Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 19:40
Aux cris de "la Bourse plonge, le peuple éponge", plus de dix milles personnes ont participé ce samedi à Paris à une marche du siège du Medef à l’Elysée pour réclamer une augmentation des salaires.
Rassemblement également à Marseille.

Une dizaine de manifestants poussant des caddies contenant au total 100.000 pétitions ont ouvert le défilé organisé par le Parti communiste.

"Face au discours de Nicolas Sarkozy sur la crise financière, nous allons prononcer un mot que personne ne prononce, le mot salaires", a déclaré la secrétaire nationale du PCF, Marie-George Buffet, pour qui il s’agit, plutôt que d’alléger les cotisations des entreprises, de "redistribuer la valeur ajoutée vers les salaires au lieu de la laisser partir vers la spéculation".

Pierre Laurent, autre membre de la direction, a expliqué que cette manifestation était un premier "signal" invitant les Français à "repartir à l’offensive". "La crise montre qu’il y a des liquidités énormes sur les marchés. Et qu’est-ce que dit Sarkozy ? Qu’on va mettre de l’argent public pour soutenir les banques".

Le PCF, comme les principales organisations syndicales, estime que face à la crise, l’argent doit au contraire "revenir vers les salaires, les pensions et le développement durable."

"N’importe quoi"

Pour Marie-George Buffet, le président de la République dit "un peu n’importe quoi" lorsqu’il s’engage à garantir les placements des Français car "les règles existent déjà et les choses sont déjà en place."

En réponse au Premier ministre François Fillon, qui a appelé à l’unité nationale et à supporter la crise, la dirigeante communiste répond au contraire qu’il faut "relever la tête." Dans le cortège, les slogans visaient tour à tour le patronat - "Medef, crache tes bénefs" - et Nicolas Sarkozy - "travailler plus pour gagner plus, mon oeil".

A l’issue de la marche, une délégation devait remettre à la présidence de la République les 100.000 pétitions recueillies par le PCF.

A Marseille aussi

A Marseille, environ un millier de personnes, (là où la police n’en a dénombré que … 150), se sont rassemblées devant la préfecture des Bouches-du-Rhône, pour les mêmes revendications. "Sarkozy martèle ’serrez-vous la ceinture’ (…). Nous, nous avons décidé de partir en croisade pour défendre l’idée de cette augmentation générale, nous allons la marteler jusqu’à ce que les Français admettent que c’est possible", a déclaré le conseiller régional PCF Jean-Marc Coppola.

La veille, le vendredi, le Parti communiste avait estimé estimé qu’"un an après avoir été élu, Nicolas Sarkozy se révèle être, au mépris de ses promesses, le président de la baisse du pouvoir d’achat des français", prenant à témoin les derniers chiffres sur l’évolution des salaires.

"Selon le ministère de l’Emploi, depuis un an le pouvoir d’achat des français a baissé de 0,4%. La hausse des prix a été plus importante que celle des salaires. L’aveu est de taille !", a déclaré le PCF dans un communiqué.

"Les statistiques sont formelles. Un an après avoir été élu, Nicolas Sarkozy se révèle être, au mépris de ses promesses, le président de la baisse du pouvoir d’achat des français", ajoute-t-il.

Selon le parti de Marie-George Buffet, "face à la flambée des prix, c’est désormais ce mot tabou des salaires, de leur revalorisation qui doit être mis sur la place publique".

Le salaire mensuel de base (SMB) a augmenté de 0,9% au deuxième trimestre 2008, ce qui porte, en un an, sa hausse à 3,1% mais à "une perte de pouvoir d’achat de 0,4 point", selon un indice définitif diffusé vendredi par le ministère de l’Emploi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires