Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 16:48
C’est un nouveau cri d’alarme. Après celui du préfet de Seine St Denis à l’automne dernier, un rapport de l’Institut national des hautes études de sécurité (INHES), organisme qui dépend du ministère de l’Intérieur, dresse à son tour un constat accablant des relations entre police et population dans ce département. Basé sur deux mois d’études et de rencpntres avec des acteurs de terrain (élus, policiers, magistrats), ce document commandé par le préfet et révélé par l’AFP a été finalisé en décembre 2006. depuis il était resté dans un tiroir du ministère. Et pour cause : c’est un véritable désaveu de la politique sécuritaire menée par l’ex-ministre de l’Intérieur Sarkozy.

D’emblée les auteurs indiquent que les relations actuelles entre la police nationale et la population du 93 sont « difficiles et empreintes de tensions évidentes ». Ils évoquent une « déferlante de violence » avec un « nombre croissant de mineurs » mis en cause dans la délinquance, une « dégradation », voire parfois « une césure » police / population.

La culture du chiffre roi prôné depuis cinq ans en prend pour son grade. L’étude parle ainsi d’une « baisse discutable des faits constatés » par les policiers et reproche à ces derniers de trop se concentrer sur la lutte contre les stupéfiants ou les clandestins. Lutte qui entrainerait une « hausse artificielle » de ses taux d’élucidation et donnerait « une image agressive » des forces de l’ordre. Au final les auteurs soulignent un « décalage » entre la « suractivité permanente » de la police et « les réalités subies par la population ».

La Seine St Denis, relève l’étude, est aujourd’hui dans une situation de « marginalisation croissante » avec une « délinquance hors normes ». Une « fossé se creuse avec les autres départements » notamment concernant les faits de violence. Les auteurs constatent par ailleurs un « faible taux de plaintes » et également une « faible réponse judiciaire vécue, selon les acteurs de terrain, par la population et la police ». Conclusion cinglante : il s’est instauré dans le département un « climat d’insécurité permanent entre la police et les habitants des quartiers sensibles ».

« Ce rapport ne fait que confirmer un sentiment que je ressens avec les jeunes de ma ville, estime le maire communiste de La Courneuve, l’une des quatre villes (avec Montfermeil, Clichy/bois et Saint Denis) où la mission a concentré son étude, sentiment qui est du à de nombreux contrôles de police et des comportements irrespectueux à leur égard. C’est avant tout un problème de moyens qui ne sont pas mis où il faut. Nous sommes passés à une police d’urgence alors qu’il faudrait une police de prévention ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Andrée Oger - dans En France
commenter cet article

commentaires