Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 09:51

Le miracle n'a pas eu lieu : le chômage continue de monter.

Qui pouvait encore croire à l'inversion de la courbe du chômage en 2013 ? En novembre encore, le nombre de chômeurs avait augmenté !

Les chiffres de décembre confirment la mauvaise pente prise par le chômage : ce sont désormais 4,89 millions de travailleurs qui sont privés d'emplois, 3,3 millions qui n'ont eu aucune activité même très partielle !

Le gouvernement a beau parlé de "très nette amélioration" (?) sous prétexte que la hausse du chômage n'est "que" de 5,7 % en 2013 contre 10 % en 2012, il y a bel et bien échec à inverser la courbe du chômage !

Pouvait-il en être autrement lorsque l'on entend des Airbus, des Sanofi et tant d'autres entreprises, grandes ou petites, annoncées des plans sociaux ? Surtout lorsque ces entreprises, comme Airbus, dégagent des bénéfices ?

Cette dégradation du marché de l'emploi, n'en déplaise à l'UMP, n'est pas l'aveu d'échec du gouvernement socialiste-écologiste : cette augmentation du chômage est continue depuis des années, y compris sous Sarkozy !

Non ! Cette dégradation est avant tout l'échec de politiques économiques et fiscales qui font la part belle au Capital et pénalisent le Travail !

D'années en années, de simplifications des procédures de licenciements en allègements de charges, d'emplois jeunes en emplois d'avenir, de réforme des retraites Sarkozy-Fillon  et réforme des retraites Hollande-Ayrault, de niches fiscales sous Sarko en Crédit Compétitivité sous Hollande, les gouvernements successifs ont toujours œuvré à rendre toujours plus rentables les grandes entreprises et à faciliter la mise sous pression des salariés, financièrement, avec des hausses ridicules du SMIC, des blocages d'indices chez les fonctionnaires et des pensions de retraite rabotées, ou psychologiquement, avec des réductions d'effectifs dans la Fonction publique, des aides aux contrats précaires et un Accord national interprofessionnel qui réduit le champs d'intervention des syndicats en cas de plan social.

Cette hausse du chômage était prévisible parce que les mesures prises, officiellement pour lutter contre, sont des effets d'annonce dont chacun savait pertinemment qu'ils seraient sans effets sur l'emploi !

Derrière toutes ces mesures successives, il y a toujours un argument, celui du "coût du travail".

Mais, peut-on réduire le "coût du travail" ? D'ailleurs, doit-on réduire le "coût du travail" ?

Car, au final, qui crée la richesse dans l'entreprise si ce n'est le salarié, le travailleur ? N'est-ce pas lui qui devrait, en preimer, bénéficier des fruits de son travail, avant l'actionnaire ?

Et puis, quel est finalement le but de la société si ce n'est de permettre à ses membres de trouver leur place, notamment par le biais du marché de l'emploi ? C'est d'ailleurs un droit constitutionnel !

Aujourd'hui, derrière tous les discours, qu'ils soient de droite, d'extrême-droite ou sociaux-démocrates (PS), il n'y a jamais de remise en cause des exigences patronales de faire un maximum d'argent sur le dos des travailleurs et de la société !

C'est pour cela que toute politique est vouée à l'échec sur le dossier du chômage si elle ne remet pas en cause la répartition de plus en plus inégalitaire des richesses au sein de l'entreprise et de la société.

Face à une situation sociale qui se dégrade et à une courbe descendante dans les sondages, Hollande, son gouvernement et sa majorité poursuivent leur fuite en avant libérale.

Les annonces concernant la suppression des cotisations patronales aux allocations familiales se font sans engagement concret du patronat pour recréer de l'emploi : ce sont donc 30 milliards d'euros qui seront retirés des poches des contribuables, donc des travailleurs, pour remplacer cette participation des entreprises au fincement des familles ! Ce gouvernement "socialiste" poursuit ainsi le transfert de richesses du Travail vers le Capital !

Ce matin, c'est la possible nomination de Peter Hartz comme conseiller de l'Elysée qui a fait du bruit !

Même si l'Elysée s'en défend et parle juste d'une "entretien informel" (il a que ça à faire, Hollande ?) et d'une "invitation à participer à un colloque", rien que le fait d'inviter ce triste personnage est un symbole !

Cet ancien conseiller de Volkswagen (côté patron) est l'ancien conseiller du social-démocrate allemand Gerhardt Schroder et père des réformes du marché de l'emploi de l' "Agenda 2000". Le dernier volet de sa réfome, dite Hartz IV, fait vivre un véritable enfer aux chômeurs allemands. Un sujet dont ne parlent évidemment jamais nos médias.

Recevoir et inviter en colloque celui qui a, avec Schroder, si fortement contribué à la conversion au libéralisme des sociaux-démocrates allemands, est un signe politique.

Hollande, dans son discours du Nouvel an, s'est vanté de sa conversion au modèle libéral. Il y a donc peu d'espoir que ce soit du côté du gouvernement que parte le sursaut à gauche !

C'est à la base de parler ! Qu'il s'agisse des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (11,1 %) et de l'extrême-gauche (2 %), mais aussi des 29 % d'électeurs qui ont cru au discours faussement radical de Hollande contre la finance durant la campagne présidentielle.

Ensemble, nous somme le nombre. Nous pouvons être la force qui change le cours de l'Histoire !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires