête du peuple ou fête de l'Etat.

En dénigrant le défilé militaire et en comparant la France à la Corée du Nord, Eva JOLY a lancé une discussion complètement décalée par rapport aux préoccupations majeures des français actuellement mais une discussion qui dénote néanmoins de deux conceptions de la République.

Si on réfléchit bien à la question, force est de constater que la France est la seule démocratie qui fait défiler ses troupes le jour de sa fête nationale. Comparer la France à la Corée du Nord est peut-être osé mais, après tout, sur ce point, cela nous fait un point commun que nous ne partageons pas avec l'Allemagne, l'Espagne ou d'autres républiques occidentales.

Evidemment, il n'en aura pas fallu plus pour déclencher la colère d'une droite prête à s'enflammer pour tout sujet qui exalte nationalisme et racisme. Les propos de François FILLON, premier ministre de son état, sur l'absence d'"une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l'histoire française" en parlant d'Eva JOLY vise autant à la dévaloriser qu'à jouer à nouveau sur la désormais essentielle fibre raciste du discours de l'UMP en mettant en avant les origines norvégiennes de la candidate écologiste. Il ne faisait pas bon être noir ou arabe en Sarkozie, voilà que même les français d'origine européenne sont aussi montrés du doigt : pas assez français ! ...

A jouer avec le feu, la droite devrait se méfier : son leader n'est pas non plus de longue tradition française, tout comme nombre de ses responsables, nés pour certains loin du sol national !

Au delà de cette lamentable polémique raciste de la part d'un premier ministre dont le discours devrait être exemplaire, c'est bien plus le fonds du problème qui révèle une divergence de vue sur le sens de la fête nationale entre la droite et une partie de la gauche.

Car, en effet, la question est bien de savoir s'il est normal de centrer le 14 juillet sur un défilé militaire ?

Comme beaucoup de communistes, je serai tenté de dire non.

Et cela, pour des raisons historiques et des raisons de conception de la fête nationale.

Historiquement, la prise de la Bastille, le 14 juillet, et la Révolution qui a suivi, ont été l'oeuvre du peuple français, civil, et non un coup d'état militaire ! D'ailleurs, il n'y a pas eu à l'époque une "armée française" pour défendre la République contre les forces coalisées : c'est le peuple français lui-même qui s'est armé et qui est parti combattre les troupes fournies par les monarchies voisines pour écraser la Révolution française. C'est le sens des premiers mots du premier couplet de la Marseillaise "Aux armes citoyens ! Formez vos bataillons !..."

Au demeurant, avec la fin de la conscription, l'armée française n'est plus l'émanation du peuple français : c'est désormais une armée de métier qui obéit aux ordres de l'Etat. Que se passerait-il aujourd'hui en cas de nouvelle Révolution en France ? Dans quel camp se rangerait-elle ?... En 1871, ce sont les troupes françaises qui ont écrasé la Commune de Paris qui refusait, à l'origine, la défaite face à la Prusse.

Si le premier défilé militaire a eu lieu dès le 14 juillet 1790, il regroupait les gardes nationaux fédérés lors d'une "fête de la Fédération", c'est-à-dire effectivement le peuple en arme défendant la République.

Il faudra attendre 1880 et la troisième République pour que le 14 juillet devienne fête nationale et que reviennent les défilés militaires... 10 ans après la défaite contre les prussiens, histoire de montrer la force belliqueuse de la France.

Personnellement, je préfère le souvenir du 14 juillet 1936 et de son million de travailleurs défilant dans Paris pour célébrer l'image d'une Révolution dont les valeurs de "Liberté, Egalité, Fraternité" célébraient la volonté du peuple de France de briser ses chaînes et de prendre la parole pour construire son avenir.

C'est bien cela l'esprit du 14 juillet et non cette image martiale d'une armée marchant au pas, exaltant la mort et mettant en avant ses soldats intervenants en Afrique, en Afghanistan ou en Libye.

Dans le temps, de nombreuses retraites aux lampions étaieent organisées dans nos villes et nos villages et entrainaient jeunes et vieux dans une communion sympathique plus proche de l'esprit de 1789.

Alors, plutôt que montrer nos biscotos au monde entier, peut-être devrions-nous revenir à un 14 juillet populaire, exaltant les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité et montrant la force de la France au travers de son peuple, de sa jeunesse, de ses arts, de ses industries ?

Il s'agit bien là de deux conceptions opposées du 14 juillet reposant sur deux visions de la révolution française, entre celle d'une élite au pouvoir qui craind son peuple et celle d'un peuple qui prend en main son histoire et son avenir.

Que Eva JOLY soit franco-norvégienne ne change rien aux données du problème, en cette période de crise profonde du capitalisme, la droite ne craind rien de pire qu'un peuple français qui reprendrait en main son histoire et sa démocratie.

Il ne faudrait pas qu'à trop regarder ce qui a été possible en 1789, le peuple français soit capable de se dire que cela est encore possible en 2011 !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires