Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 10:02

Supprimer les frontières, les règlementations sociales et les impôts sur les riches, base de toute politique libérale, ne fait pas baisser le chômage. Loin de là !

Un taux de chômage européen à 8 % en novembre 2008.

Un taux de chômage européen à 10,1  % en juillet 2011.

Un taux de chômage européen à 11,3 % en juillet 2012.

Voici le résultat dramatique des politiques de nos gouvernements en Europe !

Il ne s'agit pas de fatalité due à une quelconque concurrence mondiale ni d'incompétence de la part de nos dirigeants. Ce chômage qui explose est le fruit de politiques mûrement réfléchies lancées dans les années 80 par Ronald Reagan aux Etats-Unis et par Margaret Thatcher en Grande-Bretagne sous le label de libéralisme économique.

En trente ans, ces politiques n'ont jamais amélioré le marché de l'emploi dans les pays où elles ont été appliquées. Elles n'ont jamais empêché la désindustrialisation et la précarisation des conditions de vie des travailleurs, bien au contraire.

Le coeur du libéralisme, c'est bien l'ouverture des frontières et la mise en concurrence des biens... et des personnes.

Mais qui peut profiter des "bienfaits" de cette concurrence si ce n'est ceux qui détiennent suffisament d'argent, de "capital", pour déplacer ses sommes de pays en pays selon les profits qu'ils peuvent en tirer ?

Que peut un salarié, ouvrier, technicien, fonctionnaire ou cadre, contre une délocalisation, un refus d'investir dans la recherche ou la modernisation d'une entreprise, une baisse des salaires ou des protections sociales dans un pays voisin... ou lointain ?

Le message positif sur les "bienfaits" de l'Europe et de la mondialisation se sont évanouis depuis belle lurette. Ceux qui voyaient l'Europe comme une chance de voyager, de connaître d'autres cultures, il y a encore vingt ans, ceux-là sont peu nombreux, notamment chez les jeunes.

L'Europe ne fait plus rêver. Elle fait même peur.

C'est en fait ce système économique qui fait peur.

Quel est ce monde, ce système politique et économique où 85 % des personnes interrogées estiment que leurs enfants sont plus exposés qu'eux au risque de pauvreté ? Quel est ce régime qui fait que 58 % des enfants de 8 à 14 ans ont "peur" de devenir pauvres ? C'est pourtant le résultat d'une enquête effectuée pour le Secours populaire par l'institut Ipsos.

8,2 millions de français sont considérés comme pauvres par l'INSEE. 13,5 % d'entre nous !

C'est la réalité de la France de 2012, bien loin de l'époque bénie des années 70 et du début des années 80, avant la mondialisation capitaliste, avant l'intégration européenne et avant l'arrivée du libéralisme économique.

Aujourd'hui, même une parti de la gauche s'est convertie aux lois du marché et au libéralisme ! C'est le cas d'une grande partie de l'appareil socialiste.

Comment comprendre autrement cette passivité du gouvernement Hollande-Ayrault face aux dizaines de plans de licenciements partout en France ?

Partout des batailles autour de l'emploi sont menées : PSA à Aulnaye, Fralib à Marseille, IPSEN ou Sanofi pour la pharmacie, Pétroplus en Seine-Maritime, M-real dans l'Eure,... La liste est bien plus longue !

Toutes ces batailles tiennent parce que les salariés s'accrochent à leur entreprise, à leur emploi, parce que des syndicats puissants et organisés, CGT en tête, les assistent, parce qu'ils trouvent localement des appuis politiques, auprès des militants et élus communistes principalement.

C'est toujours la mobilisation des salariés, de leurs familles et de leurs élus qui impose au gouvernement des actes en faveur de ces emplois. Le cas Sealink est exemplaire avec la reprise en SCOP (coopérative ouvrière) de la navigation etre Calais et Douvres. Le député communiste européen, Jacky Hénin, calaisien lui-même, était au côté des salariés de Sealink tout au long de la lutte, comme l'est Gaëtan Levitre, maire et conseiller général d'Alizay, dans le cas des M-real. Pour  eux, comme pour les Sealink, la victoire est au bout !

Avec un taux de chômage qui va atteindre 10 % de la population active d'ici la fin de l'année, la France a besoin d'un sursaut populaire, d'une mobilisation pour bouger les lignes politiques et pousser ce gouvernement à rompre avec les dogmes libéraux qui l'enchainent.

Dossier de l'emploi et dossier européen sont intimement liés. Les communistes seront en action aux premières loges, comme lis le sont depuis toujours, pour informer et éveiller chacun à cette nécessaire mobilisation pour défendre nos intérêts de travailleurs, c'est-à-dire nos emplois, nos salaires et nos acquis sociaux.

Premier gros rendez-vous de rentrée : la Fête de l'Humanité, le week-end prochain au Bourget (93) avant la journée de mobilisation sur l'emploi à l'appel de la CGT, le 9 octobre prochain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires