Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 14:03

Le changement promis par Hollande en 2012 se transforme en enterrement, celui de la France issue de la Libération et de ses valeurs de solidarité.

Le rapport rendu public sur la catastrophe de Brétigny-sur-Orge, qui avait coûté la vie à 7 personnes et en avait blessé une trentaine, démontre la responsabilité de la SNCF. Plus de 200 défauts et manquements ont été constatés au niveau de cette gare et des voies qui la traverse ! Ailleurs en Région parisienne, à Noisy-le-Sec, la commission chargée d'enquêtée sur le drame de Brétigny a constaté exactement la même chose : la sécurité et l'entretien des voies ne sont plus au rendez-vous des chemins de fer français !

Certains usagers et voyageurs de la SNCF ont beau pesté contre les désagréments des grèves de cheminots, ce sont bien les politiques publiques et les stratégies d'entreprise, à la SNCF comme à Réseau Ferré de France, qui conduisent à la dégradation des voies ferrées, des gares et du matériel roulant !

Ce que dénoncent les syndicats de cheminots depuis des annés est une réalité : suppression d'effectifs dans les personnels d'entretien des voies et du matériel et économies générales ne font pas bon ménage avec la sécurité et la ponctualité des trains.

Dans un autre domaine, celui de la santé, c'est le temps d'attente pour bénéficier d'une IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) qui illustre la rapide dégradation de notre système de santé.

Avec 37,7 jours d'attente en moyenne, on est loin des 20 jours d'attente "acceptables" donnés par les spécialistes du "Plan Cancer" ! Et la situation se dégrade d'année en année, cela depuis 11 ans. En 2012, on était à 29 jours : cela veut dire qu'il faut près de 9 jours de plus qu'il y a 2 ans pour bénéficier de cette technique de diagnostic !

Certes, le nombre de prescription explose ! Mais cela justifie t-il que la France soit à la traîne au niveau européen ?

Au delà des trains ou des IRM, d'autres exemples auraient pu être pris pour montrer la dégradation des services publics français, notamment dans l'éducation ou la formation professionnelle.

Les responsables de cette situation, les partis politiques de gestion du capitalisme, PS, UMP, UDI ou Modem, ont beau jeu de mettre la responsabilité sur les lampistes qui, sur le terrain, tentent de faire fonctionner leurs entreprises avec les moyens à leurs dispositions, qu'ils soient cheminots, médecins, infirmiers, chirurgiens ou enseignants. Une technique classique qui consiste à se dégager de ses responsabilités et à appeler à des réformes qui ne feront qu'aggraver la situation.

Enfin, à ceux qui considèrent tout cela comme une fatalité, qui croient voir la crise, nouveau dieu omniprésent et omnipotent, ou, pire, la main de l'étranger, les chiffres des richesses créées annuellement en France, le Produit National Brut, et les chiffres de la pauvreté sont là pour montrer que notre pays est toujours riche, immensément riche, mais qu'une infime minorité de richissimes familles vampirisent les richesses nécessaires à la vie de dizaines de millions de français.

Plutôt qu'écouter les médias et les partis du système dont le discours vise à démoraliser les travailleurs et leur faire admettre des reculs sociaux, plutôt qu'écouter le venin d'une extrême-droite qui justifie ces reculs par la présence de travailleurs encore plus exploités que les travailleurs français, l'immense majorité de la population devrait crier un gigantesque STOP !

Travailleurs salariés ou indépendants, avec emplois, au chômage ou en retraite, avec nos familles, nous représentons 90 % de ce pays. L'immense force que représenterait notre mobilisation obligerait politiciens et médias à reculer, à accepter qu'enfin les richesses produites dans ce pays servent à payer correctement le travail, à financer des services publics forts et accessibles à tous, à créer de nouvelles perspectives économiques, respectueuses de l'environnement.

Ne laissons plus notre pays se déglinguer !

N'écoutons plus les médias et les politiciens qui tentent d'opposer les français entre eux, les fonctionnaires contre les salariés du privé, les salariés contre les indépendants, les jeunes contre les vieux !

Saisissons chaque occasion de nous montrer solidaire d'un combat social, d'une campagne électorale, d'une association progressiste et recréons ces solidarités entre travailleurs qui ont permis à notre pays, au sortir d'une guerre mondiale qui avait réellement ruiné notre nation, de reconstruire une société où l'humain comptait réellement, où les services publics apportaient l'eau, l'électricité, l'information, les trains et l'éducation partout en France, à prix bas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires