Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 17:04
Face au scepticisme des consommateurs, le Conseil de la concurrence contraint EDF à céder une partie de sa production pour permettre à ses concurrents de prendre pied sur le marché.

L’unanimité des associations de consommateurs et des organisations syndicales qui dénoncent les conséquences de l’ouverture à la concurrence du marché de l’électricité et du gaz aux particuliers n’émeut guère le gouvernement. Ignorant les nombreuses interventions en faveur de la pérennisation des tarifs réglementés au-delà du 30 juin 2010 et l’instauration de la réversibilité de l’éligibilité (c’est-à-dire la possibilité de revenir aux tarifs réglementés après avoir opté pour les prix libres), les ministres en charge du dossier se sont contentés de déclarations qu’ils veulent rassurantes. Le ministre de l’Écologie, Jean-Louis Borloo, a ainsi appelé les consommateurs « à prendre leur temps » avant d’opter pour la concurrence. Le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, a affirmé que ce dernier serait « vigilant » quant à l’évolution des tarifs. Tandis que la ministre de l’Économie et des Finances, Christine Lagarde, a promis que la Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes intensifiera ses contrôles pour empêcher les abus.

NOUVELLES OFFRES AVANT LE 14 JUILLET

Le gouvernement n’a pas traité avec autant de nonchalance les demandes de Direct Énergie. Le courtier en électricité et en gaz, qui a réclamé la semaine dernière qu’EDF mette à disposition du marché une part supplémentaire de sa production, a lui obtenu rapidement gain de cause. Vendredi le Conseil de la concurrence dénonçant « une situation susceptible (…) de constituer un abus de position dominante » a sommé l’entreprise publique de faire de nouvelles propositions dans ce sens. Bien que disposant d’un délai de deux mois pour obtempérer, l’électricien a fait savoir qu’il ferait de nouvelles offres d’électricité en gros avant le 14 juillet et qu’il négocierait avec Direct Énergie un contrat transitoire pour l’approvisionner à un prix « reflétant les coûts complets de production d’EDF ». Cette mesure est, selon le gouvernement, censée empêcher un dérapage des prix sur le marché de l’électricité. Reste que les concurrents d’EDF n’étant pas réputés pour leur philanthropie, il est peu probable qu’ils répercutent auprès de leur client l’économie à l’achat que cette décision leur permet de réaliser. Il y a fort à parier qu’au contraire, celle-ci contribue à gonfler leur profit tout en privant EDF de recettes pourtant nécessaires à la réalisation de ses investissements (lire entretien page 2). Les associations de consommateurs ont d’ailleurs accueilli fraîchement cette annonce. Dans un communiqué publié vendredi, l’UFC-Que choisir estime qu’elle « n’est pas de nature à lever les risques évidents de flambée des prix d’un marché libéré ». L’association réitère aussi sa demande de maintien des tarifs réglementés en demandant au président de la République, Nicolas Sarkozy, d’en être « le garant inébranlable ».

LES USAGERS SCEPTIQUES

La mise à disposition de ses concurrents par EDF d’une part de sa production nucléaire pourrait être en fait une première étape vers sa privatisation partielle. Le PDG de Poweo, Charles Beigbeder, a ainsi déclaré vendredi qu’ « une prise de participation dans une centrale nucléaire nous intéresserait beaucoup » et que « Poweo est très désireux d’investir dans l’EPR ».

Les efforts déployés par le gouvernement et les opérateurs du marché de l’électricité et du gaz, EDF et GDF compris, n’ont visiblement pas suffi à convaincre les usagers. Plusieurs études d’opinions font part de leur scepticisme. Selon un sondage TNS-Sofres-Unilog publié vendredi, 49 % des Français estiment qu’avec l’ouverture à la concurrence les tarifs vont augmenter. Une autre enquête publiée hier par le Parisien/Aujourd’hui en France révèle que seul 1 % des Français envisagent de changer de fournisseur d’électricité. Le poids que représente l’énergie dans les dépenses annuelles des ménages (8 %) semblent pousser le consommateur à la plus grande prudence.

Pierre-Henri Lab, "L'Humanité", lundi 2 juillet 2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires