Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • Andrée OGER, conseillère départementale communiste de Saint André de l'Eure
  • : Andrée OGER est maire honoraire de Croth, conseillère départementale de Saint André de l'Eure et chevalier de la Légion d'Honneur.
  • Contact

Rendez-vous

Fête de l'Huma 2016

Vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 septembre
Parc du Bourget
3 jours : 35 €
    

   ------------------------------ 

 

Salaires et pensions à la traîne, prix et loyers en hausse, profits et actionnaires qui explosent...

 

Front Uni 

contre la vie chère !

   

Campagne de pétition lancée par le PCF

pour exiger de meilleurs salaires, une hausse des minimas sociaux,

 pour exiger des baisses de TVA, un blocage des prix et des loyers

pour taxer les profits et le grandes fortunes
  

Demandez la pétition !

Signez la en ligne sur le site de la Fédération euroise du PCF : www.27.pcf.fr !

Participez au rassemblement devant Bercy (ministère des finances), vendredi 3 juin à 15 h !

Campagne contre la vie chère - affiche PCF 2011
------------------------------------------------
Contre la privatisation de La Poste !

Les communistes adhèrent au Comité Départemental de Défense de La Poste
(cliquez sur l'image !)  


- - - - - - - - - - - - - -

 
 
------------------------------------------------
CRISE : que proposent les communistes ?







 

"Sarkozy a été élu par des pauvres qui se lèvent tôt pour aller faire la fête avec des riches qui se couchent tard".
-------------------------------------------
 Des idées, des vidéos, des sondages sur le site www.sortirdelacrise.tv 
 
-------------------------------------------------
ADN-r--sistance.jpg


 

 














 


ensemble-2.jpg
 

Recherche

Texte libre

Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe d’investir où il veut, le temps qu’il veut, pour produire ce qu’il veut, en s’approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales.

P.Barnevick, ancien président de la multinationale ABB. 

Pour moi, un réactionnaire c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est dans l’ordre naturel des choses. Un conservateur, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui pense qu’on n’y peut rien. Un progressiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui trouve que c’est injuste. Un communiste, c’est quelqu’un qui sait que 10.000 enfants meurent de faim par jour et qui est prêt à faire pour eux ce qu’il ferait pour ses propres enfants.

Ibrahim,
Cuba, un soir lors d’une conversation inoubliable.

 

-------------------------

 

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste.
La seule partie de la soi-disant richesse nationale qui entre réellement dans la possession collective des peuples modernes, c’est leur dette publique »

 

Karl MARX 

 

-------------------------

Nouvelles permanences d'Andrée OGER :

 

 

 

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Andrée OGER en contactant son secrétariat au 02.32.31.96.25

 

- Mairie de Saint André : les lundis de 17 h à 19 h

- Salle des Fêtes d'Ezy-sur-Eure: les vendredis de 17 h à 19 h

 

-------------------------------------------------------

Dernier tract des communistes
du sud de l'Eure

 (cliquer sur l'image)

 

  Tract St André Septembre 2013 - Recto

 Tract St André Septembre 2013 - Verso

 

 

 ----------------------------------------------------

----------------------------------------

Nouille2.jpeg


----------------------------------------------



 

 

1)

  

 

1)      

         

 

Ebuzzing - Top des blogs - Société

18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 13:19

C'était son dernier meeting de campagne hier, à l'héritière de l'entreprise familiale FN SARL.  Racisme et nationalisme ont occupé ses propos.

En baisse tout au long de la campagne, la fille à papa a joué hier au Zénith son dernier coup dans un feu d'artifice de démagogie.

Elle aura beau tenter de convaincre ses partisans que rien n'est joué, devant seulement 7 000 partisans, elle a dû sortir le couplet traditionnel du complot pour mettre de côté des sondages qui la mettent en seulement troisième ou quatrième place, loin derrière les deux favoris.

Partie de 20 % voire plus en octobre, la candidate d'extrême-droite se retrouve autour des 15 % actuellement. C'est toujours trop mais sa chute est signe d'une prise de conscience d'une partie de ses électeurs sur le danger de ses propositions. Elle se trouve aujourd'hui au coude à coude avec le candidat du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, tantôt au dessus, tantôt au dessous.

Celle qui rêvait d'être reine ne postule plus désormais qu'au titre de deuxième dauphine ! Il est possible de l'expulser complètement du podium dimanche prochain !

C'est que lutter contre l'extrême-droite est aussi nécessaire que de lutter contre la droite !

Avec la complicité des médias, l'extrême-droite apparait depuis des années comme une force opposé au "système". Mais de quel système le FN est-il l'opposé ?

Le FN mêle dans son discours des propos anti-immigrés, les accusant d'être à la fois responsables du chômage, de l'insécurité et des déficits sociaux, à un discours protectionniste affirmant la nécessité de sortir de l'Europe, de l'Euro et de fermer les frontières économiques.

Le FN attaque les travailleurs immigrés mais épargne banquiers et financiers

En mettant les immigrés en première ligne des responsables des difficultés de la France (chômage, insécurité, dette), le FN joue le rôle historique de l'extrême-droite : celui de détourner les responsabilités de la crise actuelle du système capitaliste vers une partie des travailleurs, une partie qui plus est particulièrement touchée par la crise et l'insécurité sociale.

Jamais le FN ne dénonce Bettecourt, Bolloré, Bouyghes, les banques ou le grand patronat, c'est-à-dire ceux qui organisent la marchandisation de la société et qui profitent de la mondialisation capitaliste ! Il est plus facile de dénoncer les immigrés, victimes d'un capitalisme qui les a poussés à quitter leur pays et leurs familles pour vendre leur force de travail dans des pays où ils ne sont pas accueillis les bras ouverts !

Victimes, comme nous, de ce système, les travailleurs immigrés ont les mêmes intérêts que nous : défendre les acquis sociaux, les emplois et les salaires ici et combattre des délocalisations qui étouffent les économies des pays du sud au lieu de permettre le développement d'une industrie à usage local.

→ A l'inverse, le Front de Gauche prône la régularisation des travailleurs sans-papier, seul moyen d'empêcher que des entreprises se servent de ces sans-papiers pour faire du dumping social ! Le Front de gauche établira également des coopérations économiques mutuellement avantageuses avec nos partenaires du Tiers-Monde afin de favoriser les échanges et de permettre à ces pays de développer leur propre économie pour créer des emplois localement et permettre aux jeunes de ces pays d'y avoir des perspectives de vie.

Le FN est loin d'être un parti qui défend les ouvriers et le peuple !

Au delà de cette division entre travailleurs selon les origines, le FN veut interdire les syndicats, pourtant seul défense possible des salariés dans l'entreprise contre des employeurs qui auraient tous les droits sinon, comme cela était le cas avant l'apparition de ces syndicats au XIXème siècle.

A l'inverse, le Front de Gauche veut renforcer le pouvoir des salariés sur les choix économiques des entreprises, au travers de leurs comité d'entreprises et des comités d'Hygiène - Sécurité (CHSCT).

Le FN est contre le SMIC, pourtant référence minimale pour les grilles salariales de nombreux secteurs économiques.

A l'inverse, le Front de Gauche veut augmenter progressivement le SMIC, sur deux ans, pour l'amener à 1 700 € brut, pour pousser toutes les grilels salariales vers le haut et permettre une hausse du pouvoir d'achat des travailleurs et une relance de la consommation donc de l'économie. 

Nationalisme n'est pas synonyme de patriotisme

Parallèlement, le FN profite de l'exaspération justifiée des français contre une Europe technocratique au service du capital pour mettre en avant des mesures isolationnistes et nationalistes.

Si cette Europe est si perverse, que fait Marine Le Pen à Bruxelles avec papa, si ce n'est siéger dans un parlement européen qu'elle critique en France et toucher des indemnités parlementaires qu'elle reproche aux autres ?

Fermer les frontières unilatéralement et chasser les immigrés, c'est s'assurer un choc en retour ! Les autres nations fermeraient à leur tour les frontières aux produits français et chasseraient les centaines de milliers de travailleurs français qui vivent à l'étranger (Angleterre, Etats-Unis,... et aussi Afrique !) ou passent tous les jours la frontière (Suisse, Allemagne, Luxembourg) pour travailler ! Le remède serait pire que le mal !

Les propositions démagogiques du FN sur le plan européen sont inappliquables.

→ A l'inverse, le Front de Gauche avance toute une série de propositions sur les rapports économiques entre pays, sur une "règle verte" qui amènerait à rapatrier des productions pour correspondre aux règlementations nouvelles en terme d'environnement, par exemple. L'Europe ne sera pas épargnée, notamment le traité Sarkozy - Merkel et les traités précédents que nous avons combattu ! La Nation retrouvera sa souveraineté face au pouvoir des marchés .

On pourrait longuement continuer à débattre des propositions néfastes du Front National.

L'extrême-droite d'aujourd'hui est l'héritière assumée d'un courant politique qui partout dans le monde et à toutes les époques a combattu ceux qui défendaient les travailleurs et les droits sociaux et s'est arrangé avec les puissances d'argent pour gouverner ces pays ou mener des guerres.

Jamais aucun pays n'a connu de gouvernement d'extrême-droite qui a fait progresser les droits des travailleurs et les libertés individuelles ! Jamais !

Pourtant, l'extrême-droite est arrivée au pouvoir en tenant parfois un discours social, se plaçant comme défenseure de la classe ouvrière. N'oublions pas que Nazi est la contraction de National - Socialiste et que le parti nazi d'Adolf Hitler tenait des propos lui aussi anti-système, montrant du doigt non pas les immigrés mais les juifs. On sait comment les choses ont tourné par la suite.

Allemagne d'Hitler, Italie de Mussolini, Espagne de Franco, Portugal de Salazar, Grèce des colonels, Chili de Pinochet, Paraguay de Stroessner, dictatures militaires du Brésil, d'Argentine,... ou France de Pétain : l'extrême-droite au pouvoir, c'est la dictature, le rabougrissement culturel et l'étouffement des revendications sociales au plus grand bénéfice des groupes industriels ou des banques et de leurs actionnaires.

Durant cette campagne, le PCF et le Front de Gauche se sont faits forts de montrer toute la nocivité de l'extrême-droite pour les travailleurs, afin de montrer que l'extrême-droite de Marine Le Pen, c'est la droite de Sarkozy en pire !

Salariés, retraités, paysans ou artisans, notre ennemi commun n'est pas un autre salarié, retraités ou artisan, même immigré, mais ce système économique capitaliste qui tente de confisquer toujours plus des richesses que nous produisons au profit exclusif de quelques familles dont la seule gloire est d'avoir déjà beaucoup d'argent et de pouvoir spéculer avec, sans jamais travailler.

Redonner une chance à la France, relancer notre économie, c'est changer de logique en remettant l'humain au centre des choix politiques, économiques et sociaux, en travaillant la cohésion sociale et le développement humain, en protégeant l'environnement dans lequel nous vivons et que nous transmettrons à nos enfants.

Redonner un espoir à notre pays et à nos jeunes, cela nécessite de reprendre le pouvoir. Alors, place au peuple avec le Front de Gauche et Jean-Luc Mélenchon !

Partager cet article

Repost 0

commentaires