Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 10:37
Sarkozy le skizophrène :

En tant qu’ancien ministre de l’économie, Sarkozy laisse derrière lui le plus bel endettement de l’Etat pour chacun de ses exercices. Complétement inféodé aux théories du MEDEF, il a fait de la dérèglementation et des cadeaux fiscaux aux entreprises une charge continuellement supportée par la collectivité. Ces orientations n’ont jamais améliorée le pouvoir d’achat des salariés ni leur rémunération.

Le passif est là et sans aller plus en avant dans ce constat il existe des éléments objectifs pour montrer que son discours sur le travail est une mystification.

Le faux moderne :

Son discours se veut le plus moderne et le plus conscient des réalités de la mondialisation. En opposition à une vieille façon de voir la société – cibler plus particulièrement le code du travail et les grandes avancées issu en parti de la résistance - .

En effet, la France doit se mettre au niveau de la concurrence mondiale et pour cela, comme nous avons atteint un indice de productivité par personne tendant à une limite, il ne reste plus qu’une solution : travailler plus pour gagner plus.

Cependant, la réorganisation du travail, son intensification et l’intégration des TIC (technologies de l’information et de la communication) dans les nouveaux schémas de production, font des salariés très compétitifs. Alors où est le problème, pourquoi pas plus d’emploi et de croissance, pourquoi pas de meilleurs salaires ?...

Parce qu’un salarié ça coute toujours trop cher, ou du moins toujours plus cher qu’un salarié type chinois ou indien.

Si comme il le propose, il généralise et défiscalise les heures supplémentaires pour les salariés et les entreprises qui souhaitent les utiliser, voici les conséquences :

  • pour des heures supplémentaires payées normalement (+75% du salaire normal), le gain de productivité pour l’entreprise est nul, si vous êtes payés sur la base horaire normale (voir rattrapage RTT), vous ne gagnez rien, pas de productivité supplémentaire, le patron fait un profit sur votre dos. Dans les deux cas votre taux horaire n’est pas modifié pour autant (pas de hausse de salaire = pas de hause de pouvoir d’achat).
  • Ensuite la défiscalisation entraine de fait un non paiement des cotisation sociale : à vous de trouver d’autres financement pour votre retraite ou votre santé
  • Enfin, le travail ira une fois de plus vers une précarité accrue sans aucune mesure : on pourrait embaucher des mi-temp en CDD pourquoi pas et puis les faire travailler 70 heures par semaines... économie faite sur les cotisations et la pression à l’employabilité, tout le bénéfice n’est surement pas pour les salarés. Le chômage ne se résorbe pas pour autant.

La grande question qui se pose dans cette élection, au-delà de la « valeur travail », d’une relance de la croissance, est bien celle de la redistribution des richesses.

Après les bénéfices record de cette année des entreprises du CAC40 et de ce fameux « Tavaillez plus pour gagner plus ! », Sarkozy choisi son camp de façon bien claire : Ce n’est pas celui des salariés, mais des actionnaires. Gageons que cela apparaitra au grand jour de plus en plus.

source :"Parti Communiste Français - Site national du PCF ::: http://www.pcf.fr"

Partager cet article

Repost 0

commentaires