Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 10:32

Les menaces américaines contre le gouvernement syrien en cas d'utilisation de gaz de combat tiennent-elles la route ?

Le conflit syrien continue.

Loin de gagner du terrain, la rébellion semble au contraire subir d'importantes pertes, tant sur la banlieue est de Damas qu'à Alep.

Une rébellion en difficulté ?

Grâce aux renforts venus d'Asie centrale (tatars de Crimée, notamment), de Libye, du Liban ou d'Iraq, les islamistes radicaux, financés et armés notamment par les émirats islamistes du Golfe, gagnent en puissance sur une rébellion syrienne qui peine à gagner en appuis populaires : la lassitude de la guerre, les vols et exactions contre les alaouites, chrétiens, druzes ou kurdes, et la montée des islamistes radicaux, ont de quoi inquiéter des syriens habitués à un pays multiculturel et laïc. Même l'OSDH, ONG syrienne basée à Londres et liée aux Frères musulmans, reconnait désormais des dissensions entre factions rebelles !

Il semble bien possible désormais que le gouvernement officiel syrien (qu'on l'apprécie ou non) et l'armée nationale syrienne soient en capacité à moyen terme de retourner la situation en leur faveur. Ce serait un désastre pour la stratégie régionale des Etats-Unis, entièrement concentrés sur le renversement du régime syrien actuel.

Après le déploiement de missiles Stinger en Turquie, à la frontière syrienne, par le bras armé des Etats-Unis, l'OTAN, ce sont désormais des accusations concernant l'utilisation possible d'armes chimiques par l'armée syrienne qui sont lancées par l'armée américaine pour faire monter la tension.

C'est ainsi que, lundi soir à Washington, un "responsable américain" (anonymement, donc invérifiable) indique à la presse que "plusieurs indices nous laissent penser qu’ils (le régime syrien de Bachar al-Assad, ndlr) sont en train de mélanger des précurseurs chimiques". Lesquels ?

Le gouvernement syrien a beau démentir ces accusations, rien n'y fait !

Cette accusation a donné l'occasion au président Obama de menacer clairement les Syriens : "Le recours à des armes chimiques est et serait totalement inacceptable. Si vous commettez l’erreur tragique d’utiliser ces armes, il y aura des conséquences et vous en répondrez ".

Nous y voilà ! Vraie ou fausse, cette accusation de préparatif (et non pas d'utilisation !) tombe quelque part à pic dans une situation qui devient difficile pour les alliés rebelles et islamistes des Etats-Unis sur le terrain.

On se demande d'ailleurs quel serait l'intérêt du gouvernement syrien d'utiliser de telles armes sachant que le moindre faux pas de son armée, dans un conflit qui se passe au coeur de ses villes et villages, est dénoncé par tous les régimes occidentaux et leurs médias ?

Le souci des Etats-Unis dans ce dossier, c'est que l'Histoire nous a montré à quel point ils pouvaient porter de terribles accusations contre un gouvernement pour justifier une intervention militaire et à quel point les Etats-Unis et leurs alliés s'octroient le droit, eux, d'utiliser des armes de destruction massive, le bombardement de civils innocents et la torture sans que personne ne trouve à redire !

Iraq, Libye : que sont devenues les accusations nord-américaines ?

On se souvient ainsi des accusations portées devant l'ONU par les Etats-Unis contre l'Iraq comme cette scène théâtrale de la fiole sensée contenir une arme biologique iraquienne agitée devant l'Assemblée de l'ONU par Colin Powelle le 5 février 2003 !

L'immense quantité d'agents chimiques et biologiques, y compris de gaz neurotoxique, de bacille du charbon et de la toxine botulinique, détenue par l'Iraq n'a jamais été trouvée, tout comme les SCUD longue portée ou les stocks d'uranium enrichi qu'accumulait Saddam Hussein pour fabriquer une bombe atomique. Les couveuses koweitiennes débranchées par les irakiens lors de la première guerre du Golfe (2001) n'étaient que de la propagande. Ainsi de suite.

Mieux ! Les Etats-Unis accusaient Saddam Hussein le laïc d'accueillir Al Qaïda et Oussama Ben Laden, quelques mois après l'invasion occidentale de l'Afghanistan. La réalité est désormais connue : non seulement Al Qaïda n'était pas en Iraq mais c'est la destruction de l'état iraquien qui a permis à Al Qaïda de s'installer dans ce pays !...

