Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 08:30

Une nouvelle édition de la Fête de l'Humanité se ferme sur un nouveau succès populaire... et politique.

Trois jours ne suffisent pas pour faire le tour d'une Fête de l'Humanité qui compte plusieurs centaines de stands et cumule débats et concerts. Trois jours qui sont néanmoins un souffle d'air frais, de fraternité et de solidarité, dans une actualité où chômage et crise, scandales politiques et haine de l'autre alourdissent l'atmosphère.

A l'heure qu'il est, difficile de dire combien de personnes sont venues à cette fête 2011 ! Le chiffre de 500 000 a été avancé. En tout cas, pour ceux qui y étaient, comme moi, il est clair que le samedi et le dimanche ont fait le plein.

Des allées pleines, des stands où il est difficile de trouver une place assise, des concerts où il faut arriver en avance pour être bien placé,... autant de signes d'une fréquentation élevée.

En avant la musique !

Côté musical, l'ambiance était pop avec Avril Lavigne, vendredi soir. Pop et jeune. La jeune canadienne a su s'adapter à cette scène surprise pour elle (elle devait jouer au Zénith, à l'origine) pour charmer son public. Sur la scène Zebrock, public plus réduit mais pas moins chaud pour plusieurs concerts dont celui, attendu, de Cyril Mokaïesh. Un vrai succès, là aussi !

Le samedi, entre un Yvan Le Bolloc'h cabotin et plus flamenco que jamais et un Bernard Lavilliers qui nous faisait un voyage entre des titres légendaires et ses nouvelles chansons, la Grande Scène a connu une fréquentation qui a frôlé la saturation, malgré une capacité de 70 000 personnes ! L'artiste reggae allemand Patrice, pour sa première participation, a à la suite réuni des dizaines de milliers de spectateurs. La météo a ensuite décidé de jouer la trouble-fête : un orage a perturbé le très attendu concert de Joan Baez et a entrainé l'annulation des concerts suivants, dont ceux des Ting Tings et de No One is Innocent. Grr !...

Le dimanche, entre musique classique et Noah, c'est un public diversifié qui a pu profiter d'un temps plus ensoleillé pour se détendre sur la Grande Scène. Ambiance familiale.

Le débat est ouvert

Pendant ce temps, sur les stands et dans les allées, discussions et échanges allaient bon train.

Les débats ont, eux aussi, fait le plein, que ce soit à l'Agora de l'Humanité, à l'Espace Social ou dans les différents stands.

Pour notre département, c'est le stand de la section Eure-Seine qui a organisé un débat sur "l'emploi industriel et les territoires". Le débat s'est appuyé sur l'exemple de M-real pour échanger sur le rôle essentiel, vital, de l'emploi industriel, seul créateur de richesses, pour dynamiser un territoire. La bataille des M-Real, dont on attend une conclusion heureuse (?) d'ici 15 jours, illustre aussi la nécessité pour les salariés de réussir à s'allier les habitants et les élus de leur territoire pour obliger leur patron et les pouvoirs publics à agir en faveur du maintien des entreprises. MSD à Eragny-sur-Epte, GSK à Evreux ou Sealynx à Charleval ont été également cités.

Ailleurs sur la Fête, entre éducation, santé et services publics, filière automobile et droit du travail, sans-papiers et développement durable, le choix des thématiques était ouvert.

L'avenir de la gauche a aussi été l'occasion d'échanges, alors que deux élections majeures approchent, Présidentielles et Législatives en 2012. C'est dans ce contexte que s'est justifiée la présence, pendant ce week-end, de Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche aux Présidentielles.

L'Eure, bien présente

Au delà du débat sur l'emploi industriel, notre département était présent en trois endroits de la Fête, via quatre stands : un stand Evreux/Fédération départementale, un stand Eure-Seine (Pont-de-l'Arche, Louviers, Val-de-Reuil) et deux stands associés avec Gisors-Vernon-Etrépagny et Risle-Charentonne.

Comme pour l'ensemble de la Fête, ces stands ont mobilisé largement les militants de leurs secteurs (une bonne quinzaine par stand dont beaucoup de jeunes) et, surtout, ont accueilli un large public. Le samedi soir, bienheureux était celui qui pouvait trouver une place assise sur l'un de ces stands !

Plusieurs adhésions au Parti communiste ont été faites durant cette Fête, rien que pour notre département. Des jeunes et des moins jeunes que nous accueillons avec plaisir.

En trois jours, ce sont donc des centaines de milliers de citoyens de tous âges et de toutes origines qui ont participé à la Fête de l'Humanité, confirmant la première place nationale de cet événement et l'attrait que représente encore le Parti communiste. Trois candidats socialistes aux primaires de ce parti ne s'y sont pas trompés et sont venus arpenter les allées de l'Huma.

La gauche, ce n'est pas que le PS, c'est ce que rappelle la Fête de l'Humanité. Durant ces trois jours, les communistes font une nouvelle démonstration de leur présence politique et de leur dynamisme. Porteurs d'une vision radicale du changement, les communistes seront sur le terrain, social et politique demain comme hier, avec les rendez-vous pour la défense de l'Education nationale le 27 septembre, avec la journée d'action des syndicats le 11 octobre, mais aussi avec le meeting communiste du 4 octobre à la Halle aux Toiles de Rouen et les élections de 2012.

Requinqués par le succès de l'édition 2011 de la Fête de l'Humanité, les communistes eurois repartent à la bataille contre l'austérité et la crise du capitalisme avec encore plus de vigueur et de convictions. En souhaitant que beaucoup nous rejoignent dans la lutte dans les mois à venir.

  Huma 2011 - 16 septembre (1)

Sur le stand d'Evreux

Huma-2011---16-septembre--2-.JPG

Sur le stand Eure-Seine

Huma-2011---16-septembre--6-.JPG

Les tunisiens du PCOT,
présents au Village du Monde pour témoigner du printemps arabe

Huma-2011---16-septembre--8-.JPG

Cyril Mokaïesh, scène Zebrock

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires