Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 10:55

Les allègements fiscaux ne suffisent pas aux entreprises et les niches fiscales ne suffisent pas aux plus riches : il faut, en plus, qu'ils fraudent !

Pendant que certains nous parlent de "compétitivité", de "réduire les dépenses publiques" ou de lutter contre "les fraudeurs aux aides sociales", d'autres tentent de nous convaincre que c'est la crise et qu'il faut être prudent, ne pas demander de hausses de salaires au patron, courber l'échine au travail, se contenter de petits boulots, de CDD, de temps partiels. Les uns comme les autres, politiciens de droite ou de la gauche molle, journalistes, syndicats patronaux et pseudo-experts, tentent de nous faire avaler l'idée qu'il y aurait une fatalité à accepter l'austérité et les régressions sociales.

Contrôlant les gouvernements, la presse et les entreprises, donc l'économie, ces forces oublient volontairement de traiter des vérités bien plus dérangeantes pour le système capitaliste qu'elles servent.

C'est ainsi que l'Union européenne elle-même reconnait que la fraude et l'évasion fiscale pratiquées par les grandes entreprises et les riches européens représente 2 000 milliards d'euros de manque-à-gagner dans les caisses publiques !

Il est bon de le répêter : 2 000 milliards d'euros chaque année !

A noter que les ressources fiscales annuelles de la France se montent "seulement" à 395 milliards d'euros en 2013 et que la dette publique française (Etat, collectivités territoriales) est de 1 500 milliards d'euros en 2012 !

En clair, rien qu'une année de fraude et d'évasion fiscale des plus grosses entreprises et des plus riches européens permettrait d'effacer l'ardoise de la France et laisserait 500 milliards d'euros de bénéfice !

Et on nous présente le déficit public comme une somme monstrueuse et insupportable ?

Dans le silence des médias français, l'Europe semble malgré tout se réveiller un peu.

De nouvelles directives ont été adoptées cet été (22 juillet 2013) par le Conseil de l’UE pour lutter contre la fraude à la TVA. qui représenterait, à elle seule, une perte de 193 milliards d’euros par an au niveau européen !

En France, selon le réseau international Tax Justice Network, l'évasion fiscale coûte à la France 132 milliards d'euros par an et la fraude à la TVA plus de 32 milliards d’euros par an, soit 1,6% du PIB selon l'office européen des statistiques (Eurostat) en 2011.

En clair, l'évasion fiscale en France, c'est 1/3 des recettes fiscales annuelles de l'Etat ! De quoi en faire des projets pour notre pays !

A droite et à l'extrême-droite, on n'a pas de mot assez durs pour dénoncer les "profiteurs" des aides sociales ou pour parler d'un "coût" de l'immigration. A chaque fois, les chiffres sont tordus, certains sont oubliés, pour détourner l'attention du plus grand nombre des causes du chômage et des régressions sociales : des choix d'entreprises pour accroître les bénéfices qui s'appuient sur des politiques européennes et françaises volontairement libérales pour les y aider.

Pendant qu'on débat de la nécessité ou non d'octroyer le RSA et ses 581 € (maximum) aux familles en difficulté ou de savoir s'il est raisonnable d'accorder la Couverture médicale universelle (CMU) aux immigrés sans papiers (sans se poser la question de la protecton sanitaire de l'ensemble des français qu'elle permet !), on ne regarde pas plus haut, dans les hautes strates de la société, dans les quartiers huppés et dans les hôtels cinq étoiles, tout cet argent qui est planqué et accumulé.

Alors que des entreprises bretonnes agroalimentaires ferment, que nos paysans souffrent et que, pourtant, de nombreuses familles évitent désormais d'acheter de la viande ou des fruits et légumes frais, personne ne pose la question des bénéfices que se font sur notre dos les géants de l'agroalimentaire ?

Alors que les salariés se serrent la ceinture et que de grosses entreprises licencient, telles Alcatel, La Redoute ou Sanofi, pourquoi aucun journaliste ne parle des bénéfices record des entreprises, notamment les 40 entreprises qui constituent le CAC40 à la Bourse de Paris et qui s'apprêtent à distribuer près de 40 milliards de dividendes à leurs actionnaires sur leurs bénéfices 2013, une hausse de 5 % en 1 an ?

C'est une véritable politique de propagande qui est martelée quotidennement dans les médias, dans les écoles et les entreprises pour convaincre chaque français de la fatalité d'une crise qui impose des efforts, des restrictions, des régressions. Cette propagande réussit globalement à faire croire à l'absence d'alternative.

La réalité, au delà de la propagande, ce sont ces chiffres de la fraude et de l'évasion fiscale, ce sont ces chiffres des bénéfices des grandes entreprises, ce sont les chiffres d'un pays et d'une Europe où la richesse produite (le Produit Intérieur Brut) s'accumule de plus en plus dans les mains d'une poignée de riches familles, au détriment de l'immense majorité de ceux qui produisent ces richesses et font tourner la machine économique, ouvriers, paysans, techniciens et cadres, artisans, commerçants et fonctionnaires, actifs comme retraités.

L'alternative à l'austérité existe car l'argent existe, celui du PIB comme celui de la fraude et de l'évasion fiscale !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires