Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 09:01

Le 24 novembre dernier, Jean-Pierre Odant, responsable de l’Union Locale CGT de Château-Thierry, a été brutalement interpellé et jeté en cellule. Son crime ? Avoir voulu « simplement interpeller le représentant de l’Etat sur la suppression annoncée du conseil des prud’hommes, » en « lisant un texte de protestation. »

Par Frédérique Pétré, L’Union de Reims, 24 novembre 2007

Le syndicaliste Jean-Pierre Odant voulait profiter de la venue du préfet à Château-Thierry pour manifester son mécontentement suite à la menace de suppression qui pèse sur le conseil de prud’hommes. Mal lui en a pris, il a été emmené manu militari au poste.

L’ENNEMI public numéro 1, hier à Château-Thierry c’était Jean-Pierre Odant, le responsable de l’union locale CGT. Sachant que le préfet de l’Aisne, Stéphane Fratacci, venait poser la première pierre du futur commissariat aux Vaucrises, il voulait être de la fête avec quelques colistiers. « Nous voulions simplement interpeller le représentant de l’Etat sur la suppression annoncée du conseil des prud’hommes. Je voulais lire un texte de protestation, c’est tout », explique le cégétiste à sa sortie du commissariat à 17 h 45, vendredi. Un texte court et respectueux (ndlr : nous l’avons lu) ne remettant nullement en cause la construction du nouveau commissariat. Alors que s’est-il passé sur les coups de 11 h 30 derrière le centre commercial des Vaucrises ?

« Comme un truand ! »

« On m’a déjà suivi en voiture jusqu’aux Vaucrises », raconte l’homme. Sur place, il rejoint une dizaine de cégétistes. En face, autant de policiers, en guise de comité d’accueil. « On était sur la pelouse, ils nous ont demandé de dégager de manière très discourtoise. Ils ont sans doute eu l’ordre de nous faire décamper, alors ils nous ont poussés. Pour moi, ils l’ont fait violemment. Je leur ai rétorqué que c’était des méthodes de facho ! ». Et là, Jean-Pierre Odant n’a pas compris ce qui se passait. Les policiers l’ont saisi, plaqué au sol, l’ont traîné sur quelques mètres. « Je me suis relevé et ils m’ont embarqué dans un véhicule de police », raconte -t-il. Direction le poste. Le cégétiste, par ailleurs conseiller principal d’éducation au lycée Jean-de-La-Fontaine, a alors été placé en garde à vue « comme si j’étais un truand de droit commun ! » s’offusque t-il.

« Ils m’ont mis dans une cellule de 2 m2 avec deux autres jeunes. Ça sentait la pisse, la cigarette, c’était sale ! ». À midi, pas de repas : « C’est ma femme qui m’a apporté un casse-croûte ! ». Le cégétiste (diabétique par ailleurs) a été conduit à l’hôpital (ndlr : procédure normale dans le cadre d’une GAV) et entendu. Il a été relâché en fin d’après-midi tout en étant poursuivi pour « outrage et rébellion ». « Il paraît que j’aurais traité les policiers de SS, mais je ne prononce jamais ce mot, vraiment je suis choqué par la tournure qu’ont prises les choses ».

« Pas au-dessus des lois ! »

Les colistiers de Jean-Pierre Odant et Didier Violet, secrétaire départemental de la CGT venu soutenir le secrétaire de l’UL, aussi : « Nous condamnons cette garde à vue, Jean-Pierre n’est pas un criminel. Nous n’avons jamais vu ça. Mais nous allons demander des explications sur ce dossier, on a encore le droit de s’exprimer, on est dans un pays démocratique ! ». Du côté de la police, le commandant Fay ne mâche pas ses mots : « Nous avions prévenu M. Odant le matin même. Son intervention me gênait beaucoup, dans la mesure où nous nous positionnons dans le quartier. Il peut bafouer les lois de la République mais pas à Château-Thierry tant que je serai là ». Le sous-préfet, Jean-François Colombet acquiesce : « On ne peut pas mettre en examen un ancien président de la République et laisser M. Odant au-dessus des lois ! ».

Publication originale L’Union de Reims

Commentaire : quelle honte ! Vouloir exprimer son désacoord avec le représentant de l'Etat ! Mais où se croient-ils ces syndicalistes ? Heureusement que Sarkozy est là pour remettre tout ce petit monde au pas et en finir avec ce code du travail qui empêche notre économie et notre CAC 40 d'être florissants !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires