Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 09:27

Un pays qui perd sa jeunesse est un pays qui va mal.

Terre d'émigration au sortir de la guerre civile (1936-1939), l'Espagne avait fini par connaître un développement économique suffisant pour conserver sa jeunesse au sortir du fascisme, à la fin des années 70.

L'Espagne était même devenue, à son tour, une terre d'immigration. Beaucoup de marocains (en voisins), de péruviens (en hispanophones), d'indiens et de chinois sont venus s'installer dans les grandes villes espagnoles, essentiellement dans les banlieues populaires (Voire le barrio del Reloj à Badalona, ville de l'agglomération de Barcelone).

L'embellie n'aura pas été longue : une trentaine d'année.

Avec l'effondrement de l'immobilier puis des bourses au niveau mondial en 2008, l'économie espagnole a connu un trou d'air vertigineux qui a entrainé une première récession d'importance dès 2009. Depuis, rien ne s'arrange car, pour sauver le secteur financier et maintenir l'attrait des capitalistes pour l'Espagne, les gouvernements successifs (Socialistes et droite dure) ont accepté de soumettre leur peuple à une purge radicale qui aggrave le chômage, augmente impôts et taxes et réduit les salaires et pensions de retraite. Tout cela sous la houlette de Bruxelles, de la Banque Centrale Européenne et de la Banque Mondiale ("la Troïka" qui sévit aussi en Grèce).

Dès 2009, les premiers départs de jeunes espagnols se sont fait sentir. Et la situation se poursuit depuis.

Ainsi, selon le Recensement des Espagnols Résidents à l'Etranger, ce sont près de 350 000 espagnols qui ont quitté le pays pour s'installer à l'étranger. Et, en 6 mois en 2012, ce sont déjà 114.057 espagnols qui ont quitté le pays !

Ce qui est dramatique quoique sans surprise, c'est que ceux qui partent, ce sont essentiellement des jeunes de 25 à 35 ans, diplômés et de bon niveau professionnel et sans charges familiales. En clair, l'avenir du pays, ses "forces vives" comme on disait autrefois.

Ce que ne précise pas cette enquête, ce sont tous les espagnols qui quittent leur pays "seulement" quelques mois, en tant que saisonniers agricoles notamment. En France, on a vu cette année revenir des cars entiers de vendangeurs venus d'Andalousie, chose que l'on ne voyait plus depuis des décennies.

La misère qui s'abat sur l'Espagne pousse les plus dynamiques, les plus jeunes, à fuir le pays. C'est là le moteur essentiel de toute immigration !

En 2012, Argentine et Cuba en tête, la France bien placée

Au niveau des destinations, les chiffres de ce début d'année 2012 indiquent que c'est le continent américain qui attire le plus avec 83 763 émigrants contre 26 222 pour les pays européens.

En Europe, la France est la première destination (8 273 installations), devant le Royaume-Uni (4 780), l'Allemagne (3 262) et la Suisse  (3 141).

Mais, loin devant, les premières destinations sont, espagnol oblige, l'Argentine avec 22 073 émigrants et Cuba avec 13 890 émigrants  ! Au passage, on peut noter l'attrait de Cuba. Comme quoi, les mauvaises langues qui laissent à penser que la misère règne à Cuba devraient regarder la ruine qu'ils laissent sur le Vieux Continent.

Derrière, viennent le Brésil (8 362), le Mexique (7 959) et les Etats-Unis (7 134). Le rêve américain se trouve désormais en Agrentine et à Cuba ?...

Ce qui vit l'Espagne, cette crise qui s'aggrave et qui entraine un chômage dramatique et un exode des jeunes diplomés, c'est ce que connaissent des pays comme l'Irlande, le Portugal ou la Grèce.

C'est peut-être aussi ce que connaîtront d'autres pays européens, notamment la France, si les travailleurs laissent les rènes des décisions à des forces politiques soumises aux volontés des seuls marchés financiers

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires