Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 09:01

Plus de bombes, moins d'écoles !

Ce matin, nous étions entre 100 et 150 à participer au rassemblement devant l'Inspection académique à Evreux pour protester contre les suppressions de postes d'enseignants prévus à la rentrée 2011. Une importante délégation de parents d'élèves et d'enseignants de Prey représentait notre canton au côté d'une vingtaine d'autres délégations.

En France, ce seront de nouveau 16 000 postes qui seront supprimés au sein de l'Education nationale à la prochaine rentrée malgré des effectifs annoncés en hausse dans le primaire et le secondaire.

Il faut faire des économies, parait-il ! Quitte à sacrifier l'avenir de notre jeunesse, donc l'avenir du pays.

Il faut faire des économies mais quand il s'agit d'aller bombarder la Libye, on ne compte plus.

Alors que la France a failli se ranger du côté du dictateur Ben Ali dans le dossier tunisien et alors que la France reste bien passive sur les dossiers yéménites ou bahreini, elle prend la tête d'une "croisade", selon Claude Guéant, contre la dictature libyenne. Attitude douteuse et risquée : douteuse au regard des choix politiques précédents et, surtout, des chaleureuses relations entre notre gouvernement et le régime de Kadhafi il y a encore quelques mois ; risquée car le danger d'une irakisation de la Libye est dénoncé autant par la Ligue arabe que par des dizaines de pays à travers le monde, depuis les grandes puissances que sont la Russie, la Chine, l'Inde ou le Brésil, jusqu'à nos voisins allemands et italiens.

Et pourtant, la France y va de bon coeur ! A coup de bombardements dont on doute qu'ils épargnent des civils.

C'est là qu'arrive la question du coût de cette guerre. Ces bombardements ont un coût.

Une heure de vol pour un Rafale c'est 13 000 euros environ ; pour le Mirage, c'est entre 10 000 et 11 000 euros.

Certains justifieront ces dépenses en disant qu'une heure d'entraînement ou une heure de mission, c'est le même prix. A part que le nombre de missions est énorme (55 missions au 23 mars) et que les distances sont plus grandes, avoir la morale dans le porte-monnaie, c'est le triste résumé de l'état d'esprit de notre société.

Mais nos avions ne sont pas des bombardiers d'eau. Et une bombe, cela coûte cher aussi !

Un missile, c'est entre 300 000 et 350 000 euros l'unité.

A chaque fois que l'armée française largue un missile en Libye, c'est l'équivalent de 8 postes d'enseignants qui part en fumée !

Combien de postes d'enseignants aurions-nous pu conserver si la France n'était pas partie bombarder la Libye ?

Certainement aucun. Les suppressions de postes n'ont rien à voir avec un quelconque manque d'argent public, on le voit bien sur le dossier libyen. Il s'agit d'un choix politique.

Tout comme est un choix politique le fait de conserver 4 000 soldats français, avec chars, hélicoptères et Rafales en Afghanistan. Un budget colossal, 54 soldats tués et un résultat complètement catastrophique pour ce pays où les talibans sont plus puissants de jour en jour.

Non content de dilapider des millions d'euros tous les jours en Libye, le gouvernement de Fillon et Sarkozy vient de décider de livrer des armes aux "rebelles" libyens. Encore quelques semaines et la France fournira les hommes pour tenir ces armes. Une rébellion dont les représentants autoproclamés rassemblent des anciens proches de Kadhafi, des royalistes et des personnes "qui veulent rester anonymes" (?). Une belle brochette de gens douteux !

Les députés communistes ont été les seuls à l'Assemblée nationale a refusé le soutien au gouvernement français sur le dossier libyen. Ils défendent l'idée internationalement défendue de rejet de la violence militaire pour régler ce conflit et chasser ce dictateur et dénoncent l'hypocrisie de notre gouvernement, certainement plus soucieux d'apparaître en bonne position pour caser les entreprises pétrolières françaises quand le pays sera "libéré" de Kadhafi.

Nous voilà donc avec un gouvernement qui prévoit l'avenir. Pas celui de nos enfants mais celui des grands groupes industriels et financiers.

Comme pour le krack financier de 2008, la droite au gouvernement préfère investir à perte l'argent public pour la cause de la finance et des grandes entreprises et abandonne les dépenses utiles, dans l'enseignement comme dans les autres services publics.Rafale-ou-ecole.JPG

Rafale ou école : il faut choisir !

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires