Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 08:42

Voici les idées directrices qui me semblent fondamentales et que j’ai défendues lors de la tournée régionale de la secrétaire d’état dans notre région :

F Premier point : la prévention doit faire partie de notre projet sur la dépendance, c’est un point qui me semble important.

L’Eure  a mis en œuvre toute une série de mesures de prévention par l’intermédiaire de ses 4 CLIC afin d’offrir des activités de mémoire, d’équilibre, de jeux, de donner des conseils sur la nutrition, la prise de médicaments et afin aussi de soutenir les aidants qui sont souvent des retraités.

Cela concourt à maintenir des relations, une sociabilisation tout à fait indispensable pour se maintenir en bonne forme aussi longtemps que possible.

Mais il faut faire plus en favorisant une bonne hygiène de vie depuis le plus jeune age etc.

F Le deuxième point que je voudrais souligner c’est la nécessité de l’égalité de traitement devant la dépendance

Ø      D’abord, Egalité de traitement pour les personnes dépendantes quelle que soit la cause de la dépendance, quel que soit l’age de la personne ou son lieu de vie.

En effet si vous devenez sourd à 58 ans, votre appareil auditif qui coûte environ 3000 €, sera remboursé par la SS, par votre mutuelle éventuellement mais aussi par la PCH voire par le fonds de compensation. Votre appareil auditif vous coûtera presque rien, voire rien du tout …

Mais si cela vous arrive à 62 ans, tout sera différent. Vous n’aurez droit qu’à 2 à 300 € de participation sécurité sociale et mutuelle. Le reste à charge sera énorme.

Et il en est de même pour les aménagements de véhicules, de salle de bain ou l’achat d’un fauteuil roulant Après 60 ans, tout ou presque reste à votre charge.

Ce n’est pas juste.

La loi de 2005 qui n’a jamais été appliquée, prévoyait cette égalité devant la dépendance quelle qu’en soit la cause. Je sais bien que cela pose un gros problème de financement mais je crois qu’on ne peut pas faire l’économie de dire qu’on veut, qu’on doit aller dans ce sens.

Ø      Pour l’égalité aussi du traitement de la dépendance il faut une prise en charge financière nationale. C’est la solidarité nationale au travers de la SS qui paye les frais de maladie. Il devrait en être de même pour les frais dus à la dépendance que ce soit au travers de la SS ou de la CNSA.

Aujourd’hui, dans le cadre de l’APA, les départements payent la plus grosse part. Dans l’Eure, sur 35 millions d’euros pour 2011, l’état donne 11 millions (la somme est toujours la même depuis 2004) alors que les dépenses sont passées de 22 à 35 millions.

La participation de l’état, elle, est passée de 50 % à moins de 28 %.

Or il y a des départements plus pauvres que d’autres tout comme il y a des départements qui ont un bien plus fort pourcentage de personnes âgées.

Dans ces conditions on peut craindre que les personnes ne soient pas traitées de la même façon s’ils habitent un département jeune ou vieux, riche ou pauvre, généreux ou pas.

Quelle part les départements doivent-ils prendre en charge ? Renversons la situation actuelle 72 % état et 28 % départements au moins, mais si tout provenait de la solidarité nationale cela ne me choquerait pas, au contraire.

Ø      Equité aussi dans le financement.

Où trouver l’argent ? Là on ne manque pas d’imagination, que ce soit dans la création de prélèvements nouveaux ou d’aménagements de prélèvements existants !

Mais il ne faut pas taxer uniquement ni même majoritairement le produit du travail (2ème journée de solidarité, taxes sur les mutuelles qu’on a déjà pressurées pour la CMU) tous les revenus doivent être mis à contribution, c’est pourquoi j’approuve la fin de la TVA réduite pour les restaurateurs, la réapparition des taxes sur les héritages, prélèvements sur les opérations financières  etc.

Et tout ce qui relève de la  santé dans la dépendance devait être couvert par la Sécurité Sociale : prise en charge plus réaliste des salaires de certains personnels (psy etc.).

Je ne suis pas favorable à la participation des familles ni à la récupération sur héritage. Et je rappelle que les différentes aides aux personnes handicapées ne sont jamais récupérables (encore inégalité de traitement !)

 Par contre le rétablissement d’une taxe sur les héritages destinée au financement de la dépendance me semble juste, avec des taux plus élevés pour les gros héritages.

F Troisième et dernier point : il faut laisser les départements organiser les services liés à la dépendance aucun autre organisme ne le fera  mieux. Nous avons fait preuve de compétences, d’initiatives, de rapidité, d’adaptabilité.

Nos équipes se rendent chez les demandeurs sur tout le territoire pour apporter à chacun, la meilleure solution, la plus adaptée à sa situation.

Nous sommes une collectivité de proximité, nous connaissons bien les réseaux associatifs, les CCAS, nos assistantes sociales maillent le territoire.                               

 Andrée OGER
Vice Présidente du Conseil Général de l’Eure
en charge des personnes âgées et des personnes handicapées

Partager cet article

Repost 0
Published by Andrée Oger - dans En France
commenter cet article

commentaires