Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 13:24

Parce qu'elles le valent bien, le groupe L'Oréal vient de racheter pour 6 milliards d'euros d'actions au groupe suisse Nestlé avant de les détruire.

Peu importe au final les raisons stratégiques des uns ou des autres dans cette opération. Le fait est que ce sont 6 milliards d'euros qui ont été dépensés par L'Oréal pour racheter une partie des actions détenues jusque là par le groupe Nestlé et, ensuite, les annulées.

Avoir 6 milliards d'euros de côté pour racheter des actions pour, ensuite, les détruire, ce n'est pas permis à tout le monde ! A l'heure où l'Etat affirme vouloir réduire ses dépenses et cherche du côté des travailleurs comment renflouer les caisses, il y a quand même là matière à reflexion.

D'autant que le géant du cosmétique a dégagé 3 milliards d'euros de bénéfices en 2013 pour un chiffre d'affaires de 23 milliards. On imagine bien que ces 3 milliards iront prioritairement aux actionnaires et au fond de caisse de l'entreprise plutôt que dans les poches des salariés du groupe, qui fabriquent les produits qui font la fortune des actionnaires de L'Oréal !

Pour information, la famille Bettencourt détiendra désormais 33,1 % du capital du groupe L'Oréal. En clair, ce sont les Bettencourt qui toucheront à eux seuls un tiers des dividendes versés aux actionnaires ! 1/3 de tout ou partie de ces 3 milliards d'euros de bénéfice !

Et dire que Sarkozy et les patrons vantent le travail alors que leurs financeurs gagnent de l'argent en dormant ! !...

A côté de L'Oréal, on apprend aussi que les affaires vont bien bien pour les banques Barclays et Société générale. Enfin, elles vont bien pour leurs actionnaires. Moins pour leurs salariés.

La banque britannique Barclays, par exemple, a dégagé un bénéfice net de 540 millions de livres en 2013 (environ 650 millions d'euros) contre une perte nette de 624 millions en 2012. Autant dire que la situation s'améliore nettement.

Par contre, Barclays annonce la suppression de 10 à 12 000 emplois à travers le monde sur un effectif de 140 000. Entre 7 et 9 % de salariés en moins !

Pour expliquer cette saignée, la direction de la banque explique que sa banque d'affaire à plomber son chiffre d'affaire annuel (mais pas ses bénéfices comme on l'a vu !). Par contre, elle ne parle pas du scandale Libor qui l'a mis en mauvaise position !?

Encore une fois, les erreurs stratégiques et les magouilles d'une direction retombent uniquement sur les salariés pour permettre aux actionnaires de retrouver leurs dividendes ! C'est ça le capitalisme !... N'est-ce pas Cazeneuve ?

La banque française Société Générale annonce elle avoir presque triplé son bénéfice net en 2013 par rapport à 2012. Avec 2,18 milliards d'euros, son bénéfice progresse effectivement de 175 % !

Les actionnaires devraient toucher 1 euro de dividende par action contre 0,45 euro l'an dernier pour une action dont le cours navigue entre 46 et 47 euros. C'est un peu plus de 2 % de rendement. Pas mal par rapport au Livret A !

N'oublions pas que la Banque française souhaitait fermer une dizaine d'agences en France en 2013 et supprimer quelques 700 emplois. En 2012, c'étaient 1 500 dont 800 en France.

Les cours "d'économie capitaliste pour les nuls" que rabâchent ensemble nos médias, les "experts" libéraux qui trustent les émissions et nos politiciens de droite ou néo-libéraux du PS, se basent tous sur l'argument qu'une entreprise ne peut embaucher que si elle est bénéficiaire.

On voit bien que, pour le secteur bancaire notamment, il n'y a aucun lien entre bénéfices des entreprises et emplois.

Comme le démontrait déjà Marx à la fin du XIXème siècle, le capitalisme pousse à la concentration des richesses (accumulation capitaliste) dans les mains des capitalistes, qu'ils soient propriétaires ou actionnaires des entreprises, au détriment de l'immense masse de la population qui vit de son travail, qu'il s'agisse de travail salarié ou de travail indépendant.

Le géant du cosmétique L'Oréal se permet aujourd'hui de détruire des actions, de gaspiller 6 milliards d'euros, alors que tant d'efforts sont demandés aux français, y compris aux salariés de ce groupe.

Les actionnaires et grands patrons des grandes entreprises se répartissent des sommes fabuleuses (43 milliards d'euros pour les actionnaires du CAC40) pendant que l'Etat réduit ses prestations, détruit de l'emploi et des services publics pour pouvoir compenser les cadeaux fiscaux qu'il fait aux entreprises.

Au final, en entreprise comme au niveau de l'Etat, ce sont les travailleurs, salariés et inédpendants, qui paient pour les actionnaires et grands patrons du privé.

Un vrai gouvernement de gauche irait taper à la porte de ces géants de l'économie et de leurs grands actionnaires, Liliane Bettencourt en tête, pour exiger qu'ils redistribuent une part conséquente de leurs énormes bénéfices dans le pot commun, que ce soit sous forme d'impôts pour l'Etat et les collectivités locales ou sous forme de hausses salariales pour remercier ceux qui produisent leurs richesses.

Si seulement il y avait un gouvernement de gauche en France ! ! ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Solidaire - dans En France
commenter cet article

commentaires