En mars 2011, l'OTAN attaquait la Libye pour mettre fin aux crimes de Mouammar Kadhafi contre son propre peuple en révolte. Des dizaines de milliers de civils étaient menacés, notamment à Benghazi, des viols de masse étaient organisés et lui aussi était accusé de soutenir le terrorisme islamiste.

Un an et demi plus tard, la Libye est en ruine mais aucune preuve n'est venue étayée l'accusation américaine contre un Kadhafi curieusement assassiné avant qu'il puisse dire quoi que ce soit. Y compris sur des accusations envers notre ancien chef de l'Etat.

Par contre, que des centaines de milliers de partisans de l'ancien régime soient toujours réfugiés en Tunisie ne choque personne ? Que les populations noires soient désormais opprimées, victimes de pogroms et d'emprisonnements extra-légaux ne gêne pas nos médias ? Que des groupes islamistes radicaux fortement armés tiennent désormais des régions entières de Libye et partent au Mali ou en Syrie pour exporter leur "guerre sainte" ne pose pas de question à nos démocrates autoproclamés ?

Guantanamo, drones, tortures

Et pendant que nos gentils médias et notre président normal s'offusquent des accusations portées par les officiels de Washington, les Etats-Unis et leurs alliés continuent allègrement de violer les Droits de l'Homme et les législations internationales.

C'est ainsi que continue d'exister la prison de Guantanamo dans l'enclave militaire américaine à Cuba. Cette prison où sont incarcérés, parfois depuis plusieurs années (2001 : date d'ouverture), des personnes enlevés en toute illégalité par les troupes américaines à l'étranger et qui n'ont jamais bénéficiée ni d'un procès ni d'un avocat, isolés complètement du monde extérieur et victimes de tortures psychologiques et physiques. Et on ne parle de pas des prisons irakiennes type Abou Ghraïb !

C'est ainsi que les Etats-Unis continuent de bombarder, par drônes interposés, des cibles afghanes ou pakistanaises, souvent avec des "dégâts collatéraux" qui s'appellent ailleurs "enfants", "femmes", "vieillards" ou "innocents". Oups ! Désolé !... C'est une erreur mais c'est pour la bonne cause !...

Comment être étonné de ces actes de la part du seul pays au monde qui a utilisé une arme de destruction massive, l'arme atomique, à Hiroshima et Nagasaki, d'un pays qui a massivement utilisé l'arme chimique, l'agent Orange au Viet-Nam, qui a fomenté tant de coups d'état (Chili, Grenade, Honduras,...) mais qui ne s'est depuis jamais excusé et qui passe toujours pour le défenseur de la démocratie dans le monde ?

Et que dire des alliés des américains ? On pourrait reparler d'Israël, de sa politique d'Apartheid, de colonisation, d'assassinats ciblés aux missilles (avec "victimes collatérales" ici aussi) et de bombardements de villes et villages palestiniens.

On pourrait parler des grandes démocraties arabes soutenues par Washington et l'Europe : l'Arabie Saoudite, le Qatar ou Bahreïn : émirats islamistes où il ne fait pas bon être une femme ou un opposant politique.

Et enfin, pourquoi nos médias ne parlent-ils pas de cette vidéo postée par des rebelles islamistes syriens où on les voit gazer des lapins en menaçant les "infidèles" alaouites ? Ah oui ! Eux, ce sont les gentils !

Les produits chimiques qui apparaissent dans la vidéo portent des inscriptions turques ce qui laisse penser que ce laboratoire pourrait se trouver en territoire turc comme la plupart des camps djihadistes anti-syriens.

 

Qui nous dit que des rebelles syriens ne pourraient pas préparer une opération sous faux pavillon (false flag operation), c’est-à-dire commettre un massacre à grande échelle et accuser l’armée syrienne d’en être responsable ?

Il y a deux jours, la télévision syrienne évoquait l’arrivée à la frontière syro-jordanienne de 1400 ambulances équipées de systèmes de protection contre toute intoxication au gaz chimique pour protéger l’Armée syrienne libre de sa propre attaque contre les forces militaires et la population loyaliste.

Décidément, le peuple syrien est pris entre deux feux : celui d'un pouvoir syrien qui n'hésite pas à frapper et celui d'une rébellion armée et financée de l'étranger.

 Le gouvernement français aurait mieux fait de se concentrer sur les difficultés économiques de notre pays, de s'opposer plus fortement aux marchés financiers et aux menaces de groupes industriels comme Mittal plutôt que de se laisser entrainer dans un conflit où les intérêts américains priment sur les intérêts des peuples du Moyen-orient comme d'Europe.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires