Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 08:56

Trois ans et demi de lutte, un peu plus que les papetiers de M-real d'Alizay et la victoire au bout !

Deux luttes, deux victoires, construites contre des entreprises étrangères puissantes, malgré un gouvernement absent mais grâce à la solidarité de la population, des militants syndicaux et communistes !

La lutte paie quand elle s'inscrit dans la construction d'une unité, dans le rassemblement et autour d'un projet !

La lutte paie quand elle est tournée vers le bon objectif, la survie de l'emploi et le combat contre les actionnaires, le capital, et non pas contre les immigrés ou les juifs et musulmans comme le prône le FN !

Deux victoires qui montrent ce qu'est la réalité d'une lutte des classes où ce sont les travailleurs qui sont à l'offensive.

Solidaire


Pierre Dharréville
Secrétaire départemental du PCF 13
Membre du comité exécutif national du PCF

La victoire des Fralib est une victoire historique pour les salariés et les progressistes de notre département et de notre pays. Une immense joie et une immense fierté gonflent aujourd’hui nos cœurs. Depuis plus de trois ans, nous avons vibré au rythme de cette lutte, des moments forts comme des moments difficiles. Mobilisés, nous attendions que l’horizon se dégage enfin.

La victoire acquise par les salariés et eux seuls, face à une multinationale surpuissante et aux forces de la finance, montre que la régression sociale n’est pas une fatalité, que l’industrie a bien un avenir dans notre région, que la solution est dans la solidarité. Les Fralib ne se sont jamais trompés de combat, ils ne se sont jamais trompés d’ennemis. Dès avant l’annonce de fermeture, ils bataillaient contre les actionnaires voraces qui s’en prenaient à leur pouvoir d’achat. Ils ont fait la démonstration de la viabilité de leur site, de la valeur de leur savoir-faire, de la force de leur engagement pour leur travail. Ils ont mené une lutte exemplaire, en démontrant l’insupportable ineptie de leur situation et des logiques mises en œuvre. Le symbole est là : la victoire est possible. Et l’on est plus que fondé à contester le pouvoir discrétionnaire des actionnaires ! Cette victoire exige une gauche à la hauteur, une gauche résolument du côté des salariés, qui ne renonce pas et mène son combat pour la justice sociale, la fraternité et la démocratie.

J’ai une pensée aujourd’hui pour les familles de l’ensemble de ces salariés, qui ont vécu toutes ces années dans l’incertitude du lendemain, dans la difficulté quotidienne de subvenir à leurs besoins, qui ont traversé une longue épreuve.

En nous faisant partager l’une des plus belles victoires populaires de notre histoire récente, ils font un sacré croche-pied à la désespérance et à la résignation, ils nous donnent du cœur à l’ouvrage. Ensemble, l’espoir au cœur, nous allons continuer le combat !      

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires