Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 10:10

En ces temps où les caisses de l'Etat ne se remplissent plus, allègements fiscaux obligent, il est de bon ton dans nos gouvernements d'imaginer de nouvelles taxes sur les consommateurs qui apporteraient de miraculeuses recettes aux comptes de l'Etat.

Malheureusement, les petits esprits qui inventent ces taxes imaginent toujours que l'on peut faire une équation simple avec des taxes qui augmentent les prix des biens et des services, donc, influent sur la consommation des acheteurs. Taxer les pensions des retraités de 0,5 % ne signifie pas que l'Etat aura 5 € de rentrées fiscales pour une retraite de 1 000 € ! Et non !... Ces 5 euros prélevés sur la maigre pension d'un retraité, c'est 5 € qu'il ne dépensera pas ailleurs, au supermarché, au café, en loisirs... Ce sont donc 5 euros qui ne rentrerons pas dans le cycle économique, qui ne rentrerons pas dans le chiffre d'affaire d'un commerce, d'une entreprise. Et ce sont 5 euros qui ne génèrerons pas de TVA pour l'Etat.

Une taxe de 0,5 % sur les retraites, c'est autant de pouvoir d'achat en moins pour des retraités qui, dans leur immense majorité, dépensent 100 % de leur retraite, font tourner l'activité économique et, logiquement, participent à remplir les caisses de l'Etat en consommant (TVA, Impôts des entreprises, cotisations sociales sur les salaires de ces entreprises).

C'est pourtant une taxe sur les pensions de retraite qu'a mis en place ce gouvernement en début d'année.

L'absurdité de ces taxes sur les consommateurs, c'est qu'elles pénalisent essentiellement les travailleurs, c'est-à-dire ceux qui dépensent leurs revenus en achats qui font tourner l'économie : alimentation, loyers, énergie, habillement, loisirs,...

De la même façon, l'application simpliste de taxes sur des produits de consommation courante entraine en général une baisse de la consommation. C'est le principe appliqué sur le tabac par exemple.

En Grèce, pour remplir les caisses de l'Etat et payer les créanciers privés du pays, les gouvernements successifs (socialistes puis droite) ont mis en place des taxes sur la restauration et les carburants. Sauf que les grecs, saignés financièrement, ont freiné fortement leurs dépenses, dans la restauration et dans l'énergie particulièrement.

Le journal grec Kathimerini relève ainsi que l’augmentation de la TVA dans la restauration a conduit à la fermeture de centaines d’entreprises du secteur et à la perte d’environ 50.000 postes d’emploi. Par ailleurs, l’augmentation et de la taxe spéciale à la consommation a conduit à la fermeture de 2.000 stations-service, la chute des ventes de pétrole ayant atteint 40% en ce qui concerne les carburants et 75% en ce qui concerne le fuel.

Le président de l’union des entreprises touristiques grecques (SETE), M. Andreadis, a souligné que l’augmentation des taxes crée plus de problèmes dans le domaine de l’économie. « L’Etat avait prévu des recettes supplémentaires de l’ordre de 1,4 milliards d’euros pour la période 2011-2012 qui devraient provenir de l’augmentation de la TVA dans la restauration, cependant les recettes en question ont été de l’ordre de 2 millions d’euros », a indiqué M. Andreadis.

Et oui ! Une taxe qui devait ramener 1,4 milliards d'euros à l'Etat grec n'a finalement rapporté que 2 millions d'euros et... 50 000 chômaurs de plus.

Qu'importe du moment que l'Europe des créanciers est contente et que les banques privées touchent des intérêts sur la dette nationale grecque !

Peut-être les grecs devraient-ils faire comme les islandais et décider unilatéralement d'arrêter de payer une dette crapuleuse ? Et peut-être que les français devraient faire pareil ?

Si on veut mettre des taxes, commençons par taxer les produits de luxe, les transactions financières et les bénéfices des grosses entreprises qui déplacent des capitaux à l'étranger pour échapper au fisc !

En tout cas, taxer ceux qui vivent de leurs salaires et de leurs retraites, c'est freiner l'économie et finalement perdre plus à moyen terme que les hypothétiques rentrées fiscales que prévoyaient des calculs simplistes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Dans le Monde
commenter cet article

commentaires