Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 10:09

Un à un, le gouvernement socialiste-écologiste trahit ses engagements de campagne.

Il faut être aveugle pour ne pas percevoir que les politiques d'austérité que mènent les gouvernements successifs depuis la conversion de Mittérand à la rigueur en 1983, conduisent notre pays dans une régression économique et sociale sans fin. Et pourtant, le gouvernement actuel, issu des présidentielles 2012, accélèrent encore les politiques d'austérité !

Loin des promesses de campagne, François Hollande et sa majorité socialiste-écologiste appliquent depuis leur arrivée au pouvoir une politique qui ressemble étrangement à celle de la majorité précédente, UMP-centristes. De quoi donner de l'eau à la droite qui peut se moquer des socialistes et parler de "conversion au réalisme".

Sauf que la "gauche" socialiste n'a pas été élue pour ça ! Où est le changement annoncé avec tambours et trompettes par les socialistes et leurs alliés radicaux et écologistes en mai et juin dernier ?

Il est vrai qu'il est difficile de mener une politique foncièrement différente de celle de la droite quand on met comme préalable le respect de règles de rigueur financières et budgétaires dictées par une Europe au service des marchés financiers et par des agences de notation nord-américaines qui en sont les commissaires politiques ! La signature du traité européen Sarkozy-Merkel instituant la règle d'or de l'austérité en est un signe clair.

En quelques mois, le gouvernement Hollande-Ayrault a accordé 20 milliards d'allègements fiscaux aux entreprises tout en annonçant des augmentations de taxes, notamment sur les retraites. Rien n'est fait pour lutter contre les licenciements financiers et défendre l'emploi industriel et les bas salaires se sont juste vus attribuer une honteuse aumône de quelques centimes avec l'augmentation du SMIC en début d'été 2012.

Actuellement, c'est l'Accord national interprofessionnel (ANI) qui représente une nouvelle capitulation gouvernementale face aux exigences patronales avec l'appui de syndicats malheureusement accoutumés à avancer en reculant.

Et voilà désormais que François Hollande, le président, trahit de nouveau François Hollande, le candidat, sur le dossier des retraites cette fois-ci ! Alors que le candidat Hollande affirmait en décembre 2011 que "augmenter les durées de cotisations des retraites, c'est une mesure injuste", le président Hollande affirme lui, le 28 mars dernier à la télévision que "Il va falloir avoir des durées de cotisation plus longues. Ça, ça sera l'objet de la négociation avec les partenaires sociaux" ! Comptons sur la CFDT pour valider cette reculade !

Quelle déballonade ! On est loin des discours du candidat Hollande et du respect des 10 millions d'électeurs qui ont confié le pouvoir à la gauche en attendant un véritable changement !
Les 4 millions d'électeurs qui ont préféré Jean-Luc Mélenchon au pâle François Hollande au premier tour de l'élection présidentielle ne se sont pas trompés ! A eux la mission de se mobiliser et d'entrainer avec eux les millions d'électeurs socialistes et les millions de travailleurs qui ne se reconnaissent pas dans la politique actuelle !

C'est à eux, au côté des militants communistes et du Front de Gauche, de prendre les devants de la contestation populaire !

Il est temps de réagir. La hausse continue du chômage et la baisse historique du pouvoir d'achat "officiel", la première en trente ans, sont des signes d'alarme. Attendre encore, c'est être sûrs que la situation sera pire demain !

Regardons l'exemple chypriote : depuis des mois, le gouvernement communiste du président sortant Dimitris Krystofias refusait le plan de rigueur de l'Europe et du FMI. Sous la pression européenne et avec l'aide des socialistes chypriotes, c'est le candidat de droite qui a remporté la présidentielle du 24 février dernier. Sans le rempart communiste, le président de droite tout juste élu accepte les diktats européens et taxe scandaleusement les comptes en banque des travailleurs chypriotes !

La France n'est pas à l'abri ! De durcissements en durcissements, la politique d'austérité française tend vers les situations greques, espagnoles ou chypriotes.

Le 9 avril prochain, une journée nationale d'action contre l'ANI, l'Accord national interprofessionnel, est organisée par les syndicats CGT, FO et Sud-Solidaires. Les communistes y seront.

Déjà des milliers de militants socialistes ont signé un appel de rejet de cet accord. Il est possible de faire reculer le gouvernement sur ce point !

Plus largement, la majorité de français qui a conduit Hollande à l'Elysée s'affirme déçue par la politique actuelle du gouvernement socialiste mais ne regrette pas Sarkozy, comme le montre un sondage paru la semaine dernière.

C'est donc au peuple, celui qui a mené François Hollande et les socialistes au pouvoir d'exiger le respect de leurs engagements ! Les communistes, leurs élus, continueront de défendre les intérêts des travailleurs contre ceux de la finance.

Au côté des syndicats CGT, FO et Sud-Solidaires de l'Eure, nous vous invitons à manifester :

Mardi 9 avril 2013

Bourse du Travail d'Evreux

Rue de l'ardèche dès 9 h 30

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires