Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 09:16

Ancien ministre de l'agriculture de Nicolas SARKOZY, le candidat UMP Bruno LE MAIRE se présente sur notre circonscription comme l'homme de la ruralité et de l'agriculture. Son bilan au ministère et au gouvernement est pourtant loin de plaider en sa faveur !

A l'inverse, la candidate PCF - Front de Gauche, Sandrine COCAGNE représente bien mieux les intérêts de la ruralité et de l'agriculture.

Bruno LE MAIRE : candidat de la désertification rurale et industrielle

Si l'on s'attarde au bilan de Bruno LE MAIRE au gouvernement, on comprend vite que l'homme utilise son aplomb naturel pour enfumer les électeurs, notamment dans le monde agricole et rural.

De quoi peut-il se prévaloir ?

D'avoir défendu l'agriculture ? 25 % de nos paysans ont disparu en dix ans, des filières entières sont en train de disparaître, qu'il s'agisse de l'élevage ovin, du maraîchage, de l'élevage laitier ou bovin-viande, et même des secteurs viticoles complets, dans le sud notamment. Les terres agricoles, patrimoine irremplaçable, continuent d'être bétonnées, pour le profit des promoteurs et celles qui restent sont l'objet d'âpres disputes qui profitent aux gros exploitants au profit des plus petits et des jeunes qui s'installent.

D'avoir défendu la ruralité ? il ne peut y avoir de vie rurale sans tissu agricole et sans services publics. Dans les deux cas, les politiques menées par le gouvernement de Bruno LE MAIRE ont eu un impact négatif. Au delà du bilan agricole, dont nous avons déjà parlé, ce sont les services publics qui ont fait l'objet des plus fortes attaques ces dernières années, notamment avec cette démarche purement idéologique qui consistait à ne pas remplacer la moitié des départs en retraite. De nombreuses classes ou écoles, des bureaux de poste, des trésoreries, des gendarmes,... ont disparu ces dernières années sur nos cantons. C'est aussi cela le bilan du candidat UMP !

D'avoir défendu l'emploi ? On le voit au niveau agricole et au niveau des services publics, son bilan est désastreux et ce sont autant d'emplois qui se sont envolés. Mais, sur le plan industriel, l'ancien membre du gouvernement Sarkozy a aussi de nombreuses casseroles : où sont les résultats sur Evreux de ses appels médiatisés au PDG de Glaxo ? Des centaines d'emplois supprimés ! Où est son efficacité sur le dossier de la laiterie Di Benedetto à Sacquenville ? 49 emplois disparus ! Où sont les résultats du ministre des forêts pour la papeterie M-real d'Alizay, ? 300 salariés au chômage actuellement !...

Ces éléments sont réels. On pourrait en ajouter d'autres. Ceux-ci suffisent à dresser le bilan d'activité de celui qui postule à nouveau pour représenter notre territoire à l'Assemblée nationale.

Ce bilan ressemble plus à un faire-part de décès qu'à une liste de mariage !

Ne vous trompez pas ! Ne vous laissez pas enterrer !

Sandrine COCAGNE : candidate locale au service des habitants et des salariés

La candidate du Front de gauche poursuit aux élections législatives le travail mené par Jean-Luc MELENCHON en faveur du rassemblement des énergies populaires et de la reconstruction d'une dynamique citoyenne.

Sandrine habite sur la circonscription (Sylvains-les-Moulins) et y travaille (Verneuil). C'est tout le contraire du candidat UMP, parisien pure souche !

Avec le programme l'Humain d'abord, Sandrine COCAGNE représente le mieux les intérêts des habitants des zones rurales et des paysans.

Sur l'agriculture, le programme du Front de Gauche défendu par Sandrine COCAGNE défend l'idée d'une agriculture paysanne rémunératrice et relocalisée. Nos députés défendront la rémunération du paysan face à l'agroindustrie et face à la grande distribution afin de permettre à notre agriculture d'évoluer doucement vers une agriculture durable, qui propose des produits sains et de qualité, à des prix abordables pour tous.

En ce sens, dès l'installation de la nouvelle Assemblée, les députés du Front de Gauche représenteront le projet de loi Chassaigne présenté en novembre dernier, qui reprend notamment l'idée de coefficients multiplicateurs pour des prix d'achat aux paysans qui seront fixés annuellement par filière.

Sur la ruralité, nos candidats défendent l'idée d'un redéploiement du service public, notamment en zones rurales. En renforçant sa présence, nous renforçons non seulement la vie et l'attractivité de nos territoires, mais aussi la solidarité dans nos villages.

Entre les projets défendus par Bruno LE MAIRE et Sandrine COCAGNE, il y a incompatibilité.

L'un défend une vision économiquement libérale de la société où seuls les puissants, ceux qui ont de l'argent, peuvent s'en sortir ; l'autre présente une vision solidaire de la Nation, où les richesses doivent profiter à ceux qui les produisent et où ceux qui ont des difficultés doivent être aidés.

L'un poursuivra les projets menés jusqu'à présent par la droite et Nicolas SARKOZY, en corrdination avec l'Europe libérale. L'autre propose un projet en rupture avec le capitalisme, qui remet l'Humain et son environnement comme priorité des choix politiques et économiques.

Il n'y a aucune autre alternative !

D'autres candidats présentent une vision moins brutale du libéralisme, en tentant de l'adoucir à la marge mais sans s'y opposer.

Certains s'appuient sur la dégradation de notre société pour prôner une société de division et accélérer les reculs sociaux et démocratiques en créant des travailleurs de seconde zone et en dégradant encore plus les services publics en s'attaquant aux fonctionnaires.

Le 10 juin prochain, pour vous représentez à l'Assemblée nationale, vous aurez le choix entre Bruno LE MAIRE, candidat de la continuité libérale, de la désertification rurale et industrielle, et Sandrine COCAGNE, candidate de terrain et de la solidarité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans Autour du canton
commenter cet article

commentaires