Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 10:58

"En 2012 les Français ont été plus fourmis que cigales" selon Les Echos.

Selon les chiffres publiés ce jeudi par l'Insee, la consommation des ménages à baissé de 0,2 % en moyenne par rapport à 2011. Année qui avait été marquée par une stabilité des dépenses des Français.

Calculée en glissement annuel, c'est à dire en comparant le niveau atteint fin décembre 2012 à celui enregistré fin décembre 2011, la consommation des ménages s'affiche également en rouge : elle se replie de 0,1 %

 
 

Mais si l'ampleur de ces baisses n'apparaît pas si dramatique, le détail des chiffres publiés ce jeudi révèle la réalité de la crise qui touche l'Hexagone. « Pour les seuls produits manufacturés, les dépenses diminuent de 0,8 % en 2012 soit la plus forte baisse annuelle depuis 1993 » soulignent les experts de l'Insee.

En effet, dans un pays qui connait une croissance (modérée) de sa population et où l'inflation est toujours présente (même faible), une consommation en baisse indique que la population a moins acheté, notamment des produits "manufacturés", en clairs des produits transformés (meuble, équipement domestique, automobile,...).

Un signe qui ne trompe pas, c'est la consommation de biens alimentaires.

On peut très bien voir une baisse des achats de voitures, de téléviseurs ou de friteuses par saturation du marché ou concevoir ces achats comme "superflus" (d'un point de vue bobo parisien pour ce qui est de la voiture !) mais il est très difficile d'imaginer que les familles dépensent moins en nourriture autrement que par la recherche d'économies sur un poste de dépense pourtant essentiel, basique.

C'est pourtant le cas ! Entre décembre 2011 et décembre 2012, les familles françaises ont dépensé 0,5 % de moins pour leurs achats alimentaires alors que les prix de l'alimentation ont progressé de 1,2 % en une année selon l'INSEE !

Sur ces chiffres de baisse de la consommation des ménages en France, quand Les Echos, journal des milieux économiques, écrit que "en 2012, les Français ont été plus fourmis que cigales", on se demande s'il s'agit de cynisme ou bien de bêtise ?

Ne pas acheter sa dixième Rolex ou garder un an de plus sa BMW modèle 2010, c'est certainement un signe de prudence de la part de certains, mais quand des millions de familles préfèrent garder leur vieille voiture, ne peuvent changer leur chaudière ou doivent faire des économies sur la nourriture en achetant moins de légumes frais, moins de viande et des produits premiers prix, c'est autre chose !

Comme le disent avec inquiétude les associations caritatives qui servent des repas aux plus démunis et comme le traduisent les chiffres du chômage et le nombre de bénéficiaires du RSA, la cause principale au recul de la consommation en France est bien à chercher dans les difficultés croissantes des français à boucler leurs fins de mois.

La cigale est partie en Suisse, en Belgique ou à Monaco. Les plus grasses sont en Russie.

Ne reste en France qu'une fourmi de plus en plus éflanquée.

En tuant la consommation, le capitalisme tue la demande et accélère la crise du système économique.

Ceux qui croient que l'austérité, la modération salariale et la réduction des aides sociales aideront à relancer la consommation donc l'économie devraient rapidement retourner au lycée pour des cours d'initiation à l'économie.

Crise-1929.jpg

Soit nous restons passifs
Plus d'austérité = plus de misère ! Comme en 1929.
Front-populaire.jpg

Soit nous nous mobilisons

Front Populaire = conquêtes sociales ! Comme en 1936

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires

Chloé 01/02/2013 12:13


Peut-être que les journalistes des Echos ont les moyens de mettre des sous de côté ?


En tout cas, pour moi et ma famille, c'est vrai que nous faisons plus attention à nos dépenses (y compris alimentaires !). C'est vraiment pas par plaisir !


D'un côté, il y a le loyer, les factures EDF et eau, le prix de l'essence et tout le reste qui grimpe. De l'autre, il y a mon salaire qui a tendance à baisser (merci les hausses de cotisations
!).


Comment voulez-vous que les gens consomment plus ?

Solidaire 01/02/2013 12:27


Bonjour Chloé ! Ce que vous dites est pourtant tellement logique. Faut croire que derrière les propos sur la dette ou la relance de l'emploi, ne sont que des discours mais que les objectifs réels
sont malheureusement tout autres : satisfaire toujours plus les exigences des milieux financiers et des classes aisées !