Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 10:51

Plusieurs centaines de milliards d'euros viennent d'être injectés en quelques jours sur les marchés mondiaux par plusieurs Banques Centrales et Etats pour juguler l'effondrement des bourses mondiales.


Même rassurants, les gouvernements européens ne peuvent pas cacher que nos banques et assurances sont liées au marché mondial, directement par le biais de placement douteux (hedge funds et subprimes) ou par des créances auprès de banques en déroute financière !

 

Le spectre d'un écroulement du système financier mondial fait dire à certains que "on ne peut pas laisser s'effondrer les marchés". Cette crainte justifie l'intervention publique.

 

Cette crise boursière démontre l'immoralité du système économique mondial et des chantres de l'ultralibéralisme, en France comme ailleurs.

 

On les entend encore, ces partisans du "libre-échange", nous vanter les mérites du "Marché" qui devait s'autoréguler seul, qui devait apporter un développement sain de l'économie mondiale ! L'Etat, ce monstre bureaucratique et inefficace ne devait surtout pas intervenir !

 

Aux Etats-Unis comme en France, les voilà transformés en partisans de l'interventionnisme de l'Etat !

 

Quelle arnaque !

 

Quand tout va bien, grandes entreprises, actionnaires et spéculateurs sont libres de fermer ou délocaliser des entreprises, de spéculer sur une monnaie ou sur une matière première. En clair, ces gens-là ont toute latitude pour se remplir les poches sur le dos des salariés qu'on licencie, sur le dos des consommateurs qui voient flamber les prix, et sur le dos de pays entiers dont la monnaie est artificiellement attaquée.

 

Par contre, quand les montages bidons s'effondrent et que l'économie ralentit, qui vient-on chercher ? L'Etat, donc les contribuables, donc nous !

 

Les spéculateurs et grandes entreprises peuvent faire un maximum de bénéfices quitte à mettre en danger l'économie mondiale puisque les Etats et banques centrales seront là pour éponger les ardoises avec l'argent du contribuable !

 

Qui est protégé aujourd'hui ? Les spéculateurs, dont les capitalisations boursières sont de fait garanties par les Etats ; les grands patrons qui s'attribuent des salaires exorbitants, des primes de départ honteuses et des parachutes dorés même quand leur entreprise est en pleine déconfiture !

 

Qui est oublié ? Les familles expulsées de leurs maisons parce qu'elles ne pouvaient plus assumer des crédits dont les traites s'envolaient n'ont pas bénéficié d'aide de leurs Etats, aux Etats-Unis comme dans en Espagne ou en Irlande ; les salariés des établissements financiers en faillite ou des entreprises fermées qui perdent avantages sociaux et salaires pour se retrouver au chômage.

 

La logique libérale n'entraîne que la misère. Où est le progrès social annoncé par les tenants du marché ? Dans le chômage et la précarité en occident ? Dans la misère et l'exploitation en Asie ? Dans la disparition d'une agriculture vivrière et l'immigration en Afrique ?...

 

La privatisation des banques européennes dans les années 80 a permis aux intérêts privés de faire main basse sur les leviers de nos économies. La course à la rentabilité, la spéculation et la voracité des actionnaires a conduit à mettre en danger l'économie mondiale.

Elle contribue aussi à la destruction de notre écosystème avec l'explosion des transports de marchandises (camions, bateaux, avions,…), des industries polluantes en Asie, des surfaces en culture intensive,…

 

La question n'est pas seulement de savoir comment sauver l'économie mondiale de la crise en cours, mais comment faire pour que cela ne se reproduise pas ?

 

Il est grand temps de retirer des mains des intérêts privés la gestion des finances mondiales et de créer de nouvelles coopérations qui permettent à chacun d'assurer un développement harmonieux de son économie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires