Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 11:14
Les courses de madame à St Trop, le jogging de monsieur, le couple présidentiel à Cannes, oui ? Non ? Peut-être ? Même les rumeurs sont mises en scène. Tout ce cinéma relègue au second plan des attentions la machine de guerre lancée par Fillon pour les législatives. Le bras droit de Sarkozy a décidé de s’impliquer lui même dans la campagne en briguant un siège de député dans ses terres sathoises. Un signal donné aux hiérarques de l’UMP : il faut pousser l’avantage et se ruer sur l’Assemblée nationale pour y disposer d’une majorité si ample que l’opposition y soit étouffée.

Le premier ministre a une feuille de route si exigeante qu’il ne peut rien laisser au hasard. Il travaille donc à désarmer la gauche pour mieux imposer les réformes que réclame le MEDEF.

Les numéros de passe-passe de « l’ouverture » font partie de l’arsenal. Ils tapent là où ça fait mal, après la nette défaite de la candidate socialiste le 6 mai. Kouchner, soutien de Bush pour la guerre en Irak, ne peut passer pour un homme de gauche que parce que cette dernière a laissé pâlir ses repères. Quant à JP Jouyet, commis aux Affaires européennes, il n’avait de cesse de pousser un PS désorienté vers le centre... dont on voit aujourd’hui qu’il n’était qu’un masque de la droite sarkozyste. Le reste n’est que l’éternel marchandage de la conscience contre le plat de lentilles. Mais la mise en évidence du quatuor de ralliés vise à décourager les énergies susceptibles de s’opposer à l’UMP.

Derrière les paillettes des mots, les grains des faits apparaissent pourtant. Que reste-t-il du passage de Sarkozy chez EADS, à grand tapage de micros et de caméras ? Le plan Power8 et ses 10 000 licenciements demeurent. Et la liste des sales coups se poursuit : l’usine de Méaulte sous menace de filialisation avant liquidation peut-être, les salaires scotchés à leur niveau actuel, les fonds publics mobilisés pour recapitaliser... mais afin de livrer aux marchés financiers et aux actionnaires privés une société Airbus en parfaite santé.

Le gouvernement dispose de trois semaines pour arracher le meilleur rapport de forces possible d’ici l’été, afin alors d’imposer le maximum de réformes libérales lors d’une session extraordinaire de l’Assemblée nationale. Les premiers rounds du combat sont prévus contre les syndicalistes sur le temps de travail, le contrat de travail ou la limitation du droit de grève. Mais la liste est longue : les cadeaux fiscaux pour les plus riches et la hausse de la TVA pour tous, la réduction des moyens destinés aux services publics et à l’école, le SMIC maintenu au plus bas, la précarité étendue, l’immigration opposée à la nation, les jeunes soupçonnés et lourdement condamnés par la justice... Les premiers épisodes de l’avènement de Sarkozy donnent par petites touches la nature du pouvoir qui se met en place : le règne public des oligarques rassemblant les moyens de l’Etat, le contrôle du capital et la maîtrise des médias dans une rare intimité ; une hyperprésidentialisation du régime qui prend des allures de direction de multinationale avec un Messier de la politique à sa tête ; un travail idéologique de grande ampleur pour associer les citoyens à leur mise en coupe réglée...

La première étape pour résister à ce nouvel ordre politique se déroule avec les élections législatives. Les salariés, les jeunes, la population en général vont avoir besoin d’élus qui constitueront des appuis solides pour leurs mobilisations. Cet impératif qui implique une excellente mobilisation électorale de la gauche doit s’accompagner d’un véritable projet de transformation de la société. L’épisode des quatre girouettes gouvernementales désormais tournées vers la droite confirme combien c’est nécessaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Andrée Oger - dans Autour du canton
commenter cet article

commentaires