Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

6 janvier 2008 7 06 /01 /janvier /2008 22:52
Après les franchises, d’autres menaces se profilent pour l’assurance maladie.

Votées par la majorité parlementaire UMP, validées par le Conseil constitutionnel au nom de « l’équilibre financier » de la Sécu, les franchises médicales, en vigueur depuis mardi, pourraient bien n’être qu’un hors-d’oeuvre au regard des visées sarkozistes en matière d’assurance maladie. Le président, relayé par sa ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a annoncé son intention de « redéfinir le contour de la solidarité et de la responsabilité individuelle ». En clair : rétrécir le périmètre de l’assurance collective solidaire, et élargir en conséquence le champ des activités de santé dont la couverture serait offerte aux compagnies privées. Plusieurs échéances inscrites à l’agenda 2008 pourraient être l’occasion de relancer cette offensive. En février auront lieu les États généraux des offres de soin (un sujet qui avait donné lieu, il y a quelques semaines, à la tentative de déconventionner les médecins s’installant en zones « surdotées », ce qui aurait ouvert la voie à un déremboursement total de l’assurance maladie). Après les élections municipales, le chantier du financement de la Sécu sera ouvert, et, à cette occasion, le spectre de la TVA « sociale » pourrait resurgir, comme vient de le laisser entrevoir le secrétaire d’État Éric Besson. On sait également que, sur la base d’un rapport du haut conseil de l’assurance maladie, le système de couverture des affections de longue durée (prises en charge à 100 %), est dans le collimateur. S’agissant par ailleurs de la dépendance, autre grand dossier au menu de 2008, le chef de l’État a prescrit la mise en place de produits financiers d’assurance individuelle.undefined

Enfin, prenant prétexte de la situation financière de l’assurance maladie, le risque d’un alourdissement des franchises et forfaits divers déjà en place, voire de la création de nouveaux prélèvements, ne peut être exclu. Ce qui devrait conduire le collectif de plusieurs dizaines d’associations, constitué en septembre dernier dans l’action contre les franchises, à relancer son action ; une réunion est prévue à cet effet le 12 janvier, à Paris (Bourse du Travail, à 9 h 30).

Y. H., "L'Humanité" du 5 décembre 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires