Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 17:29

Trois petites filles - Séphora, 3 ans, Clémence, 1 an, Delphine 3 ans - sont maintenues en prison depuis 3 jours au mépris du plus élémentaire respect de la personne humaine et du droit des enfants. Elles sont nées en France et leurs parents sans papiers risquent leur vie s’ils sont renvoyés dans leur pays, le CONGO (RDC).

A l’origine de l’affaire, une rafle organisée par la préfecture avec la complicité de la DDASS. En effet, mardi 28 mai 2007, à 6 heures, la police est venue arrêter 3 familles dans les hôtels où elles étaient logées par la DDASS, qui leur avait promis pour les jours suivants des logements en appartements. Les arrestations étaient planifiées de longue date puisque, pour une famille, des places avaient été réservées au centre de rétention de Marseille dès vendredi dernier. Les 2 autres familles ont été enfermées avec leurs enfants au centre de Cornebarrieu (jouxtant le site industriel d’Airbus). Et le 31 mai dernier, elles comparaissaient devant le juge des libertés, Monsieur Oulés.

C’est la première fois que j’assistais à ce genre de séance, que je ne peux pas qualifier d’exercice de justice.

Monsieur Oulés, (le mal nommé) juge des libertés, avait quinze dossiers à examiner, dossiers d’origines et de causes toutes différentes.

Tout d’abord, un juge des libertés qui trouve normal de siéger derrière des barbelés avec un policier armé dans son dos ne me paraît pas qualifié pour juger de la liberté. La démonstration des avocats montrant que de multiples infractions aux procédures s’étaient produites (infractions qui ont d’ailleurs justifié la remise en liberté de la famille envoyée à Marseille), la présence d’enfants en bas âge qui comparaissaient devant lui sans avoir commis d’infraction et, qui s’ils en avaient commise, auraient bénéficié d’un juge pour enfants et d’une procédure spéciale, le fait que le père de Clémence et Delphine a été emmené devant lui par les policiers alors qu’il n’avait aucun dossier le concernant et qu’il est maintenu en détention illégalement depuis plus de 48 heures : tout cela ne l’a pas intéressé et il a rendu le même jugement pour tous les dossiers - maintien en détention.

Une seule chose l’a perturbé : un coup de téléphone d’un officier de la PAF qui demandait rapidement la présence d’une interprète pour une arrestation en cours. Et là, monsieur Oulés a interrompu sa délibération pour rendre rapidement 4 jugements qui nécessitaient la présence de ladite interprète. Que ne ferait-il pas pour aider la police… Monsieur Oulés n’est pas juge des libertés : c’est un auxiliaire de la préfecture !

En ce moment, Mr le Président de la République fait beaucoup référence à Guy Moquet. Je me suis toujours demandé comment un gamin de 17ans avait pu être livré au peloton allemand par la justice, l’administration et la police française. Aujourd’hui, j’ai compris. Dans le cadre des familles sans papiers, on ne peut pas faire confiance à la justice de ce pays. La solidarité doit s’affranchir de la légalité.

Le 31 mai 2007 Bernard Marquié Secrétaire de section PCF Bagatelle (Toulouse)

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires