Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 11:23

Menace ou simple posture médiatique ? Des députés socialistes mèneraient-ils une fronde ?

Il y a quelques jours, nous constations navrés que le Parti socialiste n'avait rien compris au vote des français des élections municipales. Ou, du moins, qu'il faisait semblant d'avoir compris.

Malgré des signes nombreux dans l'opinion publique, entre des sondages très négatifs et des élections partielles catastrophiques pour le PS, le gouvernement socialiste-écologiste n'a jamais changé de stratégie politique, reprenant à son compte les théories libérales sur le "coût du travail" et la dérégulation de l'économie.

Avec la claque enregistrée aux Municipales, Hollande et le Parti socialiste ne peuvent plus faire mine d'ignorer le message : les français sont déçus ou, pire, en colère !

Or, le changement de gouvernement opéré est juste un changement de casting. Les premières déclarations de Manuel Valls confirment que la ligne politique, elle, n'évoluera pas !

C'est pourtant, évidemment, le fonds du problème. Hollande et le PS le savent bien mais ils sont entièrement soumis aux exigences du patronat et du secteur financier donc incapables de mener une politique de gauche, une politique en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat.

Si, sur l'échiquier politique, seules les communistes, leurs partenaires du Front de gauche et l'extrême-gauche dénoncent cet état de fait, des voix se font enfin entendre au sein du Parti socialiste pour s'en inquiéter.

Il s'agit de parlementaires, certains sincèrement de gauche comme Marie-Noëlle Lienemann, et d'autres, inquiets pour leur réélection future.

Du coup, la lettre de 88 députés qui exigent un changement de cap au gouvernement risque de n'être qu'une déclaration d'intension, sans efficacité concrète. Une partie de ces députés annonce déjà qu'elle votera de toute façon la confiance au nouveau gouvernement ! C'est le cas du leader des députés proche de Martine Aubry, Jean-Marc Germain.

Parmi ces députés, on trouve Jean Louis Destans, député de l'Eure. Si sa signature au bas de ce texte est déjà une bonne nouvelle, on espère qu'elle l'amènera à être plus ferme vis-à-vis de choix antipopulaires du gouvernement qu'il ne l'a été sur l'ANI ou sur la réforme des retraites.

Au final, ce texte de 88 députés socialistes exigeant un nouveau "pacte de solidarité" et une politique plus sociale, apparait plus comme une déclaration d'intension que comme une véritable exigence de députés prêts à aller à l'affrontement.

C'est néanmoins le signe que certains députés PS sont sensibles aux mouvements d'humeur des électeurs de gauche.

Autant en profiter pour enfoncer le clou le 12 avril, avec la marche contre l'austérité à Paris, et le 25 mai, avec les élections européennes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires